Recherche avancée       Liste groupes



      
GLAM-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Frank Zappa , 801, Ian Gillan , Fripp & Eno, Uk, Mike & The Mechanics, Paul Carrack , Quiet Sun, Manzanera & Mackay, Brian Eno , Phil Manzanera , Eno/cale
- Style + Membre : Bryan Ferry
 

 Roxyrama (1293)

ROXY MUSIC - Country Life (1974)
Par MARCO STIVELL le 17 Septembre 2011          Consultée 3136 fois

Après deux albums de génie et le très beau Stranded, ROXY MUSIC va nous prouver qu'il a encore de l'inspiration à revendre. La preuve avec ce disque que je n'hésite pas à mettre au niveau du premier. Pourtant il est bien différent. Moins illuminé, plus diversifié... Mais ce ne sont que des critères qui participent à sa richesse, car oui même en s'adoucissant ROXY MUSIC est encore capable de proposer une musique fournie et classieuse.

On ne manquera point de parler avant tout de cette pochette des plus remarquables, et bien évidemment pour nous hommes (et lesbiennes), admirable ! Retenez bien leurs noms : Constanze Karoli et Eveline Grunwald. Bryan Ferry les a rencontrées au Portugal et leur a demandé de poser pour la photo, l'histoire n'en dit pas beaucoup plus sur leurs relations (hé hé). La pochette a bien sûr été censurée dans certains pays et comme par hasard en premier dans nos chers USA puritains.

Cet album reprend quelque peu les recettes de Stranded en augmentant la notion de diversité, et aussi en faisant plus agir le groupe dans son entièreté. Ainsi, Andy Mackay et Eddie Jobson qui n'étaient pas tellement mis en valeur sur le troisième opus, le sont beaucoup plus ici, sans pour autant voler la vedette aux trois autres. Même John Gustafson est à l'honneur sur un bon nombre de titre, à commencer par "The Thrill of it All". Mackay, bien que mis à l'avant, n'use de son saxo fou bien connu des fans de la première heure, vraiment que sur "If It Takes All Night" et en fond sonore sur le début de "Prairie Rose". La plupart du temps, il est plus "gentil", comme en témoignent les soli de "Three and Nine" et "A Really Good Time", sans parler de ses autres interventions. Le hautbois est toujours aussi magique, aussi bien sur le guilleret "Three and Nine" que sur "Bitter-Sweet" (une composition du soufflant) ou sur "Out of the Blue". Il joue aussi un peu d'harmonica avec un solo torride sur "If It Takes All Night". Jobson quant à lui, se montre efficace sur tous les titres, aussi bien pour les cordes langoureuses de "The Thrill of It All" que dans la sobriété de "Tryptich".

La diversité contribue donc beaucoup aussi à la force de l'album. "The Thrill of It All" est un titre contrasté, toujours dans un style pop-rock, mais opposant la quasi-convivialité des "refrains" (?) à la rage (pour ne pas dire la sauvagerie) des décollages instrumentaux. C'est aussi le titre le plus long du disque du haut de ses six minutes trente. "All I Want Is You" possède ses guitares rageuses et ne passe pas inaperçu. "Prairie Rose" est l'autre grand moment rock, prenant des allures pop-soul pour la fin assez jubilatoires et idéales pour terminer le disque. Comment ne pas citer encore le génialissime "Out of the Blue" écrit par Ferry en collaboration avec Phil Manzanera ? Les parties "aquatiques" au milieu d'autres normales sont une superbe idée et donnent encore plus de vie à cette pièce, prouvant si besoin était que ROXY MUSIC sait encore oser. L'envolée de violon sur le final est également salvatrice.

Le reste est aussi à l'avenant de manière équitable. "Three and Nine" est un gentil pop-rock où la guitare prend des sonorités hawaïennes, mais on reste bien pour l'ensemble au sud des Etats-Unis, comme le "Amazona" de l'album précédent. "A Really Good Time" ne s'éloigne pas de l'accalmie, et reste bien poétique. "If It Takes All Night" est un blues de bar fort sympathique, prouvant que le chant de Ferry est de moins en moins torturé. "Casanova" est plus funky avec un excellent arrangement, ce qui la rend passionnante en dépit de sa linéarité (le titre ne progresse pas). Les plus beaux moments restent le début de la deuxième face. "Triptych" est une chanson lunaire avec un clavecin féérique, le choeur sur les refrains y est splendide. Enfin "Bitter-Sweet" possède une atmosphère feutrée, c'est un genre de slow sur fond de mellotron. Si les refrains ne sont pas typiques du glam, je ne m'appelle plus Marco Stivell. Bryan Ferry y chante en allemand, ayant écrit ses phrases ainsi avec l'aide du modèle Constanze Karoli de la pochette.

Que de bons points pour un album réussi de bout en bout, qui n'a peut-être pas la portée mythique des deux premiers mais qui se défend tout autant pour d'autres raisons.

A lire aussi en GLAM-ROCK par MARCO STIVELL :


ROXY MUSIC
Viva! (1976)
Manque un tout petit quelque chose...




ROXY MUSIC
Heart Still Beating (1982)
Live très eighties


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Bryan Ferry (voix, claviers, harmonica)
- Andrew Mackay (hautbois, saxophone)
- Paul Thompson (batterie)
- Phil Manzanera (guitares)
- Eddie Jobson (cordes, synthétiseur, claviers)
- John Gustafson (basse)


1. The Thrill Of It All
2. Three And Nine
3. All I Want Is You
4. Out Of The Blue
5. If It Takes All Night
6. Bitter Sweet
7. Triptych
8. Casanova
9. A Really Good Time
10. Prairie Rose



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod