Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Barry WHITE - Can't Get Enough (1974)
Par ERWIN le 25 Mars 2014          Consultée 1068 fois

Voilà le troisième opus du gigantesque Barry WHITE. Tout est prêt pour l'accession à la division supérieure de la musique populaire dans sa section la plus soul. Le smooth irradie de partout, et même si les modes vestimentaires ont drastiquement évolué, vous ne pourrez daigner la classe ultime à ce skeud béni des dieux.

La splendide ligne de basse de "The first, the last, my everything" soutient ce chef-d’œuvre de soul funk pendant les courtes quatre minutes - pour Barry, c'est très court - de son existence. Sans doute le grand chef-d’œuvre de l'artiste, celui qui le fera connaître aux générations futures. Tout y est classique, de l'habituelle introduction parlée avec la vibe ultime, jusqu'aux superbes lignes vocales du titan black. Jouissif ! Puis c'est au tour du titre éponyme, à la construction légèrement plus disco que le précédent, mais qui fait preuve de la même phénoménale efficacité puisqu'il atteindra la première place du Billboard là où le précédent fera la deuxième. C'est l'accession au stardom international pour Barry. En plus d'être ultra cool, tout ceci est merveilleusement dansant et ne dépareillera pas au milieu de vos fiestas des années 2010...

La formule magique ayant été payante, on retrouve les introductions parlées absolument partout. il sera le seul artiste à nous faire le coup à chaque fois. Ses détracteurs pourront lui reprocher cet artifice éculé. C'est bien possible mais le résultat étant probant à chaque fois, difficile de construire une critique argumentée dessus... On en reparlera peut-être plus tard... Toujours est-il que le baryton repart sur la jolie "Oh love we'll finally made it" avec le même succès. Je vous conseille d'ailleurs les orchestrations délicieuses de l'intro et l'outro "Mellow mood" qui portent délicieusement bien leur nom et positionnent dès le début l'auditeur dans une bulle de smooth taille quadruple XL, avec une préférence pour l'instrumental de fin, une véritable merveille de coolitude. "I love you more than anything in the world" œuvre toujours dans un climax disco sympa. Un seul morceau fleuve avec les dix minutes de "I can't believe you love me" sur ce troisième album. Il parle de sa voix grave le temps "nécessaire" à la déclaration qui s'ensuit, un magnifique refrain, un autre classique est né. Quel talent !

Cet album est dans le classement Rolling Stones des 500 plus grands albums de tous les temps, à l'enviable position 281. Au sommet du Billboard R'n'B mais surtout du hot 200, la consécration totale. Il se présente donc comme un incontournable de la pop musique des seventies. Vous savez ce qu'il vous reste à faire. Pour la drague évidemment, c'est magique, mettez ça en fond de soirée romantique, ça marche.

Barry rejoint avec cette livraison 74 les autres géants de la soul comme Curtis MAYFIELD, Otis REDDING ou Marvin GAYE. Il est dorénavant intouchable et pourra surfer sur la vague du succès avec constance pour peu que le talent reste là... À posséder impérativement et fortement conseillé pour débuter la disco du colosse.

A lire aussi en SOUL par ERWIN :


Bill WITHERS
Making Music (1975)
Maturité




Jimmy BARNES
Soul Searchin (2016)
A la recherche de l'âme


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Mellow Mood (pt 1)
2. You're The First The Last My Everything
3. I Can't Believe You Love Me
4. Can't Get Enough Of Your Love Babe
5. Oh Love , We'll Finally Made It
6. I Love You More Than Anything
7. Mellow Mood (pt 2)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod