Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE INTERNATIONALE  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Membre : Genesis, Brand X, Daryl Stuermer , Ronnie Caryl

Phil COLLINS - A Life Less Ordinary (2003)
Par MARCO STIVELL le 20 Juin 2011          Consultée 1927 fois

Aucun livre sur Phil COLLINS n'ayant existé en français jusqu'à l'orée des années 2000, on attendait ce document avec impatience. Il y avait bien eu le livre La Boîte à Musique de Frédéric Delâge, mais celui-ci traitait presque exclusivement de Genesis, donc il manquait un témoignage sur Phil lui-même, le détail de sa vie jusqu'alors. En images, c'est un cadeau plus que royal...

Cette chronique se divise en deux temps. D'abord une courte analyse du DVD, et ensuite une petite étude que je me permets. Ce DVD contient tout ce qu'il est bon de savoir à propos de Phil quand on ne connait que sa musique, et met en avant les "grands" moments de sa vie, dans le positif comme le négatif. Le positif, c'est son succès à l'école (deux garçons dont un charmant batteur de pop-rock dans une école de filles, pas besoin d'en dire plus) comme ses premiers pas en tant qu'acteur pour les années 60 (premier rôle dans une adaptation d'Oliver Twist) ; c'est dès 1969-70 un attachement viscéral envers la musique et l'assurance que c'est ce qu'il a de mieux à faire ; c'est l'arrivée au sein de Genesis, avec cette anecdote croustillante comme quoi Peter Gabriel savait qu'il serait le batteur idéal, puis l'évolution que l'on connait au sein du groupe qui deviendra de plus en plus connu ; ce sont les fabuleuses années 80 avec des dizaines de millions d'albums vendus avec Genesis et en solo, et la révélation d'un gentil stakhanoviste que Ozzy Osbourne (halluciné et shooté comme d'habitude) reconnait à sa valeur (entre autres grands) ; ce sont malgré une baisse de popularité les louanges des rappeurs et producteurs américains ; c'est en fin de compte l'aboutissement à une période que la conclusion du DVD nous présente comme plus heureuse pour Phil, profitant enfin du mot "famille". Le reportage est entrecoupé de musique, d'interviews courtes mais très intéressantes de la famille de Phil, des membres de Genesis et beaucoup d'autres. Les bonus font d'ailleurs plus que bonne figure à ce niveau-là...

Le négatif en revanche, ce sont les rapports difficiles avec son père, le décès prématuré de celui-ci, avant que Phil ait connu le succès ; c'est l'histoire du premier divorce avec Andrea à la fin des années 70 qui le marquera à vie et sera néanmoins déterminant pour sa carrière ; ou encore le second avec Jill au début des années 90, qui nous fait prendre conscience du fait qu'une partie du métier de journaliste est pourrie jusqu'à la moelle. C'est aussi pour terminer et cette fois dans le cas du DVD lui-même, la déconsidération comme par hasard du meilleur album de Phil, Both Sides, qu'on se permet de qualifier de "peu original" alors qu'il l'est certainement plus que n'importe lequel de ses autres albums. Bien sûr, on n'aurait pas dit ça pour But Seriously par exemple (après trois albums entre pop punchy et ballades), et même Dance Into the Light et Testify sont épargnés, ce qui prouve que ce négativisme envers Both Sides reste une belle connerie (heureusement, Phil ne s'y prête pas et parle plutôt de déception quant à l'accueil qu'on lui a fait à l'époque).

Reste que ce DVD est indispensable et permet de comprendre beaucoup de choses, d'où ma petite étude. On apprend que Phil a eu des rapports difficiles avec son père, et qu'il a eu à souffrir d'une manière ou d'une autre chaque fois qu'il a divorcé (à noter que depuis la sortie du DVD, ça s'est de nouveau produit avec Orianne). Ca me fait penser que bien souvent, pour ne pas dire tout le temps, les génies en art ou autre, cachent souvent des "fêlures", des choses qui justifieraient que leur oeuvre se démarque et qu'ils s'installent plus durablement que d'autres artistes. Phil est un génie, incompris certes, mais le fait qu'il ait connu des problèmes avec son père dans sa prime jeunesse (entre autres, Papa Collins était de la vielle école et voulait que Phil soit dans les assurances, ce que son propre père l'avait lui-même poussé à faire) et, du fait du décès brutal, n'ait pas eu l'occasion plus tard de se rapprocher de lui, au moins de lui prouver par son oeuvre et son succès qu'il pouvait être fier de lui, tout ceci équivaut à une sorte de traumatisme. Un malheur n'arrivant jamais seul, c'est ensuite son premier divorce que Phil, concentré sur la musique (ou plutôt sur le fait de se sauver grâce à la musique) et même au prix d'efforts, n'a pu empêcher. Après, on se demande encore pourquoi ce batteur de prog si génial a versé dans la "variété de merde", visiblement il faut croire que les génies ne passent pas forcément par l'écriture de symphonies rock de 20 minutes pour exprimer leur douleur ("In the Air Tonight"), ou leurs tentatives de retrouver joie de vivre ("Sussudio") et sérénité (les ballades multiples). Et quant au deuxième divorce, qui tente de nous montrer que Phil n'est pas forcément tout blanc (qui l'est ?), nous fait réfléchir, même quand on déteste Phil, à propos du "jusqu'où on peut aller" dans sa connerie, notamment envers des hommes comme celui qu'un certain Steve Hackett qualifie de "loveliest guy in the world". On peut encore ajouter hors-DVD, toute la rumeur de début 2011 comme quoi Phil arrêterait sa carrière alors que c'est comme une traînée de poudre, une idiotie retransmise par tous les journaleux et que l'artiste a démenti lui-même.

Ce DVD peut donner l'air de sonner "réhabilitation", n'en reste pas moins qu'encore aujourd'hui, c'est indispensable pour sauver l'image du génie, et que le tout reste fait avec beaucoup de naturel. Une vie moins ordinaire, on vous l'a dit..

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par MARCO STIVELL :


Kate BUSH
The Sensual World (1989)
Amour, love, amore, amor...




ZUCCHERO
Oro, Incenso & Birra (1989)
Ex-plus grosse vente d'italie et orgasme musical


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Phil Collins
- + Nombreux Musiciens


1. Documentaire Sur La Vie De Phil
2. + Nombreuses Interviews



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod