Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUTHERN ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Blackberry Smoke
- Membre : Buddy Whittington , Blood Of The Sun

POINT BLANK - Airplay (1979)
Par BAYOU le 28 Février 2016          Consultée 1255 fois

Les deux premiers albums de Point Blank sont de véritables pépites de southern-rock mais n’ont pas vraiment cartonné au niveau des ventes. Nous sommes en 1979, le groupe vient de signer chez MCA, un nouveau bassiste, Billy Randolph, est engagé et ainsi que Steve Hardin aux claviers, pour étoffer le son du groupe. Le but est de se frayer un chemin pour accéder aux nombreuses radios du pays et on peut légitimement parier que le titre de l’album n’a pas été choisi sans arrière-pensées.

Cette motivation est présente tout au long de l’album même si le groupe n’a surtout pas vendu son âme pour une éventuelle réussite commerciale. "Mean To Your Queenie" est caractéristique de cette démarche, bâtie pour la radio, avec ce qu’il faut de punch, de durée, de changement de tempo… Certes les guitares sont toujours bien acérées, John O’Daniel n’a rien perdu de sa superbe voix, mais les claviers sont parfois un peu envahissant, les ballades comme "Shine On" sont toujours superbes mais c’est devenu plus mou, pas encore mièvre... mais plus mou. Et la spécificité southern-rock souffre de ce changement de direction.

"Danger Zone", "Penthouse Pauper" ou "Louisiana Leg" restent percutants, avec des riffs qui claquent comme au bon vieux temps (pas si vieux d’ailleurs), des solos incandescents, et pourtant il semble que l’énergie, l’urgence des deux premiers opus s’estompent légèrement. Airplay serait clairement, pour le commun des groupes « à gros son », un très bon album. Oui, mais on parle de POINT BLANK pas de WISHBONE ASH ou… non rien je m’énerve bêtement. Tout de même... Point Blank avait le potentiel pour faire une carrière à la ZZ TOP. Mais alors que le trio décolle en se laissant pousser la barbe, la bande de Rusty Burns fait du surplace, cherchant une recette pour obtenir la reconnaissance d’un plus large public Et le passage du temps est particulièrement dévastateur, même "Danger Zone", une des réussites de l’album semble presque désuet à la réécoute .

Le problème est que les inflexions musicales ne leur donnent pas accès aux radios AOR, et que le disque est entre deux genres, le southern-rock qui s’estompe et un son plus « accessible » et calibré qui s’impose.
En live, leurs prestations conservent néanmoins l’énergie et la puissance de leurs débuts, ce qui leur permet de garder un public fidèle et dévoué.

PS : Chronique écrite quelques jours après le décès de Rusty Burns, qui a rejoint Kim Davis, Steve Hardin, Bill Randolph et Phillip Petty (son successeur à la basse). Ils vont presque pouvoir se reformer là-haut !

A lire aussi en BLUES-ROCK par BAYOU :


ALLIGATOR STEW
Welcome To Monticello (2003)
Chaude nuit à Monticello




Mike ZITO
Songs From The Road (2014)
Mike zito en live avec son propre groupe


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- John - O' Daniel (lead vocals)
- Rusty Burns (lead guitar & slide guitar)
- Kim Davis (lead guitar)
- Steve Hardin (keyboards & lead vocals)
- Bill Randolph (bass)
- Peter 'buzzy' Gruen – (drums)


1. Mean To Your Queenie
2. Two Time Lover
3. Shine On
4. Penthouse Pauper
5. Danger Zone
6. Louisiana Leg
7. Takin' It Easy
8. Thunder And Lightning
9. Changed My Mind



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod