Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (3)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Coldplay-scientist.net (680)

COLDPLAY - Parachutes (2000)
Par VIVI le 1er Mars 2005          Consultée 4652 fois

Vendu à plus de 5 millions d’exemplaires, ce premier album a classé ces quatre anglais tristounets au panthéon des groupes de brit-pop in du moment. Mais même si les ventes ont donné à Coldplay une jolie renommée dans leur style de prédilection, le groupe n’a jamais vraiment été reconnu par le grand public et s’est cantonné à l’étiquette « groupe-qui-vend-des -disques-mais-que-quand-leurs-chansons -elles-passent-à-la-radio-on- ne-sait-jamais-qui-c’est ».

Alors à quoi la faute ? A une musique trop convenue ? A de jolies chansons mais qui sont trop passe-partout ? Un chant mielleux ?…Un peu tout à la fois en réalité. Non pas que ce disque soit mauvais, mais l’ensemble est trop gentillet pour réellement transcender l’auditeur. Coldplay ne prend pas vraiment de risques, et s’enferme dans le moule de pop gentillette, ce qui l’empêche d’ éclore et d’ affirmer sa personnalité.

Pourtant le groupe a la faculté de générer une ambiance particulièrement intimiste et de transmettre une émotion sincère et authentique. Il y a de vraies surprises dans ce disque, qui viennent ponctuer et relancer les moments de faiblesses. On retiendra le titre d’ouverture « Don’t Panic », qui propose une mélodie tout en finesse, agrémentée d’une guitare acoustique et d’une guitare cristalline où vient se poser le chant charmeur de Chris Martin qui nous récite son « We live in a beautiful world » avec une naïveté touchante ; l’hymne à l’amour « Yellow », un titre aux sonorités rock, d’une bonne humeur contagieuse qui vous refile la pêche en deux temps-trois mouvements ; la tortueuse ballade au piano « Trouble » ; le jazzy « Everything’s not lost », ou encore « Spies », qui possède un refrain particulièrement envoûtant.

Mais passé ces cinq titres, on reste dans une certaine linéarité, où chaque titre se ressemble plus ou moins. « High Speed » manque d’inspiration et a une forte tendance à la répétition, tout comme « Sparks » ou « We never change » qui ne proposent rien de mieux et se focalisent sur les mêmes ingrédients à savoir une guitare douce et fragile, une voix qui dégouline un peu trop à certains moments, et le piano qui vient rajouter sa dose de mélancolie. Un manque d’originalité évident qui confère à l’ensemble un côté redondant et plutôt fade.

Même si ce premier disque de Coldplay s’écoute sans contrainte, il reste trop propre et creux pour marquer un grand coup. Il faut se salir un peu plus messieurs !

2,5/5

A lire aussi en POP par VIVI :


SLOWDIVE
Just For A Day (1991)
Just for a day ou comment tomber amoureux

(+ 1 kro-express)



COLDPLAY
A Rush Of Blood To The Head (2002)
Un grand disque de pop anglaise


Marquez et partagez





 
   VIVI

 
  N/A



- Guy Berryman (basse)
- Jonny Buckland (guitare)
- Will Champion (batterie)
- Chris Martin (chant, guitare, piano)


1. Don't Panic
2. Shiver
3. Spies
4. Sparks
5. Yellow
6. Trouble
7. Parachutes
8. High Speed
9. We Never Change
10. Everything's Not Lost



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod