Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Klaus Schulze , Santana, Arthur Brown , Hawkwind, Tangerine Dream, Manuel Göttsching , Ashra, Sergius Golowin , Walter Wegmüller

Richard WAHNFRIED - Megatone (1984)
Par WALTERSMOKE le 9 Avril 2013          Consultée 907 fois

Ce qui est intéressant lorsqu'un artiste publie des albums sous un pseudonyme, c'est qu'il peut composer des morceaux radicalement différents de ce qu'il a l'habitude de faire sans être cloué au pilori par des puristes. Ceci étant, ça ne l'autorise pas à faire n'importe quoi pour x et y raisons. Ceci, Klaus Schulze ne l'a pas compris en 1984. En effet, en parallèle de Angst, la BO du film Schizophrenia, voilà qu'il publie le troisième album publié sous le pseudo de Richard WAHNFRIED, Megatone. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'effectivement, KS en fait des tonnes.



Désolé.

Pour Megatone, Schulze fait appel de nouveau à Michael Shrieve et Michael Garvens, mais aussi à d'autres musiciens comme le batteur Ulli Schoeber, le guitariste Harald Katzsch et Axel-Glenn Müller au saxophone, qui apparaît pour la première fois dans l'univers de Schulze. Ce petit monde est donc réuni non pas pour offrir le meilleur à l'auditeur, mais quelque chose d'étrangement médiocre, ce dès le premier morceau, "Angry young Boys". Pour qui déteste les sons typiques des années 80, il peut fuir en courant ou bien essayer de prendre son courage à deux mains pour se prendre dès la première seconde une grosse batterie électronique et une guitare électrique qui donne plus envie de l'exploser contre le sol qu'autre chose. Mais le pire arrive avec Garvens : après avoir fait des vocalises sur Tonwelle, voilà qu'il se met à chanter un texte incroyablement débile, à tel point qu'il y a de quoi rivaliser avec les artistes pop bas de gamme de la même époque, le tout accompagné du saxophone qui s'emballe. Un extrait pour s'en convaincre : « Angry young boys love the games, but they're not the same ». Ca change des poèmes mystiques comme sur Dune, n'est-ce pas ? Le pire, c'est que cela dure pendant 14 longues minutes, avec ça et là des soli de guitare indigents. Il faut également ajouter une réverbération douteuse qui fera haïr Garvens.

Juste après ce machin arrive "Agamemory", encore plus dingue que le précédent puisqu'il s'agit d'un morceau de musique latine. Oui, de la musique latine. Chez Klaus Schulze. De plus, s'il s'inscrit bien dans cette optique, le morceau n'en est pas bon pour autant, il est même stérile et surtout interminable, en un mot chiant. A la rigueur, le jeu de Michael Shrieve est bon, on sent l'expérience passée au sein de Santana, mais c'est tout, rien d'autre à voir.
En guise de long morceau pour occuper la deuxième face, KS sort "Rich meets Max", soit le pire morceau de plus de 20 minutes jamais composé (du moins jusque là). Outre la batterie qui est une vraie cause perdue, ce morceau paraît un poil meilleur, notamment avec la guitare qui se fait mieux accepter. Cependant, ce n'est que la seule qualité présente, puisque tout au long du morceau, les oreilles souffrent tellement qu'un énorme ouf de soulagement sera poussé à sa fin.

Après écoute de Tonwelle, le sentiment majeur qui domine reste l'incompréhension. Il paraît presque inconcevable que Klaus Schulze ait pu sortir un album aussi mauvais, même avec ses soucis personnels. Malheureusement, il prouvera bien vite qu'il est capable de faire pire, bien pire, et sous son vrai nom.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


Klaus SCHULZE
Dreams (1986)
Le meilleur du meilleur.




SPACE ART
Space Art Tribute (2012)
Bouh le menteur !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Klaus Schulze (claviers)
- Michael Garvens (chant)
- Alex-glenn Müller (saxophone)
- Ulli Schober (batterie)
- Michael Shrieve (percussions)
- Harald Katzsch (guitare)


1. Angry Young Boys
2. Agamemory
3. Rich Meets Max



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod