Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Coldplay-scientist.net (665)

COLDPLAY - Ghost Stories (2014)
Par MOONDREAMER le 25 Juin 2014          Consultée 1794 fois

La première écoute du nouvel album de COLDPLAY est plutôt déroutante… Après l’hyper-production flamboyante de Brian ENO sur les deux précédents albums, les morceaux que nous servent ici les anglais sont plus proches de la pop minimaliste des XX qu’à n’importe quel « Paradise » et autre « Viva La Vida ». Exit les arrangements grandiloquents, le groupe a voulu revenir à une sobriété et une simplicité musicale que l’on n’avait plus vu depuis les premiers albums, s’associant pour cela à Paul EPWORTH, faiseur de tube britannique par excellence de ces dernières années.

En quête de crédibilité artistique, le groupe opère ainsi un retour au source se rapprochant donc plus de Parachutes que de Mylo Xyloto, qui n’avait pas fait l’unanimité lors de sa sortie. Le ton plus posé et mélancolique de l’album, ainsi que les thèmes explorés dans celui-ci, font également écho à la séparation après dix ans de mariage entre Gwyneth PALTROW et Chris MARTIN, le chanteur et tête d’affiche du groupe.

Avant toute analyse plus poussée, il faut saluer la prise de risque que constitue cette orientation et force est de reconnaître que COLDPLAY, sans doute le groupe de pop/rock mélodique le plus consensuel et celui qui fédère le plus d’inimitié vis-à-vis de sa musique, parvient toujours à susciter l’intérêt et à surprendre en allant dans des directions où on ne l’attendait pas, quatorze ans après le succès de « Yellow ».

Mais voilà, Ghost Stories est tout sauf un album transcendant, souffrant d’une mollesse couplée à un certain manque de relief, ce qui est bien dommage. A vrai dire, si presqu’un morceau sur deux est vraiment bon et plaisant, l’autre moitié relève plus de l’agréablement oubliable qu’autre chose. L’album est pourtant cohérent et s’écoute (presque, attendez un peu !) d’une traite, mais voilà, des morceaux comme « Oceans » ou « True Love » et son solo de guitare peu inspiré ne marquent absolument pas les esprits.

On retiendra donc le premier single de l’album, « Magic », un morceau élégant et sans prétention qui bénéficie d’un crescendo mesuré et d’un des airs les plus prenants de l’album, mais aussi « Ink » avec sa subtile guitare acoustique et son thème mélodique entêtant. Citons encore « Another’s Arms », un morceau transpirant la sincérité et la mélancolie porté par une nappe sonore envoûtante, et « Ghost Story » sur la version deluxe de l’album, pour son refrain efficace qui apporte du relief à la chanson.

J’ai pris soin tout au long de cette chronique de ne pas mentionner un morceau, véritable intrus dans cet album : « A Sky Full of Stars ». Pourtant précédé et suivi par « Oceans » et « O », deux des chansons les plus molles de l’album, ce morceau produit par le DJ suédois AVICII sort un peu de nulle part et rompt complètement la continuité de l’album avec son refrain ultra-catchy, ses synthés et son beat électro-pop. Pourtant, ne comptez pas sur moi pour descendre cet OVNI, surtout au vu de ma tolérance très élevée pour la pop simpliste. Et après sept morceaux lénifiants et moroses, qu’est-ce que ça fait du bien d’avoir un refrain à se mettre sous la dent, une mélodie imparable qui assume sa simplicité ! Enfin, je vous l’accorde, cela relève plus de ma subjectivité qu’autre chose et le choix de ce morceau dans un album qui se veut intimiste et réflexif laisse pour le moins sceptique…

Finalement, si Ghost Stories se rapproche de Parachutes dans sa volonté de revenir à une pop plus simple et épurée, il est loin d’en avoir l’attrait et l’efficacité. Les compositions plus éthérées et proches de la dream pop, si elles révèlent de plus en plus de leurs subtilités avec les écoutes, restent moins mémorables et un cran en dessous de ce à quoi COLDPLAY nous avait habitué. On appréciera tout de même la volonté des britanniques de mettre fin à la surenchère instrumentale entamée avec Brian ENO, et je reste convaincu que Ghost Stories sera une transition vers plus de maturité pour COLDPLAY. Affaire à suivre.

Note réelle : 2.5/5

A lire aussi en POP par MOONDREAMER :


MS MR
Secondhand Rapture (2013)
Premier essai très convaincant !




FLORENCE + THE MACHINE
Lungs (2009)
Un coup d'essai magistral


Marquez et partagez





 
   MOONDREAMER

 
  N/A



- Chris Martin (chant, guitare acoustique, piano)
- Guy Berryman (basse, clavier)
- Jonny Buckland (guitare électrique, clavier, piano)
- Will Champion (batterie, choeurs)
- Avicii (claviers)
- Timbaland (percussions)
- Apple Martin (choeurs)
- Moses Martin (choeurs)
- Mabel Krichefski (choeurs)
- John Metcalfe (cordes frottées)
- Davide Rossi (cordes frottées)
- Tim Bergling (claviers)


1. Always In My Head
2. Magic
3. Ink
4. True Love
5. Midnight
6. Another’s Arms
7. Oceans
8. A Sky Full Of Stars
9. O
10. All Your Friends
11. Ghost Story
12. O (part 2 - Reprise)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod