Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Gilles Servat , Pibrock, Bernard Benoit
- Membre : Alan Stivell , Pierre De Grenoble, Mor, Glenmor, Yann Fañch Kemener
- Style + Membre : Nuit Celtique
 

 Musique Progressive Bretonne (426)

Dan AR BRAZ - Harmonie (avec Clarisse Lavanant) (2017)
Par MARCO STIVELL le 17 Janvier 2020          Consultée 727 fois

Il n'y a rien de plus beau qu'un disque acoustique superbe de Dan AR BRAZ, sauf un disque acoustique superbe de Dan AR BRAZ... chanté par Clarisse LAVANANT.

Ces deux musiciens sont proches depuis si longtemps maintenant. Il y a une dizaine d'années, un album en commun avait déjà été publié, contenant des berceuses et comptines. Le temps semble ne pas avoir d'emprise sur un aussi beau tandem, comme en témoignent la pochette et les autres photos du petit nouveau : Clarisse LAVANANT toujours aussi magnifique, Dan AR BRAZ fringant et tenant avec fière allure sa guitare acoustique Boucher.

Harmonie est un titre bien choisi, on le pense sans même avoir eu besoin d'écouter le disque. On s'attend à un beau chapelet de chansons où le toucher délicat d'AR BRAZ tisse des arpèges fins, répétitifs, sur lesquels la voix de Clarisse LAVANANT fait merveille. Effectivement, sur 19 titres, une heure dix en tout, il y a le temps d'en profiter largement ! D'autant plus que contrairement aux comptines, ce sont toutes des chansons originales. Un morceau est repris du répertoire du guitariste, et le disque laisse place à six chansons extraites du deuxième album de Clarisse LAVANANT, Vers l'Imaginaire (2005), indisponible à la vente depuis longtemps. Un heureux sauvetage.

Avec le concours de Philippe Guével aux claviers (et à la production), Harmonie prend des airs de Songs ou Borders of Salt, disques chantés que Dan AR BRAZ avait enregistrés au début des années 90. Songs surtout, car il n'y avait pas d'apport d'instruments supplémentaires autre que la basse, ici jouée par le principal intéressé, et plutôt bien ! De quoi perpétuer la mémoire du regretté Maartin Allcock, musicien de FAIRPORT CONVENTION et d'AR BRAZ à l'époque (note valable uniquement après la sortie du disque, car Allcock est décédé en septembre 2018).

Dès "La fin de la terre", la magie des guitares électriques Musicman répondant au chant clair et sensuel nous gagne ; la force des paroles aussi, avec déjà une ode au département du Finistère, pays aux "larmes de pierre". Les autres textes sont majoritairement positifs, chaleureux, parlant d'écologie avec subtilité ("Juste avant"), de l'urgence de retrouver des racines ("J'ai tant besoin de toit", "Va bro garet")... "Pleure" pose la question "Pourquoi donc faudrait-il craindre d'avoir l'air fragile ?" avec justesse, à une époque où tout autant qu'auparavant, cela ne semble guère permis ou ça dérange, hélas...

De beaux coups de coeur avec "Un dimanche au grand air", également pour "C'était toi et "On revient toujours", chansons sur l'amour que l'on dédie éternellement à quelqu'un qui nous apparaît spécial et que l'on n'oublie jamais, même si la vie sépare, les regrets persistent. L'espoir de retrouvailles est présent, alors l'attente... De quoi toucher particulièrement votre serviteur. C'est si bien chanté en plus, Clarisse LAVANANT est toujours enchanteresse.

Sa façon de multiplier les voix en créant des choeurs discrets fait la beauté de ce disque, comme les quelques essais en langue bretonne, les ambiances au clavier et, bien sûr, le toucher sensible du guitariste. Il y a peu de solos réels au final, ceux de "Va bro garet" et "Kornioù bro" sont émouvants. Et puis Dan AR BRAZ a gardé un filet de voix assez joli dont il use régulièrement en réponse à la chanteuse, de quoi renforcer l'idée de belle complicité car les deux s'accordent totalement. La reprise de "Burkina Faso" surpasse largement l'originale sur l'album Les Perches du Nil (2007), "Passeur de vie" a un petit côté "Borders of Salt" et sur l'album Songs, on trouve un morceau, "Strange Lights", ici décliné en "Le grand voyage".

Les rythmes chaloupés et exotiques de guitare côtoient les ballades celtiques, le blues excellent de "Chacal des mers". On trouve encore ce merveilleux "Kae da nijal" qui nous fait regretter que le guitariste, employant les résonances plutôt que le jeu d'instrument classique, n'ait pas davantage habillé la chanteuse de cette atmosphère planante rappelant ce qu'il faisait au milieu des années 80, sur Musique Pour les Silences à Venir précisément. Harmonie reste, pour tout cela, un superbe effort commun et la longueur n'est pas un obstacle, au contraire.

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


STEELEYE SPAN
Bloody Men (2006)
Un disque et demi de qualité !




Claire HAMILL
October (1973)
Folk-blues anglais de haute volée


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Clarisse Lavanant (chant, choeurs)
- Dan Ar Braz (guitares, basse, chant)
- Philippe Guével (claviers, programmations)
- David Er Porh (guitare acoustique sur 7 et 12)
- Alexandre Saout (choeurs additionnels)


1. La Fin De La Terre
2. Harmonie
3. Va Bro Garet
4. J'ai Tant Besoin De Toit
5. Juste Avant
6. Danse La Vie
7. Ce Mal Qui Vient
8. Passeur De Vie
9. Le Grand Voyage
10. Quoi Qu'il Passe
11. On Revient Toujours
12. Un Dimanche Au Grand Air
13. Kornioù Bro
14. Pleure
15. C'était Toi
16. Chacal Des Mers
17. La Route à L'envers
18. Burkina Faso
19. Kae Da Nijal



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod