Recherche avancée       Liste groupes



      
PSYTRANCE / GOA  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Koxbox
- Style + Membre : Total Eclipse

JUNO REACTOR - Samurai (1996)
Par CHIPSTOUILLE le 25 Décembre 2013          Consultée 564 fois

On vous en parlait dans la chronique de Beyond the infinite, JUNO REACTOR aurait tout gagné au début de sa carrière à écourter ses productions. En fait la discographie de Ben Watkins est émaillée de singles et quelques plus rares EP, la différence entre les deux étant souvent très subtile. De tout ce début de carrière, l’EP (1) Samurai est sorti du lot.

L’ensemble pourrait sembler maladroit, et il l’est. A l’image de sa pochette, Samurai est un assemblage d’éléments découpés et ré-assemblés. Le tout est inconsistant, mais ça ne l’empêche pas d’être intéressant pour autant. Cette pochette, d’ailleurs, n’est finalement qu’une reprise de celle du single Guardian Angel sorti l’année précédente, on est passé de sépia à un dégradé de gris légèrement violacé. Côté set-list, 5 titres. Comme le veut la coutume, l’apéritif est le morceau-titre Samurai, repris du dernier album sorti. Affinités japonaises, singularité annonçant les futures aventures de Juno Reactor, on pourrait préférer cet EP à l’album en question, je vous renvoie une fois de plus à la chronique de Beyond the infinite qui cerne bien le morceau. Nous allons de même passer sous silence le remix de Magnetic par Robert Liener, totalement dispensable et sans intérêt.

Pour le reste, il y a du lourd. Samurai, métamorphosé, est remixé par TOTAL ECLIPSE, un groupe rappelons-le fondé en particulier par Stéphane Holweck après son départ de JUNO REACTOR. Et, excusez du peu, l’un des chefs de file du genre Trance Psychédélique. Méconnaissable, Samurai se pare de samples saturés faisant penser à une guitare (le sous-sous-genre se dénomme « Buttrock Goa ») ainsi que de sonorités acides. L’aspect carré ainsi que la puissance de l’ensemble rappelle la patte de TOTAL ECLIPSE, qui a ici totalement gommé les rares pointes d’originalité de JUNO REACTOR. Un remix sympathique, bien que traînant en longueur, on a connu les deux groupes plus en forme.

Le troisième titre est quant à lui remixé par KOXBOX, un autre groupe qui a eu une forte interaction avec JUNO REACTOR, bien que concernant Ian Ion, il s’agit plus d’une collaboration ponctuelle que d’une réelle participation au line-up. Mais nous reviendrons sur le titre Labyrinth. Le remix de "Feel the universe", qui sera repris la même année sur le single Conga Fury, est la véritable pépite de cet EP. Circonvolutions gastriques, rythme entraînant, mélodie, voici un vrai tube de Goa de l’âge d’or, nous sommes encore en 1996. En forçant un peu le trait, on pourrait même affirmer qu’il s’agit de la meilleur chose que n’ai jamais faite KOXBOX. Une participation qui honore le combo danois.

Cet EP aurait presque eut une logique d’ensemble, lorsque l’on sait que "Labyrinth", titre à ne pas confondre avec l’album du même nom qui sortira 8 ans plus tard, voit la collaboration, excusez du peu, de Ben Watkins et Mike Maguire de JUNO REACTOR, Ian Ion de KOXBOX et enfin Stéphan Holveck de TOTAL ECLIPSE. Seconde pépite de ce petit EP à première vue sans prétention, "Labyrinth" ne parvient pas tout à fait à se hisser au niveau de la première. Cela reste un inédit de choix pour n’importe quel fan d’un de ces trois groupes. La 2ème raison pour laquelle ce disque vaut le détour.

Malgré tout, ceci reste un EP, avec un découpage grossier. Le remix de Magnetic est inexcusable, on ne peut donc que retirer de l’ensemble des fragments précieux. Dans la continuité des reproches qui sont adressés à la plupart des albums de JUNO REACTOR, le tout traine en longueur. Précisons que cela concerne les titres, plus que les disques eux-mêmes. Malgré ses 35 petites minutes, Samurai ne déroge pas à ce qui s’apparente malheureusement à une règle chez JUNO REACTOR.

(1) Single d’après Wikipedia, EP d’après discogs. Je tranche en faveur du plus spécialisé, le nombre de titres et leur variété aidant.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par CHIPSTOUILLE :


The CHEMICAL BROTHERS
Surrender (1999)
Here we go!

(+ 1 kro-express)



Hitoshi SAKIMOTO
Vagrant Story Ost (2000)
I'm going slightly mad.


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Ben Watkins
- Mike Maguire
- Johann Bley
- Jackson?
- Ian Ion
- Stephan Holveck


1. Samurai
2. Samurai (total Eclipse Remix)
3. Feel The Universe (koxbox Remix)
4. Magnetic (robert Liener Remix)
5. Labyrinth



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod