Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Michel Berger , Michel Berger & France Gall

France GALL - Babacar (1987)
Par WALTERSMOKE le 13 Juillet 2013          Consultée 1671 fois

A ce jour, Babacar est le dernier album original de France GALL en solo. Comprenez par-là que s'il ne s'agit pas de son dernier album (en excluant toutefois toutes les compiles inutiles), mais les disques qui suivront ne proposeront pas de nouvelles chansons. Il s'agit donc d'un pseudo-final de la carrière d'une chanteuse qui est vraiment revenue de loin, voire de très loin. D'un côté c'est assez dommage, mais d'un autre, mieux vaut se « retirer » en pleine gloire plutôt que de tirer sur la corde (coucou Mick et Keith). Au moins France n'a pas terminé sur une fausse note du même tonneau que Débranche !
Babacar est d'un certain point de vue l'album le plus profond, voire le plus personnel de France GALL. Il faut dire qu'elle a emboité le pas de son mari Michel Berger pour ce qui est de lutter contre la pauvreté en Afrique. Ces actions ont d'ailleurs un impact direct sur Babacar, à commencer par son titre. En effet, l'album porte le même nom qu'un enfant que France n'a pas pris sous son aile, ce qu’elle a regretté au point d'être traumatisée. Si la vie est une chienne, elle sait parfois être rayonnante, et les deux personnages se sont retrouvés lors du tournage d'un clip, youpi.

Quant à la musique en elle-même, que vaut-elle ? Le premier mot qui vient à l'esprit est « paresse ». Ça paraît provocateur, surtout quand on connaît le caractère de travailleur acharné de Michel Berger, mais il est impossible de le nier. En effet, sur les neuf chansons de Babacar, trois se ressemblent trop pour être honnêtes. Il s'agit de « Papillon de nuit », « Babacar » et « Ella Elle l'a ». Que ce soit au niveau de la structure musicale ou de la durée, elles sont très similaires. Ce n'est pas sérieux, surtout venant de Berger. Toutefois, elles ne sont pas des copies carbones et gardent leur identité respective. Ainsi, « Babacar », dédié au gamin du même nom, marque par son efficacité, malgré une France avare en émotions, et quant à « Ella Elle l'a », cet hommage à Ella Fitzgerald n’a pas usurpé son statut culte. Dommage qu'elle soit si matraquée sur les ondes depuis, elle est de facto brocardée et montrée comme un signe de la médiocrité made in France. « Papillon de nuit » semble en revanche bien faible en comparaison, elle se laisse écouter mais ne marque pas.

A part ce trio assez proche du point de vue structurel, Babacar brille aussi par au moins deux chansons. La première est évidemment... « Evidemment » (hahaha). Encore une fois, il s'agit d'un hommage, dédié cette fois à Daniel Balavoine, mort en 1986 lors du Paris-Dakar. Elle est assez courte et simple, mais le plus important est ici la portée symbolique ainsi que la tristesse de la chanson. L'autre grande œuvre s'appelle « La Chanson d'Azima ». Si le caractère moralisateur peut faire tiquer, le message principal est clair et net : il s'agit d'un appel à l'aide, tout simplement. « C'est bon que tu sois là » peut également postuler au rang de grande chanson, mais les claviers ainsi que la performance de France sont susceptibles de ne pas plaire. Dans le bas du panier, « Urgent d'attendre » laisse une triste impression, c'est du pseudo-rock typique de l'époque, assez indigent.

Avec Babacar, France GALL ne signe sans doute pas son meilleur album, mais frappe fort. La haute qualité de la majorité des chansons plaide en sa faveur. Cependant, il faudra attendre fort longtemps avant d'entendre France, puisqu'après une tournée bien menée, elle voudra arrêter sa carrière, et il faudra attendre 5 ans avant qu'elle ne chante à nouveau.

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


Mylene FARMER
Anamorphosée (1995)
Le meilleur de Mylène. Et de la musique française




CHRISTOPHE
Olympia 2002 (2002)
Un retour sur scène triomphal.


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- France Gall (chant, choeurs)
- Claude Engel (guitares)
- Jannick Top (basse, claviers, synthés)
- Claude Salmiéri (batterie, programmation)
- Serge Perathoner (claviers)
- Michel Berger (claviers, choeurs)
- Patrick Bourgoin (saxophone)
- Georges Rodi (claviers)
- Laurent Voulzy (choeurs)
- Jean-jacques Goldmann (choeurs)
- Corinne Balavoine (choeurs)
- Jean-pierre Janiaud (choeurs)


1. Papillon De Nuit
2. Dancing Brave
3. Babacar
4. J'irai Où Tu Iras
5. Ella Elle L'a
6. Evidemment
7. La Chanson D'azima
8. Urgent D'attendre
9. C'est Bon Que Tu Sois Là



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod