Recherche avancée       Liste groupes



      
SYNTHWAVE  |  E.P

Commentaires (10)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Waveshaper, Tangerine Dream
 

 Bandcamp (61)

BALDOCASTER - War Rig (2022)
Par CHIPSTOUILLE le 7 Mars 2022          Consultée 679 fois

Oooohhh… Une modulation réussie ! Une variation de volume sonore ! Un changement de rythme ! Non, ce n’est pas possible, une… une… une mélodie accrocheuse ! Celui-là, c’est sûr, il sait composer. Cet E.P War Rig, j’aurais voulu en monter la note d’un cran supplémentaire, tant il sort du lot. Pas tellement du point vue du son que de la qualité.

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à BALDOCASTER, de 'Bald' chauve et 'Telecaster', guitare de marque Fender. Il aime TANGERINE DREAM, DAFT PUNK, JUSTICE et, plus généralement, la french touch. Il vient de Raleigh en Caroline du nord. Il s’est premièrement exercé à la guitare, mais a fini par laisser tomber la composition, ne se sentant pas capable d’atteindre le niveau qu’il espérait. Mais le jour où il a découvert WAVESHAPER et la synthwave, il a eu comme une révélation, et s’est remis au turbin, mais cette fois-ci au clavier. Contrairement à bien d’autres artistes de Synthwave, lui n’est pas avare en interviews ni en informations. Pour ça comme pour "Overtuned" et "Winess Me", les deux premiers titres magistraux de cet E.P, on a envie de lui dire merci.

Malheureusement, si la formule est globalement respectée à la lettre, qui fait voyager ses notes planantes au milieu d’une forêt de chromatismes, d’arpèges, d’effets en tous genre et de rythmes artificiels et variés, le niveau tend à baisser au fur et à mesure des morceaux. Jusqu’à "Gas Town", au moins, qui a le bon goût d’être aussi longue qu’utile, c’est-à-dire pas trop. Il y a bien un regain de forme à la fin sur "The Salt Flats", certes. Mais on sent bien qu’à l’origine, malgré toutes ses qualités, War Rig n’était qu’un galop d’essai.

BALDOCASTER a en effet composé cet E.P dès 2018, après son premier album Moonrise, dans l’objectif d’explorer de nouveaux horizons. Aujourd’hui, il en a déjà 3 à son actif. Il aime varier les plaisirs d’une production à l’autre. Pour cela aussi, on a envie de le remercier. Toutefois, bien que je manque encore de recul à ce sujet, sur album ses meilleurs titres semblent se perdre au milieu d’autres moins convaincants. Aussi cet E.P, grâce à son propos concentré, malgré quelques petites lacunes, parvient avantageusement à maintenir notre attention tout du long.

War Rig était à l’origine inspiré par Mad Max, il a fini avec une pochette de Robert Hoyem, évoquant plus Arakis, Tatooine, Motavia et bien d’autres planètes désertiques inexplorées. La police d’écriture et le style graphique nous renvoient d’ailleurs à d'autres années 80, celles du tout début, à la limite à la fin des années 70, qui assument encore l'héritage des décennies précédentes. Ce qui dénote avantageusement au milieu des pochettes néon bleu/rose du genre. Admettons que c’est la raison pour laquelle on l’a écouté en premier lieu.

A l’écoute, la filiation avec Mad max est cependant bien moins évidente qu’avec WAVESHAPER. Avec tous les amateurs de Mé qui rodent sur FP comme des Jawas à l’affût du moindre droïde, il y en a bien un qui va me tomber dessus pour m’expliquer que BALDOCASTER a tout repiqué à Edouard Freeze, Manuel Shawingchapiteau ou Simone de Beauvoir… Allez savoir ! Chat perché, j'ai dit TANGERINE DREAM au début de la chronique ! Bref, je ne demande qu’à écouter. Mais je continuerais à défendre BALDOCASTER quand même, car cela m’étonnerait bien que ces artistes-là maîtrisent leur section rythmique à ce point. War Rig malgré sa patine visuelle, est bien un album de 2018, facile pour les oreilles, bien plus que les expérimentations chaotiques d’antan.

War Rig nous raconte donc une histoire, sans tomber dans les travers d’un concept album ni ceux d'une B.O, musique instrumentale oblige. J’ai donc envie de faire un rapprochement avec HAYDN, même si le genre, les instruments ou les époques sont bien différents. Cette histoire de space opéra post-apocalyptique (sur Megadrive) est à deviner au milieu des notes, sans que plus d’explications nous soient fournies. C’est aussi pour cela que BALDOCASTER a globalement réussi son E.P.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par CHIPSTOUILLE :


Nobuo UEMATSU
Final Fantasy Vi Ost (1994)
Opéra à samples




LORN
Yesterday's Pain / Cut The Anchor (2022)
Et vous, qu'y voyez-vous ?


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- David Paul Hill


1. Overtuned
2. Witness Me
3. War Rig (feat. Caspro)
4. Gas Town
5. Mirage
6. The Salt Flats



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod