Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Kitchens Of Distinction
 

 Site Officiel (521)
 Myspace (705)

INTERPOL - Interpol (2010)
Par VIVI le 24 Novembre 2010          Consultée 1586 fois

On a tous connu un jour dans sa scolarité un élève qui apprenait bien ses leçons, qui s’appliquait à tous ses devoirs et les présentait de la façon la plus lisible possible. Mais au moment où la note arrivait, on pouvait lire la sentence irrévocable « Bien, mais un peu scolaire ». Avec le dernier album des américains INTERPOL, on est face au même schéma : le groupe connaît bien sa leçon et délivre un travail propre, mais qui manque terriblement d’ambition et d’inspiration. Et quand on connaît leur talent, on est en droit d’attendre mieux de leur part. Car INTERPOL reste depuis le début des années 2000 le fer de lance de toute la mouvance revival post-punk, voire l’un des meilleurs groupes rock de sa génération.

Cette absence cruelle d’ambition est d’autant plus regrettable qu’Our Love To Admire, bien que décrié par les fans de la première heure, faisait montre d’une belle émancipation artistique. Exit les influences post-punk, bienvenue au romantisme ! Quant à ce quatrième album éponyme, il fait un peu figure de consensus mou, histoire de ne froisser personne. On retrouve ces touches un peu plus sombres qui plairont aux inconditionnels de Turn On The Brights Lights, on n’omet pas de mettre un ou deux titres qui n’auraient pas dénotés sur Antics (« Barricade ») et on remet une couche de piano made in Our Love To Admire pour la touche romantique (« Always Malaise (The Man I Am »)… Et hop, le tour est joué. Sauf… qu’on s’emmerde sérieusement. Comme les membres du groupe d’ailleurs, qui ont l’air de s’ennuyer comme des rats morts : l’interprétation est on ne peut plus plate ! Où sont donc passées les lignes de basse assassines ? Où ont-ils rangé les lignes de guitares ciselées ? Que lisait Paul Banks au moment de l’enregistrement de ses lignes de chant tant il semble à l’ouest (quand il ne commet pas des horreurs avec sa voix) ? Où sont les tubes ? Où est l’inspiration ? OU ??! Je n’aurais sans doute jamais la réponse à cette question.

Les compositions sont plates et n’arrivent jamais vraiment à décoller. Alors ça s’embourbe et très peu de chansons arrivent vraiment à s’extirper de cette pesanteur, hormis « Lights » et « Try It On » qui proposent des progressions assez bien construites ou la pierre noire finale « The Undoing ». Mais pour le reste, quel ennui, quelle platitude ! Devaient-ils sortir ce disque pour se libérer d’un contrat avec leur maison de disque ? Parce que sans exagérer, il se dégage un tel manque de passion qu’on en vient à se demander si cette interrogation ne serait pas une explication possible face à cette débandade artistique. Bien qu’ils connaissent parfaitement leur recette, leur tour de main a été oublié au passage, et ils ne restent que quelques miettes pour nous satisfaire.

Bien qu’Interpol soit une synthèse des trois précédents albums, il laisse entrevoir un groupe pas vraiment au top de sa forme et qui se contente d’appliquer sa recette sans grande conviction. Pour l’amatrice inconditionnelle que je suis des américains, il m’inquiète : s’agit-il d’un simple passage à vide ou le début d’une longue pente descendante ? J’ose espérer qu’il s’agira de la première option, mais à l’instar des 10 titres qui composent cet album, c’est sans grande conviction.

A lire aussi en ROCK par VIVI :


GARBAGE
Version 2.0 (1998)
Un disque proche de la perfection

(+ 2 kros-express)



DENALI
Denali (2001)
Rock


Marquez et partagez





 
   VIVI

 
  N/A



- Paul Banks (chant, guitare)
- Daniel Kessler (chant, guitare)
- Sam Fogarino (batterie)
- Carlos Dengler (basse, clavier)


1. Success
2. Memory Serves
3. Summer Well
4. Lights
5. Barricade
6. Always Malaise (the Man I Am)
7. Safe Without
8. Try It On
9. All Of The Ways
10. The Undoing



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod