Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK-ROCK CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Fiddler's Green, Mr Irish Bastard, The Moorings , The Stanfields

The RUMJACKS - Sleepin' Rough (2016)
Par GEGERS le 14 Septembre 2016          Consultée 755 fois

Une quinzaine de mois seulement après la publication de son deuxième album, The RUMJACKS tente de rattraper le temps perdu, les déboires judiciaires de son chanteur Frankie McLaughlin ayant mis un douloureux point d'arrêt à un début de carrière pourtant prometteur. Néanmoins, près de 10 ans après sa formation, le groupe australien semble mû par un enthousiasme juvénile précieux et délectable qui lui permet d'accoucher avec ce Sleepin' Rough d'un troisième album plus calme et mélodique que ses prédécesseurs, mais porteur d'une énergie punk-rock dont on aime se repaître.

C'est un fait, une ballade telle que "Murder Shanty", portée par une flûte délicate, nous donne à découvrir un visage plus tendre et posé de ce quintet qui nous vient de "down under". Sur cette troisième offrande des RUMJACKS, une large place est laissée à la guitare acoustique, ce qui donne au rock habituellement enlevé du combo une petite saveur folk qui n'est pas sans rappeler l'univers des Stanfields. "Kathleen" se fait le parfait exemple de ce mélange entre sonorités acoustiques et usage mesuré de la distorsion. Prenant initialement des airs de polka-folk, ce titre entraînant se transforme en un morceau majeur de ce nouvel album bariolé. "The Pot & Kettle", titre folk-rock celtique dans la plus pure tradition, se fait pour sa part un titre de clôture éblouissant, doté d'une montée en intensité qui voit le morceau s'achever de manière explosive, dans un déluge de cordes, qu'elles soient vocales ou de guitares. Splendide.

En fait, il n'y a pas de grand reproche à formuler à l'encontre de cet opus inspiré de bout en bout. L'introductif "Patrick Saint O' Thieves" est une véritable leçon de punk-rock celtisant, porté par une mélodie imparable et un refrain de grande classe. La bataille introductive entre mandoline et flûte donne à "A fistful o' roses" une belle saveur irlandaise, qui fleure bon les pubs houblonnés et les clichés. Finalement, on se rend compte, au fil de l'album, que le punk des deux premiers morceaux est avant tout une caution permettant au groupe de se faire plaisir en abordant des ambiances moins mordantes (et parfois, il faut bien le reconnaître, empreintes d'une certaine vacuité). Lorsque le groupe propose, en milieu d'album, le brûlot rageur "Dead To Me", violent manifeste punk d'une minute, il semble nous dire que ce genre musical "brut" n'est plus sa tasse de thé, et nous invite plutôt à savourer les mélodies impressionnantes de beauté de "The Fallen" ou le rock léger de "Fact'ry Jack", ode aux cols bleus.

Tant et si bien que les RUMJACKS nous cueillent à chaud avec un troisième opus original et abouti qui voit le groupe développer un peu plus sa facette plus rock que punk. On apprécie sans réserve ce mélange bariolé entre distorsion et sonorités acoustiques du plus bel effet. Sans aucun doute, l'album le plus abouti du groupe.

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


DAVIKEN
Pogonoz (2006)
Rock celtique inventif




DARE
Beneath The Shining Water (2004)
Rock mélancolique, musique vivante...


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Frankie Mclaughlin (chant, flute)
- Johnny Mckelvey (basse)
- Anthony Matters (batterie)
- Gabriel Whitbourne (guitare)
- Adam Kenny (mandoline, banjo, bouzouki, bodhran, guitare)


1. Patron Saint O’ Thieves
2. Zielona Gora
3. A Fistful O’ Roses
4. Fact’ry Jack
5. ‘eight Beers’ Mcgee
6. Murder Shanty
7. Les Darcy
8. Dead To Me
9. Wknd (flash New Breeks)
10. Kathleen
11. Them Fallen
12. The Pot & Kettle



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod