Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Tom Petty & The Heartbreakers, Bruce Springsteen , John Mellencamp

Bob SEGER - Live Bullet (1976)
Par BAYOU le 13 Juin 2014          Consultée 1028 fois

Dans les seventies, Detroit n’était pas une ville en ruines comme aujourd’hui, mais le fer de lance de la construction automobile, élément primordial de l’American Way of Life.
La ville rugissait dans une explosion de bruits de moteur, les banlieues étaient riches et prospères et les kids vivaient à cent à l’heure dans le bruit et la fureur.
Les groupes issus de cette scène musicale n’ont jamais fait dans la dentelle, des Stooges d’Iggy au MC5 qui appelait à l’émeute dans les concerts, l’électricité était la reine, et le son lourd, très lourd.
Bog Seger est un enfant de Motorcity et ses racines musicales sont là dans cette ville industrielle.
Quand ce double album live est enregistré dans la Cobo Arena de Detroit pendant deux shows en septembre 1975, la renommée de Seger ne dépasse pas le Michigan, mais la sortie de ce live en avril 1976 le consacre au niveau national, le célèbre critique Dave Marsh écrira plus tard que 'Live Bullet' est l'un des meilleurs albums live jamais réalisé.
Et c’est vrai ! Le public de Detroit est un élément majeur, on l’entend longuement hurler sa joie entre chaque morceau.

Seger est un chanteur « à la Springsteen » avec une voix éraillée faite pour le blues, le groupe est parfaitement soudé et donne le sentiment d’une voiture lancée à fond sur l’autoroute.
La set list est sacrément bien faite, mélangeant des brûlots et des ballades.
On attaque fort avec « Nutbush city limits » de Tina Turner idéal pour chauffer une salle, mais très vite deux superbes mid-tempo « Beautiful Loser » et « Jody Girl » viennent caresser la salle.
Mais on est à Détroit, il faut que cela bouge, la turbine chauffe, chauffe, (« Bo Diddley », « Heavy Music », « Katmandu » « U.M.C. » et son hit de début de carrière « Ramblin' Gamblin' Man »
Et puis le final, gigantesque, monstrueux, « Katmandu » a lancé la machine avec ses riffs et chorus à la Chuck Berry (le guitariste Drew Abott s’inspire beaucoup de Chuck) et le saxophone vient ramasser tous ceux qui ne sautent pas dans cette foutue salle, pure moment de boogie, puis « Lookin' back » bourré de groove et de feeling, « Get out of Denver » mais les musiciens ont vidé combien d’armoires à pharmacie pour balancer un truc aussi speed, et « Let it rock » qui surgit comme un train fou qui ne peut pas s’arrêter à la gare, et une présentation dantesque des musiciens « from Detroit, Michigan » le public scandant le tempo.

Live Bullet est toujours cité dans les grands albums live de rock, et ce n’est que justice, tant Bob et son gang balance un show high energy, d’un niveau musical exceptionnel, avec une présence scénique fantastique, le public chauffé à blanc renvoyant au centuple la décharge électrique envoyée.
A noter que l’édition remasterisée sortie en 2011 contient un bonus track "I Feel Like Breaking Up Somebody’s Home" enregistré au Pontiac Silverdome, on se demande pourquoi ce morceau issu d’un autre concert a été ajouté, la version originale du double LP se suffisant à elle-même.

A lire aussi en ROCK par BAYOU :


Bob DYLAN
The Bootleg Series Vol. 12 (2015)
When I paint my masterpiece




TOM PETTY & THE HEARTBREAKERS
Live Anthology (2009)
Rip Tom Petty: l'anthologie à posséder.


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- Bob Seger (lead vocals, guitar, piano)
- Drew Abbott (lead guitar)
- Alto Reed (saxophones)
- Robyn Robins (organ)
- Chris Campbell (basse)
- Charlie Allen Martin (drums)


1. Nutbush City Limits
2. Travelin' Man
3. Beautiful Loser
4. Jody Girl
5. I've Been Working
6. Turn The Page
7. U.m.c.
8. Bo Diddley
9. Ramblin' Gamblin' Man
10. Heavy Music
11. Katmandu
12. Lookin' Back
13. Get Out Of Denver
14. Let It Rock



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod