Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUTHERN ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Blackberry Smoke
- Membre : Buddy Whittington , Blood Of The Sun

POINT BLANK - Point Blank (1976)
Par BAYOU le 29 Juin 2012          Consultée 1478 fois

La pochette déjà, c'est encore l'époque des 33 tours, alors imaginez que vous fouillez dans le bac d'un disquaire et que vous vous retrouvez avec un canon de fusil POINTÉ SUR VOUS ! Et juste au dessus, le nom POINT BLANK. Une claque dans la tronche voilà ce que suggère la pochette, une grosse claque même...

Des gars du Texas, du Sud donc, là bas où les groupes se font une réputation dans les bars sordides paumés dans le désert, où quelques vieux cow-boys qui carburent à la téquila-bière démontent le rade si la musique n'est pas à leur goût. Ils sont cinq dans les seventies naissantes, la grande époque du southern rock, deux pistoleros à la guitare, Rusty Burns et Kim Davis, un petit teigneux Phil Petty à la basse, un chanteur, John O'Daniel dont le nom semble lié à une boisson bien connu même si son prénom n'est pas Jack, et Peter Gruen, qui a planté des clous dans une vie antérieure.

Dès 1972, ils vont faire des tournées avec Johnny Winter, ZZ Top, tous les groupes texans qui envoient le blues électrique. Ils ont le même management que les barbus, ce qui paradoxalement, posera rapidement un problème, car ZZ Top sera promotionné, et Point Blank un peu oublié, Bill Ham misant sur le trio et obligeant Point Blank à se produire en première partie plutôt qu'en tête d'affiche. Pourtant ils vont sortir coup sur coup deux grands albums, celui là et le second intitulé Second Season.

Le son du groupe, c'est deux guitares qui se croisent, se provoquent, se démènent, et puis la voix bien blues, bien sudiste de O'Daniel, l'homme qui s'avale les rocailles et les épines de cactus du Texas en les poussant à grandes lampées de bourbon. C'est enregistré avec un minimum d'overdub, le son est brut, du vrai, de l'authentique. Mais c'est plus que cela...

"Wandering" et "Lone Star" sortent du lot, déjà par leurs mélodies, car oui, c'est très mélodique ce qui est un étonnant pour un « groupe à guitares ». « Distance », par exemple, commence comme une rock-ballade avec guitare acoustique puis la voix ample, rude et rustre de John, et le solo inspiré, léger-j'ai omis de vous dire que Rusty Burns est excellent à la slide-, le morceau décolle, puis se termine par quelques notes acoustiques. Superbe.

On pense inévitablement à ZZTop, mais qui a copié qui ? À Blackfoot également, plus qu'à Lynyrd Skynyrd. Disons que Point Blank représente le côté heavy du southern rock dans ses deux premiers albums, ensuite, comme beaucoup de groupes sudistes, ils seront tentés par un rock FM qui les conduira dans une impasse musicale.

Mais ce disque, c'est 35 minutes de bonheur, le doux cliquetis des glaçons dans le Jim Bean, la fraîcheur glacée d'une Lone Star pendant la traversée du désert texan, le vert cactus qui se détache dans le soleil couchant, c'est l'âge d'or du Southern Rock.

A lire aussi en BLUES-ROCK par BAYOU :


BLACKBERRY SMOKE
Leave A Scar (2014)
Voici la relève du southern rock




GOV'T MULE
By A Thread (2009)
Retour au blues-rock


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- Rusty Burns Guitare
- Kim Davis Guitare
- Phil Petty Basse
- John O'daniel Chant
- Peter Gruen Batterie


1. Free Man
2. Moving
3. Wandering
4. Bad Bees
5. That's The Law
6. Lone Star Fool
7. Distance
8. In This World



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod