Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

Commentaires (7)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Casseurs Flowters

ORELSAN - Le Chant Des Sirènes (2011)
Par PRODUKTEEF le 25 Juin 2012          Consultée 2564 fois

Si l’on me demandait de faire un tutoriel pour poser un flow comme Orelsan, je répondrais qu’il suffit de mettre un paquet de coton sous la langue et de faire comme si vous aviez envie de vomir à la fois votre prochain et de la terrine de sanglier à chaque fin de phrase. A titre tout à fait personnel, j’ai un problème avec le flow d’Orelsan, je le trouve trop lent, trop saccadé, ses paroles ne sont pas tout le temps à la hauteur, et sa voix grince un peu dans mes oreilles (un peu comme celle de Marc-Olivier Fogiel, en moins pire tout de même).

Il revient donc avec un nouvel album intitulé Le Chant Des Sirènes, très probablement en référence à l’Odyssée de ce bon vieil Ulysse qui boucha les oreilles de ses marins et s'attacha au mât de son navire (pour pouvoir résister à la voix radieuse des créatures marines). Faut-il faire la même chose à l’écoute de l’album du jeune Orelsan ? Pas si sûr, du moins, pas pour toutes les pistes.

Première piste, "Raëlsan". D’entrée on ressent une influence rétro 8-bit combinée à une instrumentale dubstep. Bon si on me prend par les sentiments c’est facile de marquer un point : le beat envoie un sacré coup de cravache dans la figure. "Raëlsan" est un début agréable d’album à grand coups de bass wobble.
S’en suit "Le Chant des Sirènes", piste classique d’un album de Hip-hop alternatif où l’on dit que c’est pas notre faute si on est connu et si on a de l’argent, c’est le système qui est comme ça, et c’est la faute des fans qui n’avaient qu’à pas aimer l’artiste (qui a dit « caricatural » ?). Instrumentale sympathique toutefois, et flow plus ou moins classique.

Troisième track. Là, ça se gâte un peu. Le beat me pèse sur les tempes, la voix hyperpitché me tape sur les nerfs, l’instrumentale est assez basique, et le refrain 2Be3 style me donne envie d’imprimer de façon tout à fait gratuite le motif des semelles de mes Converse en plein dans la face de la personne en face de moi dans le train ! Suivant !

"Mauvaise idée" est, probablement, le meilleur morceau de l’album : gros beat Dubstep une fois de plus qui ferait péter le verre blindé de la banque centrale européenne, paroles plutôt drôles et véridiques à la fois, morceau vraiment divertissant.

Petite avancée jusqu’à la piste neuf : "la petite marchande de porte-clefs". Le thème est original : Orelsan y conte l’histoire d’une jeune chinoise née en campagne qui va être, en toute impunité, vendue à un entrepreneur pour une somme toutefois modique. Il contera tout au long de la piste l’histoire de la vie de la jeune fille, et ce de façon assez réussie.

Bref, vous l’aurez compris, Le Chant des Sirènes contient du bon stuff, et du moins bon. Orelsan rentre parfois dans la provocation gratuite ce qui relève assez nettement d’un manque d’inspiration à certains moments, tout comme il ira chercher, sur d’autres pistes, l’originalité. En résumé, l’album devrait être fourni avec un caisson de basse pour les pistes qui envoient, et un taille-haie, pour les pistes qui donnent envie de se sectionner les veines et de se percer les tympans.

3/5

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par PRODUKTEEF :


PUPPETMASTAZ
The Takeover (2008)
Pimp my puppet !




BAD MEETS EVIL
Hell : The Sequel (2011)
Et le bon rencontre le très bon !


Marquez et partagez





 
   PRODUKTEEF

 
   ERWIN

 
   (2 chroniques)



Non disponible


Non disponible



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod