Recherche avancée       Liste groupes



      
YEYE  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Michel Berger , Michel Berger & France Gall

France GALL - Poupée De Cire, Poupée De Son (1965)
Par WALTERSMOKE le 22 Avril 2013          Consultée 1635 fois

Poupée de cire, poupée de son. Voilà bien un album qui contraste avec ce que France GALL avait l'habitude de chanter, étant donné qu'il contient plus de vraies bonnes chansons que d'autres opus de la même époque.

Pour commencer, il s'agit du disque qui contient les deux seules chansons de l'époque qui peuvent vraiment prétendre à avoir une place parmi les grands succès de France GALL, et « comme par hasard » créées par Serge Gainsbourg. Le premier est bien évidemment, et de loin, la chanson éponyme. Tube parmi les tubes, doté d'un texte pas trop con et surtout d'une instrumentation qui tue, il s'agit ni plus ni moins que d'un sommet de la chanson française. Pas étonnant alors que Gall et Gainsbourg aient remporté l'Eurovision en cette même année 1965 en enfonçant largement la concurrence, malgré une interprétation de France assez... mauvaise – Claude François, son amour de l'époque, avait d'ailleurs eu raison de le dire, sauf qu'il n'a pas été subtil, aïe.
A côté de cette chanson peut trôner fièrement "Laisse tomber les filles", chanson précise et efficace, avec des lignes de chant qui rentrent immédiatement pour ne plus jamais sortir, ou alors très difficilement. Tout comme "Poupée de cire, poupée de son", elle s'est inscrite dans le patrimoine de l'inconscient collectif, mais il n'y a aucune raison de se plaindre, contrairement à "Sacré Charlemagne". Je m'interroge encore sur le succès d'un morceau aussi bête. Non pas que l'envie de foutre une claque à France me traverse l'esprit, mais niveau niaiserie, même si la musique de la jeune chanteuse française n'est pas intellectuelle, le fond est touché.

Pour le reste, il y a certes de beaux restes, mais il faut alors bien les chercher. "Le coeur qui jazze" fait cependant partie de ces trésors cachés qui gagnent à être redécouverts, tout comme "Un prince charmant", qui attire plus qu'il ne révulse. Pour le reste, ce n'est guère brillant. Le fond de commerce de la chanteuse et de son papa reste sans aucun doute le coeur des jeunes filles en fleur de 15 ans. La futilité rivalise avec l'indigence avec des titres comme Dis à ton capitaine, et mieux, des redondances apparaissent, en témoignent "Christiansen" et "Le premier chagrin d'amour", tellement semblables qu'on pourrait inverser les lignes de chant. Affreux.

Poupée de cire, poupée de son (l'album) ne vaut donc pas que pour deux chansons, trois si on est indulgent. Deux-trois titres valent le coup et ne fatigueront pas les oreilles. Mais en dehors de ceux-là, ce n'est pas la peine de paniquer quant à l'idée de ne pas avoir l'écouter, la pléaide de compilations de France GALL auront vite fait de présenter le « meilleur » de l'album.

Note réelle : 2,5/5

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par WALTERSMOKE :


Françoise HARDY
Soleil (1970)
Les nouvelles aventures de françoise




Françoise HARDY
Message Personnel (1973)
L'opus major de hardy ?


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



Non disponible


1. Poupée De Cire, Poupée De Son
2. Le Coeur Qui Jazze
3. Christiansen
4. Laisse Tomber Les Filles
5. Le Premier Chagrin D'amour
6. On T'avait Prévenue
7. Dis à Ton Capitaine
8. Sacré Charlemagne
9. Un Prince Charmant
10. Au Clair De La Lune
11. Nounours
12. Bonne Nuit



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod