Recherche avancée       Liste groupes



      
YEYE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Michel Berger , Michel Berger & France Gall

France GALL - 1968 (1968)
Par WALTERSMOKE le 8 Mai 2013          Consultée 1629 fois

La sélection naturelle est un mécanisme naturel efficace et cruel. Grâce à elle, de nombreuses créatures ont disparu alors que leur futilité était avérée. Il n'y a qu'à regarder les dinosaures, devenus bien trop envahissants et dévorant sans pitié toutes les autres créatures. Une météorite, un volcanisme violent là où se situe maintenant la Réunion, et puis plus rien. La sélection naturelle s'est également appliquée – et s'applique encore – dans les institutions sociales et culturelles. Par exemple, les chanteurs yéyé des années 60. Rares, très rares même sont ceux qui ont réellement survécu (les tournées nostalgiques ne comptent pas). C'est alors qu'entre en scène France GALL... pour mieux en sortir. Elle est loin d'être l'exception qui confirme la règle. Mieux, il s'agit même d'un cas d'école pour ce qui est d'illustrer la chute d'une star.

L'album 1968, sorti en 1968 (hahaha), est un recueil manifeste de la dégénérescence musicale de France GALL, et ce dès la pochette psychédélique à s'arracher les yeux. Il réunit ça et là des titres fort médiocres, voire franchement mauvais. Il y en a même un, "La petite", sorti moins d'un an auparavant, et qui se rajoute à la liste noire. Après la fellation et la nécrophilie, voilà qu'arrive la pédophilie ! Les paroles sont relativement explicites (merci papa Robert), et le fait que Maurice Briaud, le membre masculin du duo, ait 25 ans de plus que France rajoute au malaise. Encore une fois, ce scandale musical, mais aussi moral, éclipse en vérité une chanson vraiment nulle qui a fini par partir aux oubliettes.
Tout comme sur FG, ce n'est pas du tout le meilleur de France qui a été réuni ici. Dès la première chanson, "Toi que je veux", il est facile de voir que le taux de sucre sera tellement élevé que le diabète menacera à tout va. En parlant de sucre, la charge contre le LSD signée Gainsbourg et interprétée par France, à savoir "Teenie Weenie Boppie", aurait pu marquer les esprits par son thème. Quel dommage que la chanson soit atroce, sans compter l'interprétation désastreuse de la chanteuse. Comme autre horreur à relever, "Chanson indienne" se définit en vérité comme la cruelle déception de service. Le côté world music est assez original pour être soulevé, mais les rimes pauvres et la direction musicale choisie auront vite fait de fatiguer l'auditeur.

Est-il besoin de s'attarder plus longtemps sur 1968 ? La réponse est évidente. France GALL est devenue ce à quoi elle était destinée, une chanteuse incapable de faire une majorité de bonnes chansons malgré un entourage remarquable (Gainsbourg, Joe Dassin...). Fatiguée de cette carrière, France GALL s'exilera en Allemagne pour poursuivre un peu sa carrière, avant de descendre encore plus bas jusqu'au roman photo, ultime étape avant le porno – et c'est elle-même qui le dit. Pauvre France.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par WALTERSMOKE :


Françoise HARDY
L'amour Fou (2012)
Triste, beau et génial




Michel BERGER
Pour Me Comprendre (2002)
Une bonne compile pour un triste anniversaire


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



Non disponible


1. Toi Que Je Veux
2. Chanson Indienne
3. Gare à Toi Gargantua
4. Avant La Bagarre
5. Chanson Pour Que Tu M'aimes Un Peu
6. Néfertiti
7. La Fille D'un Garçon
8. Bébé Requin
9. Teenie Weenie Boppie
10. Les Yeux Bleus
11. Made In France
12. La Petite



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod