Recherche avancée       Liste groupes



      
DANCE-HIP HOP...  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2003 Elephunk
2010 1 The Beginning
 

- Membre : Will.i.am

The BLACK EYED PEAS - The Beginning (2010)
Par MARCO STIVELL le 15 Février 2011          Consultée 2902 fois

Dans une autre chronique, je disais qu'on en vient souvent à avoir des craintes lorsqu'un groupe annonce la sortie de son nouvel album un an "seulement" après le premier. Source d'inquiétude car on se dit que l'album n'a pas été assez mûri, que tout a été fait en hâte... Avec les BLACK EYED PEAS, c'était une crainte fondée. A l'heure où j'écris le groupe vient tout juste de rafler quatre ou cinq NRJ Music Awards pour 2010. Ce n'est pas que je m'en plaindrai, mais à plus forte raison après l'écoute attentive de ce The Beginning, je ne peux m'empêcher de me dire que Lady Gaga n'en aura eu qu'un, elle (et encore, pour "Telephone", le titre avec Beyoncé)... Et je n'irai pas plus loin. Quoi ? Comment ça "elle aussi est nulle" ? Non, désolé. Et les BLACK EYED PEAS ne le sont pas non plus... Même après CA !

Le super-single-à-succès est placé en intro, on ne déroge pas à la tradition. Le problème, c'est qu'il y en a un et gros, de problème ! Le thème choisi nous dit vaguement quelque chose, mais il y a cette voix, ces voix en comptant la "grosse", et dès lors on se dit "Oulalalala...". Arrive le beat avec le synthé. Ah ce synthé ! Toute une histoire ce beau synthé dégoulinant de... dégoût ! C'est même pas du Bontempi, c'est du Playschool... Que les dirigeants de cette célèbre marque de jouets pour enfants ne m'en veuillent pas trop, mais il faut reconnaître qu'on fait difficilement mieux en matière de sons bon marché et "surréalistiquement" bas-de-gamme.

Et ça va continuer... C'est une belle lubie que de vouloir faire danser la planète, ce serait nettement mieux si les chansons avaient une aura, un semblant d'âme, autre chose que du rythme, du rythme et simplement du rythme pour faire danser. "The Time (Dirty Bit)" en est l'exemple parfait : la seule idée réellement intéressante du morceau, c'est la reprise du refrain de "The Time of my Life". Oui mais voilà, je viens de le dire, c'est une reprise ! Fort heureusement, Dirty Dancing, contrairement à "Tri Martolod", a la chance de continuer à marquer suffisament les esprits y compris en France, pour que tout le monde sache que c'est une reprise.

Les morceaux se succèdent ainsi sur The Beginning, pratiquement tous représentatifs de la volonté des BLACK EYED PEAS de privilégier le rythme à l'habillage de ce qui doit justement habiller le rythme. Je serais incapable de citer un son de synthé qui ne soit pas indigent, ou une chanson qui ne soit pas ternie par une idée dispensable (je pense aux voix, et notamment aux "grosses" programmées sur bon nombre de morceaux et comme par hasard, la toute fin du disque). La guitare électrique de "Someday" (ou façon U2 sur "Play it Loud"), ça c'en est une sympa, la basse délicieusement slapée de "Don't Stop the Party" aussi ou la guitare acoustique de "Whenever", mais c'est rare, trop rare. "Whenever" est aussi l'exemple même de la chanson joliment portée par la voix de Fergie (qui fait un super boulot), un genre de ballade qui serait mieux passée sans cet arrangement de type jeu vidéo pour ordinateur Amiga d'il y a vingt ans en arrière. Concernant les autres voix, il y a un bon flow sur "XOXOXO", Will.i.am pose un peu sa voix agréable par-çi par-là, mais c'est bien tout. Vraiment, avec de meilleurs arrangements, sans tous ces sons au rabais (le pompon étant atteint sur "Do it Like This"), des titres comme le très disco "Fashion Beats", "Love you Long Time" (allez, peut-être le seul morceau où le synthé, ici façon eighties, est relevable) seraient beaucoup mieux passés. A la limite, de tout ça on en rit un bon coup, une fois. Puis on se dit que quand même et c'est quelqu'un qui n'aime pas comparer qui le dit, Elephunk est bien loin.

De ce The Beginning, que restera-t-il en dehors de dizaines de paires de sourcils qui vont se hausser et des millions de gens qui vont se foutre de l'arrangement dépersonnalisé et s'amuser en bougeant leur derrière (et qui n'iront pas écouter Elephunk et les autres d'avant en totalité) ? Ben pas grand-chose, mis à part une ou deux bonnes idées et pas plus de chansons : tout juste "Just Can't Get Enough" et "Whenever", soit deux ballades avec Fergie en lead, et encore celles-ci ne sont pas non plus exemptes de sons indigents. "Play it Loud" aurait pu clore l'album en beauté grâce à un final rêveur, mais voilà, il fallait remettre la "grosse" voix à tout prix, n'est-ce-pas ? Il y a bien quelques titres sympa proposés en bonus sur les éditions Deluxe, dont "Own it", "Phenomenon" et "The Situation" (avec encore une guitare bien pensée) qui passe aisément pour la meilleure chanson de The Beginning - quel culot, et je dis bien, c'est un bonus, intégré à l'album mais un bonus par rapport à l'édition normale malgré tout ! -. "The Coming" est atteinte des symptômes semblables à ceux des autres chansons de l'album. L'intro de "Everything Wonderful" est à se pisser dessus de rire, mais la remarque reste la même que pour "The Coming". A noter aussi la présence INDISPENSABLE du CD reprenant les classiques de The E.N.D., surtout pour ceux qui ne les avaient pas...

Je me rappelle qu'encore au moment de The E.N.D. (The Beginning après The E.N.D., et il faut savoir que c'est un "nouveau départ" selon les dires de Will.i.am...), je trouvais les critiques souvent injustes concernant les BLACK EYED PEAS, venant de gens qui ne les avaient pas vraiment écoutés. Voilà que je m'y mets, à critiquer moi aussi. Et je trouve ça quand même triste. Aussi pour moi...

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par MARCO STIVELL :


SQUONK66
Dark Side Of Mind (2009)
Ombre et lumière




HARAA
Irrlicht Tape Ii (2011)
Premier album


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
   RED ONE

 
   (2 chroniques)



- Will.i.am (rap, chant)
- Apl.de.ap (rap, chant)
- Fergie (chant)
- Taboo (chant, emcee)


1. The Time (dirty Bit)
2. Light Up The Night
3. Love You Long Time
4. Xoxoxo
5. Someday
6. Whenever
7. Fashion Beats
8. Don't Stop The Party
9. Do It Like This
10. The Situation (bonus édition Deluxe)
11. The Coming (bonus édition Deluxe)
12. Own It (bonus édition Deluxe)
13. The Best One Yet (the Boy)
14. Just Can't Get Enough
15. Play It Loud
16. Everything Wonderful (bonus édition Super Deluxe)
17. Phenomenon (bonus édition Super Deluxe)
18. Take It Off (bonus édition Super Deluxe)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod