Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

2003 Passenger

PASSENGER - Whispers (2014)
Par GEGERS le 13 Juillet 2014          Consultée 1545 fois

En fait, le succès ne change pas forcément un homme. Lorsque Mike Rosenberg, aka PASSENGER, chante "I don't give a fuck if they get in the chart or not", à propos de ses chansons, sur le titre "27" de son nouvel album, ce n'est pas de la fausse modestie qui transparaît, mais bien une sincérité teintée d'une authentique retenue. Le jackpot "Let her Go", classé dans les charts du monde entier, programmé en heavy rotation sur les radios, ne semble pas avoir été porteur de suffisance ou motif d'autosatisfaction pour l'artiste, ce dernier continuant d'aller au plus proche de son public, sans artifice ni sécurité, aimant à se produire de manière impromptue dans les rues ou les bouches de métro du Royaume-Uni.

Cerise sur le gâteau, le folk de Whispers parvient à se faire tout autant réussi et appréciable que celui de son glorieux prédécesseur. Orienté sur la guitare acoustique, véritable star de l'album, le folk éthéré de PASSENGER se voit cette fois agrémenté de quelque habillage symphonique discret, illustré par la présence d'instruments à cordes, parmi lesquels un violoncelle du plus bel effet. Cinquième album de l'artiste, Whispers continue sur la droite lignée de cette musique folk délicate, à la fois mélancolique et enjouée, dont All the Little Lights s'est fait le splendide porte-étendard il y a deux ans. De sa voix pure et cassée, Mike Rosenberg propose une collection de titres variés et marqués par l'omniprésence de mélodies séduisantes et d'ambiances d'une beauté époustouflante, dans lesquelles l'auditeur aime à se perdre.

Si l'ensemble se fait irrésistible, c'est néanmoins grâce à quelques fulgurances qui font de PASSENGER l'un des auteurs-compositeurs les plus inspirés de ce 21è siècle. "27", énergique, voit la répétition de ses motifs enjoués fonctionner à merveille, sublimé par des paroles aux allures de bilan. "Golden leaves" est une ballade qui voit le mariage guitare acoustique / violons se faire d'une beauté à couper le souffle. Sur cette ballade poignante, ce sont des ambiances automnales, empreintes de la délicate nostalgie d'une vie tirant sur la fin, qui nous embarque et bouscule nos sentiments. Une merveille. "Scare away the dark", folk lancinant façon Mumford & Sons, est un titre "sing-along" dont les mélodies vocales sont d'une puissance éblouissante. Et quelle énergie maîtrisée, quelle optimisme (faire peur à l'obscurité), voici un titre engageant qui ne devrait pas tarder à devenir un incontournable du répertoire live de l'artiste, si ce n'est déjà fait.

Les morceaux de bravoure sont nombreux : "Bullets", avec son harmonica et sa slide guitar, revêt des sonorités américaines bien senties, tandis que "Start a fire" se voit doté de cuivres délicatement greffés sur une ossature acoustique toute en progression. On rentre dans cet album comme on rentre chez soi, certain d'y trouver confort, plénitude et bienveillance. Si l'album tend à livrer ses atours assez rapidement et à se faire délicieux dès les premières écoutes, ce qui réduit légèrement sa durée de vie, PASSENGER est parvenu avec Whispers à livrer le successeur idéal à All the Little Lights, à la fois aventureux et dans la droite lignée des précédents opus du britannique. Un exemple en matière de savoir-faire folk.

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


Roddy WOOMBLE
Listen To Keep (2013)
Talent en affinage




Marie-annick LéPINE
J'ai Brodé Mon Coeur (2016)
Comptines intimistes et universelles


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



Non disponible


1. Coins In A Fountain
2. 27
3. Heart’s On Fire
4. Bullets
5. Golden Leaves
6. Thunder
7. Rolling Stone
8. Start A Fire
9. Whispers
10. Riding To New York
11. Scare Away The Dark



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod