Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-AGE/AMBIENT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Gilles Servat , Pibrock, Bernard Benoit
- Membre : Alan Stivell , Pierre De Grenoble, Mor, Glenmor
- Style + Membre : Nuit Celtique
 

 Musique Progressive Bretonne (186)

Dan AR BRAZ - Septembre Bleu (1988)
Par MARCO STIVELL le 8 Janvier 2011          Consultée 1965 fois

Nommer une oeuvre d'art est tout un... art. Parfois c'est facile, d'autres fois c'est moins évident. On sait tout de suite que l'on veut nommer son disque de telle ou telle manière, ou alors on se creuse la tête pendant des jours. Il y a aussi parfois des évidences, mais elles ne viennent qu'après coup, le public s'en rend compte une fois que l'album est sorti. Septembre Bleu est l'une de celles-là. Ce disque possède un univers, une manière de sonner bien spécifique. En évoquant la nostalgie au moment de la rentrée, avec en même temps toujours ce choix d'une musique contemplative (et notamment par rapport à la mer), cet album ne pouvait que s'appeler Septembre Bleu. Et ce ne sont pas des paroles en l'air, ou dites en faisant mine comme si c'était fait à la légère, pour faire beau sur le papier...

Le premier titre évoque, sans besoin de stupéfiant, un... septembre bleu. Le ton est doux, un brin naïf... Ce qui n'est que mieux confirmé par le fait que cette galette, peut-être encore plus que le précédent, est un clin d'oeil à l'enfance, à l'amour qu'un petit (le jeune Daniel) peut avoir de l'eau, de la mer. Il y aura d'ailleurs après une pièce intitulée "The Lonely Kid on the Shore". Comment ne pas imaginer un bon parfum de fin de vacances, avec quelque part la petite nuance due à l'angoisse de la rentrée ? Et jamais la guitare de Dan n'a sonné aussi Knopflerienne. Ce titre d'ouverture est tout simplement magnifique, et le fait qu'en dehors du break, il ne repose que sur deux thèmes très simples et répétitifs (dont un qui se résout inévitablement sur le principal) n'y change rien. Au contraire, rarement quatre minutes auront passé aussi vite...

Le reste de l'album est du même acabit. Si l'on a apprécié Musique Pour les Silences à Venir, on ne devrait avoir aucun mal à (re)trouver son compte ici. L'un des points communs, c'est qu'il n'y a pas beaucoup de variation dans l'instrumentation. Simplement le rythme est beaucoup plus marqué, avec non pas une drum machine mais une vraie batterie... bien triggée années 80. C'est peut-être la seule chose qui nous rappelle que nous sommes en 1987, et comme toujours il ne s'agit aucunement d'un mal, d'autant plus que cette batterie arrive à garder une certaine légèreté. L'album n'aurait peut-être pas sonné aussi bien si tous les instruments avaient été acoustiques. Le seul moment où il y a un changement, c'est sur "Blue in Eau Claire" où Stéphane Planchon utilise des balais.

On trouve bien quelques jolies ballades comme "The Lonely Kid on the Shore", ou le magnifique et enjoué "Mariage au Bord de Mer", ainsi que d'autres pièces un peu plus marquées par la batterie comme "Mots de Sable", "L'Eau de l'Âme", ou le plus épique "Les Cathédrales de la Mémoire". Ces dernières s'incrivent dans un chapelet de pièces liées justement par rapport à la rythmique, assez uniforme est surtout, toujours simple, avec un côté certes un peu "mécanique". Le tout sonne résolument instrumental, est mené par le magnifique travail de Benoît Widemann que l'on retrouve pour la toute dernière fois, au bout de dix ans de bons et loyaux services, au côtés de Dan. De même, ce dernier s'en tire avec les honneurs bien que ses parties restent "minimalistes" en termes de technique et de son (la guitare en son clean est beaucoup utilisée).

Les morceaux les plus... "originaux", sont au nombre de trois, et comme par hasard, ce sont ceux sur lesquels on n'entend presque pas de batterie. Le premier, "De la Presqu'île aux Îles", sonne très new-age, avec une première partie pour claviers seuls, puis ils sont rejoints par la guitare à cordes nylon, rare chez Dan. Et le reste du morceau est construit ainsi, autour de deux accords récurrents. "Blue in Eau Claire" a une tonalité un peu plus jazzy, avec son piano électrique Fender Rhodes et ses balais pour batterie donc. Enfin "Theme For the Bay" nous convie pour la dernière fois (pour cet album seulement !) à un petit voyage au bord de mer, toujours plus doux, plus calme malgré les nappes qui s'intensifient un peu. Ces trois pièces sont vraiment très très agréables et reposantes.

Septembre Bleu c'est, peut-être plus encore que le disque précédent, le genre d'oeuvre qui évoque le plus fortement une volonté d'introspection, un besoin de se poser sur le sable et de ne plus rien faire, sauf regarder la mer, encore et encore. Il est clair, aussi clair que l'eau dont Dan comme beaucoup de bretons est resté très proche, que cet album marque l'un des pas les plus assurés (autant que la musique est fragile) et l'un des plus beaux à travers un intimisme contemplatif, mais aussi une certaine simplicité qui a encore une fois pour mérite de se détacher de toute l'exhubérance des modes. Et qui dit simplicité dit, comme ici, compositions simples, arrangements simples, pochette simple et séduction simple, puisque la beauté d'un tel disque vous saisit dès la première écoute.

Tous les morceaux de Septembre Bleu peuvent eux aussi éventuellement faire penser à des musiques de films. Ce n'est pas pour rien si Eric Serra y participe, lui qui a signé la musique du film Le Grand Bleu à la même époque. Pratiquement indissociable du précédent album, Septembre Bleu est avant tout destiné aux fans de Dan, ceux qui sont le plus à même d'apprécier cette musique calme et confidentielle.

A lire aussi en NEW-AGE/AMBIENT par MARCO STIVELL :


ENYA
And Winter Came... (2007)
Album de noël




GANDALF
Gallery Of Dreams (1992)
Steve Hackett in da place !


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Dan Ar Braz (guitares)
- Benoît Widemann (claviers)
- Stéphane Planchon (batterie)
- François Daniel (basse)
- Eric Serra (basse)


1. Septembre Bleu
2. Mariage Au Bord De Mer
3. The Lonely Kid On The Shore
4. L'eau De L'Âme
5. De La Presqu'île Aux Îles
6. Mots De Sable
7. Blue In Eau Claire
8. Les Cathédrales De La Mémoire
9. Theme For The Bay



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod