Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (157)

MUMFORD & SONS - The Road To Red Rocks (2012)
Par GEGERS le 28 Janvier 2013          Consultée 881 fois

A côté de Denver, dans l'Etat du Colorado, se trouve l'un des plus fascinants lieux de concerts en plein air, Red Rocks. Une majestueuse formation rocheuse, de type ferrique, encercle et inonde de ses tons rouges et chatoyants l’amphithéâtre, qui voit les 10 000 spectateurs qu'il peut accueillir surplomber la scène. Pas étonnant que nombre d'artistes aient choisi ce lieu dans lequel rayonne toute la puissance minérale du continent américain pour enregistrer leurs témoignages live : Fleetwood Mac, Ben Harper, Neil Young, R.E.M., ont tous été fascinés par cet endroit, suffisamment en tous cas pour juger bon de le faire figurer sur un enregistrement live. Les MUMFORD & SONS ont, eux aussi, été captivés par Red Rocks. A l'occasion d'une tournée américaine donnée en août 2012, le groupe en a profité pour poser ses valises du côté de Denver et enregistrer, deux soirs de suite, la matière de ce Road to Red Rocks paru en novembre.

Donnés en août, les deux shows ont donc eu lieu avant la parution de Babel, le second album du groupe. Pour autant, les MUMFORD AND SONS ne se privent pas de présenter à leur public un grand nombre de nouveaux morceaux, six sur les douze que propose ce live. A commencer par « Lovers Eyes », qui ouvre la prestation en douceur, introduisant les instruments les uns après les autres. Le public, d'entrée, est totalement acquis à la cause du quatuor, qui n'a qu'à lever le petit doigt pour déclencher l'hystérie des spectateurs (et surtout des spectatrices). Les Red Rocks n'avaient probablement pas ressenti autant de vibrations depuis le passage des Beatles en 1964. Après « Lovers Eyes » donc, qui présente tour à tour le chant torturé de Marcus Mumford, le banjo sautillant, les cuivres imposants et les chœurs à l'harmonie, le groupe balance immédiatement son plus gros tube, « Little Lion Man », dont l'interprétation habitée déclenche la joie du public bruyant.

Si on apprécie les qualités d'interprètes indéniables des MUMFORD AND SONS, on constate néanmoins bien vite que, tous construits sur une même base couplet intimiste / refrain grandiloquent, les morceaux folks du groupe tentent de cacher le manque de variété par un déploiement d'énergie fascinant et, il faut le reconnaître, entraînant. Dénués de leurs apparats studio, les titres ainsi mis à nu ont tendance à dégager le même sentiment d'urgence, à déployer des arguments similaires, ce qui fait que la lassitude finit par prédominer, malgré la courte durée de l'album (12 titres).

L'effet de surprise passé, l'évidence se fait donc que MUMFORD AND SONS, s'il souhaite rester grand public et ne pas se cantonner à une niche d'amateurs, va devoir rapidement renouveler sa formule, pour continuer à surprendre. The Road to Red Rocks reste malgré tout une sortie sympathique pour envisager dans sa globalité la carrière des Britanniques, en attendant la suite.

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


Tim VANTOL
Burning Desires (2017)
Cela méritait bien un album.




Alan DOYLE
So Let's Go (2015)
Qu'y a-t-il de plus simple qu'un rayon de soleil ?


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Marcus Mumford (chant, guitare, mandoline, batterie)
- Winston Marshall (banjo, dobro, guitare, basse)
- Ben Lovett (claviers, accordéon)
- Ted Dwane (basse)


1. Lovers Eyes
2. Little Lion Man
3. Below My Feet
4. Roll Away Your Stone
5. Lover Of The Light
6. Thistle & Weeds
7. Ghosts That We Knew
8. Awake My Soul
9. Whispers
10. Dustbowl Dance
11. I Will Wait
12. The Cave



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod