Recherche avancée       Liste groupes



      
BIG BEAT  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Fatboy Slim, The Prodigy

The CHEMICAL BROTHERS - Come With Us (2002)
Par CHIPSTOUILLE le 1er Décembre 2005          Consultée 3400 fois

Après le fantastique Surrender, on était en droit de se demander où finirait la course des CHEMICAL BROTHERS, allaient-ils rejoindre les pans obscurs de l'électro et devenir un groupe déchu, un peu à l'image des PROPELLER HEADS, PRODIGY et autres FATBOY SLIM ou allaient-ils continuer sur leur lancée de ténors de l’électro en compagnie de MOBY ou d’autres artistes de la vague IDM...

A l'écoute du premier titre, « Come with us », on se dit que les CHEMICAL BROTHERS sont toujours présents, fort d'un hit imparable qui ouvre leur quatrième album en beauté, on se dit que la vague big beat qui avait saisi le monde entier allait peut-être retrouver une seconde jeunesse, mais non... L'album s'écoute très bien, et c'est ce qui lui vaut une telle appréciation finale. On peut déplorer en électro un manque flagrant d'albums véritablement homogènes et s'avalant d'une traite, sans accrocs. C'était le cas de Surrender, et c'est également celui de Come with us.

Mais si le reste de l'album n'est pas "mauvais", on ne peut franchement pas parler de réussite totale. A vrai dire, on reste dans des contrées connues, trop connues. Si « The state we're in » rappelle trop « asleep from day » (sur Surrender) et le style de AIR, « Denmark » fleure bon la dance floor "House" avec le gimmick "timbales" trop utilisé pour être encore qualifié d'honnête dans un disque sorti en 2002. Le reste de l'album rappelle régulièrement DAFT PUNK, un peu trop même... Comme le titre « Star guitar » (clin d’œil trop évident au clip « Digital Love » des français)

Deux autres titres sont réellement à placer en haut du podium, à savoir les deux derniers. « Pioneer skies » se dote d'une allure d'arpèges cinglants à la guitare électrique, gorgés d'émotions et qui enchaînent sur un rythme de train accompagné de vagues synthétiques, l’effet planant est garanti. En réécoutant plus attentivement la bête, on retrouve en fait de vieilles sonorités que les amateurs de jeux vidéos connaissent bien, le clin d'oeil aux musiques "séquence émotion" de certains étalons du genre ludique ne manque pas, (La musique de fin de Zelda, premier du non, pour n'en citer qu'un...) mais la sauce prend et l'habillage est réussi.

Enfin, « The test », admirable d'efficacité, est très certainement le meilleur morceau de l'album, et vous laisse béat d'admiration devant un hit plus que réussi, à l'image de « Come with us » (le titre) laissant des claviers s'exprimer dans tous les sens sur un thème archi facile, mais prenant et accompagné d'un chant entraînant, on se rappelle de « Surrender » non sans une certaine nostalgie.

Si Come with us sonne trop "déjà entendu", il faut bien avouer que les CHEMICAL BROTHERS s'en sortent plutôt bien avec un album qui s'écoute très (trop?) facilement. A réserver aux fans tout de même, qui ne devraient pas être déçus. Cependant, préférez-lui les efforts précédents si vous devez encore "découvrir" le duo pour ne pas avoir l’impression, comme c’est le cas ici, que nos deux artistes laissent la machine à hits tourner sans trop de surveillance.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par CHIPSTOUILLE :


VITALIC
Ok Cowboy (2005)
Techno fraiche et revigorante




RADIOHEAD
I Might Be Wrong Live Recordings (2001)
Quand le live dépasse l'album studio

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
   SEIJITSU

 
   (2 chroniques)



- Tom Rowlands (tout)
- Ed Simons (tout)


1. Come With Us
2. It Began In Afrika
3. Galaxy Bounce
4. Star Guitar
5. Hoops
6. My Elastic Eye
7. The State We're In
8. Denmark
9. Pioneer Skies
10. The Test



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod