Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Ariana Grande
 

 My Pink Friday.com (193)

Nicki MINAJ - Pink Friday: Roman Reloaded (2012)
Par MOONDREAMER le 22 Juin 2012          Consultée 1746 fois

Nicki Minaj est la nouvelle sensation pop’n’b de ces dernières années. Un mélange de Lady Gaga pour l’excentricité vestimentaire vulgaro-trash, de Lil’ Kim pour son swagg de rappeuse black, de Beyoncé pour ses déhanchements lascifs et de Britney Spears pour la vacuité artistique de ses chansons. Avec Pink Friday: Roman Reloaded, la nouvelle reine du hip-hop commercial, se place dans la continuité de son album précédent, Pink Friday, retournant par instant à son alter ego Roman Zolansky pour un album qui compte pas moins de 19 chansons en version standard…

L’album peut être grossièrement divisé en deux parties : la 1ère s’étendant de « Roman Holiday » à « Sex In The Lounge », centrée sur le rap et les racines vraiment hip-hop de la demoiselle, la 2nde allant de « Starships » à « Gun Shot » marquée par un ton plus radio-friendly, entre la pop et le R&B. Mais peu importe la façon dont on découpe cet album, le niveau général est clairement mauvais.

Commençons donc par la 1ère partie: là où Nicki parvenait sur son précédent album à susciter un certain intérêt (aussi minime soit-il) au niveau de son phrasé agressif, ultra-rapide et parfois incisif dans les paroles, pas un seul morceau de cette première moitié d’album n’est artistiquement intéressant. Outre l’absence de mélodie agréable, voire même de musicalité, les paroles sonnent désespérément vulgaires (« Sex In The Lounge ») et répétitives (« Beez In The Trap »), l’instrumentation est irritante (« Come On A Cone »), les rimes sont pauvres (« I Am Your Leader ») et seule « Champion », où la rappeuse s’entoure quand même de trois pointures du rap commercial (Drake, Young Jeezi et Nas), parvient de justesse à porter un message qui n’est pas (qu’)égocentrique. Même avec la meilleure volonté du monde et après avoir décortiqué l’ensemble des paroles en quête d’un éventuel sens caché, je ne peux qu'attribuer à cette première partie un 1/5.

La 2nde partie est quant à elle plus plate que mauvaise. Bon, je reconnais à contre-cœur que « Starships » ne me déplaît pas autant que ce que le bon goût musical exigerait : au-delà des paroles toujours aussi creuses, la production impeccable de RedOne, le flow du rap des couplets, le refrain pop-dance hyper entraînant et l’audacieux passage techno ont le mérite d’en faire un tube en puissance sur lequel on danse facilement après quelques verres. Bref, à ranger avec David Guetta dans la catégorie des morceaux catchy qui restent en tête même (et surtout) si on n’en a pas envie.

Le reste de cette partie se place clairement dans cette veine : adieu l’identité forte du premier album, avec « Pound The Alarm », « Whip It » ou encore « Automatic », on rentre dans la dance ultra-formatée, lisse et efficace. Enfin, quand on compare avec la 1ère moitié, estimons nous déjà chanceux que ce ne soit pas désagréable et irritant. Le moins pire (sic) dans cette catégorie est peut être « Marylin Monroe » dans lequel on perçoit encore un peu la touche personnelle de Nicki Minaj, où les paroles quittent un peu leur platitude absolue et sur lequel on ressent encore une certaine franchise. Allez, même « Young Forever », pour son instrumentation variée et agréable ainsi que pour ses paroles niaises mais sincères, mérite un peu plus d’attention que le reste. En somme, rien de bien original mais une partie qui se laisse écouter distraitement avec quelques morceaux sympathiques, ce qui lui vaut un 2/5.

Vous remarquerez que j’ai volontairement sorti de ma classification un morceau, le titre final sur lequel les abysses de l’album sont atteintes : « Stupid Hoe ». Bon, je suis très tolérant et ouvert, mais enregistrer une telle chose devrait être punissable. A ce stade, je pense que le terme musique n’est plus pertinent et c’est ce morceau qui fait passer l’album d’une moyenne de 1.5/5 à un 1/5 sans la moindre hésitation. Bref, un album sur lequel mieux vaut ne pas s’attarder…

A lire aussi en RAP, HIP-HOP :


NAS & DAMIAN MARLEY
Distant Relatives (2010)
Spécial boîte à demandes !




VALD
Nqnt 2 (2015)
Rap, hip-hop


Marquez et partagez





 
   MOONDREAMER

 
  N/A



- Onika Maraj Alias Nicki Minaj (chant et rap)
- Carl Falk (guitare, instrumentation,…)
- Redone (instrumentation, chœurs,…)
- + Nombreux Autres Producteurs, Choristes


1. Roman Holiday
2. Come On A Cone
3. I Am Your Leader (feat. Cam’ron & Rick Ross)
4. Beez In The Trap (feat. 2 Chainz)
5. Hov Lane
6. Roman Reloaded (feat. Lil Wayne)
7. Champion (feat. Nas, Drake, & Young Jeezy)
8. Right By My Side (feat. Chris Brown)
9. Sex In The Lounge (feat. Lil Wayne & Bobby V)
10. Starships
11. Pound The Alarm
12. Whip It
13. Automatic
14. Beautiful Sinner
15. Marilyn Monroe
16. Young Forever
17. Fire Burns
18. Gun Shot (feat. Beenie Man)
19. Stupid Hoe



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod