Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT/IDM...  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Aphex Twin, Squarepusher, Polygon Window, Access To Arasaka
 

 Label Warp (430)

AUTECHRE - Move Of Ten (2010)
Par SEIJITSU le 21 Novembre 2010          Consultée 1261 fois

AUTECHRE nous a bien eu.

Depuis la sortie d'Oversteps, on s’enthousiasme énormément sur nos deux compères qui pourtant n’ont rien fait d’extraordinaire. Vous l’aurez compris, je ne suis pas du tout du même avis que SASKATCHEWAN à propos de leur dernier album, qui est en soi une petite moquerie de leur part. Mais malgré ma mauvaise foi caractéristique, quand quelque chose est de qualité, je suis le premier à le reconnaître. Si leur dernière sortie ne possède que peu d’arguments solides, il reste un vrai faux retour aux sources bien négocié. Oh et puis de toute façon on s’en fiche. Les anglais ont décidé de se remettre à bosser et nous sortent un disque bien au-dessus de la (bonne ou mauvaise c’est selon) blague Quaristice.

A la surprise générale, nous avons droit quelques mois plus tard à un nouveau disque. Un EP de presque 50 minutes (oui, on adore les blagues chez AUTECHRE). Comme vous avez pu remarquer mes réserves sur leur dernier album, je n’accueillais pas Move of Ten d’un très bon œil. Des chutes de studio d’un album plaisant certes, mais qui restera mineur dans leur imposante discographie. Quel intérêt de vouloir nous arnaquer encore une fois avec ça alors ? Pourtant, difficile de cracher dans la soupe. Move of Ten est bien fait malgré son aspect complémentaire à Oversteps.

Encore une fois, le duo nous montre son amour démesuré pour le hip hop avec des gros beats qui tâchent et des rythmiques à faire péter les enceintes de ta caisse customisée (Yo). Nous avons droit aussi à leurs digressions ambient techno qui raviront les amateur de la période Incunabula – Amber. Comme le hasard fait bien les choses, c’est justement un des ces titres particuliers qui est le meilleur du lot (« nth Dafuseder.b »). Malgré sa grande ressemblance avec le dernier album, cet EP possède quelques surprises dans le ventre. Il est plus abordable que Oversteeps, (pourtant déjà bien accessible par rapport aux précédents opus)… Même si c’est principalement grâce à sa « courte » durée (si on le considère comme un album et non comme un EP). L’autre nouveauté c’est le morceau « M62 ». Un titre dansant, et rythmé par un beat techno. C’est bien la première fois que j’entends ça chez eux. C’est aussi malheureusement le moins bon titre et sûrement la seule grosse erreur de Move of Ten. Car le morceau est finalement bien monotone et c’est justement ce qui peut arriver de pire à un morceau de techno. Il y a de quoi être étonné de constater qu’une grosse pointure comme AUTECHRE tombe dans ces travers. Mais comme c’est le genre de chose que l’on entend que très rarement chez ce groupe, nous leur pardonnerons pour cette fois.

Pour résumer rapidement, Move of Ten est en vérité assez anecdotique puisque cette sortie n’intéressera en fait que les fans. C’est aussi un disque particulièrement frustrant car si AUTECHRE arrêtait de nous gaver d’albums bourrés à craquer et faisait le tri dans son matériel, nous aurions pu avoir droit à un disque terrible. Sans rire, quel est intérêt de nous refiler cet EP alors que le meilleur de celui-ci et de Oversteeps aurait pu aboutir à quelque chose de très bon ? Bref, l’entité bicéphale de l'avant-garde techno commence peut-être à tourner en rond. S’ils étaient un peu moins puérils en pensant que tout ce qu’ils font est génial, alors je pourrais peut-être redevenir élogieux à leur sujet.

Ce sera donc un 3/5 objectif pour ce retour aux sources inutile et bien ficelé je dois le reconnaître (et hop, je n’ai même plus besoin de faire de kro express pour Oversteps, je suis trop fort). Peut-être que cette marche arrière se révèlera utile dans un avenir proche pour tout remettre à plat et partir sur des bonnes bases. Mais sachez que si je ne me retenais pas, j’aurais pu mettre moins pour faire un exemple…

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SEIJITSU :


LFO
Frequencies (1991)
Album précurseur




The FUTURE SOUND OF LONDON
Dead Cities (1996)
Chef d’oeuvre d’Ambient urbain.


Marquez et partagez





 
   SEIJITSU

 
   MONSIEUR N

 
   (2 chroniques)



- Sean Booth
- Rob Brown


1. Etchogon-s
2. Y7
3. Pce Freeze 2.8i
4. Rew(1)
5. Nth Dafuseder.b
6. Iris Was A Pupil
7. No Border
8. M62
9. Ylm0
10. Cep Puiqmx



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod