Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Klaus Schulze , Santana, Arthur Brown , Hawkwind, Tangerine Dream, Manuel Göttsching , Ashra, Sergius Golowin , Walter Wegmüller

Richard WAHNFRIED - Drums'n'balls (the Gancha Dub) (1997)
Par WALTERSMOKE le 9 Décembre 2013          Consultée 1104 fois

S'il fallait arrêter tous les musiciens coupables de publicité mensongère, alors Klaus Schulze serait parmi les premiers appréhendés. En 1997, alors qu'il sort Dosburg Online, le musicien allemand se permet de sortir Drums'n' Balls (The Gancha Dub) sous le pseudo de WAHNFRIED (ce sera d'ailleurs la dernière fois). Rien qu'en lisant le titre de l'album, il y a de quoi s'imaginer des choses étonnantes. KS se mettrait donc à un mélange audacieux entre le drum'n'bass et le dub ! Dit comme ça, c'est vraiment inattendu, même venant de Schulze, mais ça donne vraiment l'eau à la bouche.

Sauf que non.

Rien de tout cela n'est présent sur Drums'n'Balls. Pire, il aurait même possible que cet album soit publié sous le nom de Klaus Schulze. La musique se rapproche en effet des travaux réguliers de KS, trop pour s'en distancier comme le veut le pseudo WAHNFRIED. La première question est donc de savoir si Schulze n'a pas pris son public pour des buses, ou bien s'il ignorait ce que les deux genres voulaient dire. En constatant que le musicien allemand est assez curieux et ouvert d'esprit pour s'intéresser aux musiques modernes, cela n'est pas flatteur pour l'auditeur. D'un autre côté, on ne sait pas vraiment, en fin de compte.
Au-delà de l'arnaque, Drums'n'Balls est, plus encore que Miditation, l'album de WAHNFRIED le plus proche de l'univers de Klaus Schulze. Si ce n'était les samples de voix féminines, il y serait facilement intégré. Les quatre plages qui le constituent ne sont pas si éloignées, pour être plus précis, de In Blue, principalement au niveau des nappes de claviers utilisées. L'ambiance s'en ressent donc, elle est fortement mélancolique et joue sur le beau. La cause est entendue, à défaut de dub, c'est de l'électro à tendance ambient qui tend les bras ici.

Dans l'ensemble, Drums'n'Balls est fort réussi. Ce n'est pas l'album de l'année 1997, loin de là, mais son caractère envoûtant est très bien construit et séduit. Cependant, seuls trois des quatre morceaux satisfont vraiment. De plus, l'intrus qui fait bien baisser la moyenne, à savoir le morceau éponyme, ouvre l'album. La réaction de rejet peut se faire très vite, et surtout donner de fausses pistes pour aborder la suite. C'est d'autant plus dommage que dans l'ensemble, Drums'n'Balls n'est pas non plus un album fantastique. Il s'écoute avec plaisir, mais pas assez pour y revenir fréquemment et avec autant d'envie.

Ceci étant, Drums'n'Balls est supérieur à Dosburg Online, sorti la même année. Si Klaus Schulze avait publié cet album sous son nom et non sous le pseudo de WAHNFRIED, nul doute qu'il aurait eu une meilleure exposition, somme toute assez méritée. A noter qu'il s'agit du dernier album publié à ce jour sous le pseudo de WAHNFRIED.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


Klaus SCHULZE
Miditerranean Pads (1990)
A prendre ou à laisser




Jean-michel JARRE
Electronica 2: The Heart Of Noise (2016)
Jarre contre-attaque (deuxième)


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Klaus Schulze (claviers, ordinateurs)
- Joe 'dum Dum' Lövenstone (percussions)
- Sloto Olatunye (sirophone, bubble drums)
- Tim Bales (was here)
- Katarina Nevaseynewa (chant)
- Venus 'fretless' Dupond (basse)


1. Drums'n'balls
2. Percussy
3. House Of India
4. Bass Of Orion



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod