Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

Commentaires (7)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : U2, The Silencers
- Membre : Big Country
 

 Simple Minds (1359)

SIMPLE MINDS - Sparkle In The Rain (1984)
Par ARP2600 le 28 Novembre 2011          Consultée 2561 fois

En 1984, deux ans après avoir signé un chef-d’œuvre difficile à surpasser dans le style néoromantique, les Simple Minds ont intelligemment décidé d'adopter une voie beaucoup plus héroïque sur le très convaincant Sparkle in the Rain. Du coup, la musique est plutôt un arena rock de type new wave, fort décentré par rapport au courant originel, proche de U2. La pochette dénote déjà ce changement de direction. Alors que celle de New Gold Dream présentait un genre de sacré cœur sur une croix, tout ce qu'il y a de plus kitsch, celle de Sparkle in the Rain montre un blason, et donc un bouclier, s'accordant très bien avec une musique combative.

Tout ceci est quand même encore un peu romantique, l'album suivant montrera d'ailleurs que ce n'était qu'un énervement passager. Ce côté ambigu rapproche particulièrement le disque de The Unforgettable Fire de U2, paru la même année et présentant une même démarche à la fois énergique, aventureuse et lyrique. Les Simple Minds restent juste un soupçon plus doux, avec une orchestration riche en guitares mais utilisant toujours abondamment les synthés. De plus, le guitariste Burchill n'a pas ce style sec de The Edge, tandis que Jim Kerr réussit à donner une intensité à sa voix qui le rapproche nettement de Bono.

Ajoutons encore que les deux albums, bien que taillés pour la radio et les stades, ne franchissent pas la barrière de la pop commerciale, ce que fera malheureusement Once upon a Time. Enfin, notons que Sparkle in the Rain a été produit par Steve Lillywhite, qui a notamment produit plusieurs U2. Juste pour l'anecdote et pour montrer que je ne suis pas rancunier, on pourrait en vouloir aux Simple Minds sur ce coup-là. Ils ont débauché Lillywhite qui était censé produire Grace under Pressure de Rush. Il a laissé tomber ceux-ci au dernier moment, heureusement sans trop de casse (voir la chronique de cet album-là pour plus de détails).

La qualité des chansons est fort égale, toutes peuvent prétendre accrocher l'oreille et aucune n'est spécialement ennuyeuse. La première, «Up on the catwalk», fait certainement partie de leurs meilleures. L'explosion initiale indique qu'on va entendre un rock un peu plus traditionnel et vigoureux. La chanson est chatoyante, avec un rythme riche au-dessus de la mesure à quatre temps bien assise, un des signes de l'éloignement à la new wave. Cependant, «Book of brilliant things» vient de suite contredire cela, elle est celle qui rappelle le plus le passé répétitif du groupe, en plus accessible pour le grand public.

Les autres singles sont la nerveuse «Speed your love to me» et la sombre «Waterfront», deux titres au dramatisme très efficace. Dans la suite, on trouve un peu de remplissage de bon niveau. «White Hot Day» est fort réussie, avec ses couplets aériens et ses refrains passionnés. Sur la musclée «The Kick inside of me», le chant de Kerr est inhabituellement agressif. L'instrumental «Shake off the ghosts» conclut agréablement l'affaire.

Avant tout, Sparkle in the Rain est un album bien équilibré, plus démagogique que les grandes œuvres de 80-81, plus viril que New Gold Dream, il est tout de même joué avec un charisme indéniable, avec cet incroyable sens du son qui les a menés si haut. Cet album marque dignement la fin de leur époque de plénitude, en même temps que la fin de leur contribution à la new wave. Il devrait plaire à la plupart des amateurs de pop/rock des années 80. Un an plus tard, le fameux «Don't you forget about me» allait malheureusement tout changer...

A lire aussi en NEW-WAVE par ARP2600 :


BAUHAUS
In The Flat Field (1980)
Plus sombre, tu meurs.

(+ 1 kro-express)



JAPAN
Tin Drum (1981)
Parfois, l'étrangeté fonctionne.


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- Jim Kerr (chant)
- Charles Burchill (guitares)
- Michael Macneil (claviers)
- Mel Gaynor (batterie, choeurs)
- Derek Forbes (basse, choeurs)
- Kirsty Maccoll (chœurs)


1. Up On The Catwalk
2. Book Of Brilliant Things
3. Speed Tour Love To Me
4. Waterfront
5. East At Easter
6. Street Hassle
7. White Hot Day
8. “c” Moon Cry Like A Baby
9. The Kick Inside Of Me
10. Shake Off The Ghosts



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod