Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  SINGLE

L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Style : Cream, The Yardbirds

Les VARIATIONS - Come Along (1969)
Par LONG JOHN SILVER le 6 Mars 2015          Consultée 865 fois

La nuit de la saint sylvestre qui célèbre le passage à l’an 1969 sonne comme un des rares moments de reconnaissance dans la carrière des VARIATIONS, la chance leur fait les yeux doux quand le groupe TRAFFIC annule au dernier moment sa participation à l’émission diffusée par l’ORTF prévue pour la naissance de l’année du hard-rock*.
Les VARIATIONS sont disponibles de suite, avec équipement.
L’alignement des planètes ne peut pas être plus idéal d’autant qu’on partage l’affiche avec du très très lourd… et qu’on vous a monté en fin de programme pour la prestation la plus longue de la soirée. Pourtant y'avait les WHO sur le plateau, la Les-Paul de Green aussi.
C'est également ce soir là que Jacky Bitton devient officieusement un modèle insurpassable (batterie(s) comprise(s)) dont se souviendront les créateurs du Muppet Show.**
Les offres affluent, le groupe est enfin signé.
En Angleterre les new YARDBIRDS s’apprêtent à envoyer du plomb dans l’air, pas plus tard que douze jours après. 69 année stratégique.
Enfin les VARIATIONS vont enregistrer leur deuxième simple (mais premier en France) afin d’envoyer une carte postale en attendant l’album inscrit dans le deal. On est au mois de mars, Led Zep s’approche -déjà - du haut de l’escalier. C’est la référence.

On se retrouve studio des Dames.
Et si le matériel qu’on trouve dans les studios français est au poil, ceux qui s’en servent n’ont aucune idée de ce que peut-être un rendu rock au delà d’Edith Piaf et d’Henri Salvador. Le son de batterie de Gilbert Bécaud plait sans doute beaucoup au public français ; moins aux membres des VARIATIONS, lesquels sont eux même de parfaits néophytes en studio.
Et qui envoie-t’on faire le premier pas afin d’établir le dialogue entre techniciens interdits et musiciens perplexes ? Claude-Michel Schönberg évidemment !***
La partie est très loin d’être gagnée.
Si on s’en tire avec le son de batterie des MARTIN CIRCUS c’est qu’on aura bien bossé. D’autant que Les VARIATIONS, groupe connu pour ses reprises survitaminées, ont choisi de sortir une paire de leur création.
Mais comme disent les plus gros propriétaires de tripots en ligne : « ce qui compte, ce ne sont pas les cartes, c’est ce que tu en fais. »

En effet, cette collaboration improbable ne provoque pas l’orage espéré par les interprètes cependant le son foutraque qui sort des baffles apporte une touche psyché/pop non dépourvue de charme au blues lourd, pétri de groove ainsi que de sonorités nord-africaines, de la formation.
Soit « Come Along », réunion entre un riff hendrixien et la musique de la médina sur un beat polyrythmique qui envoie se déchaîner les percus. Cette chanson enluminée de motifs de guitare qui convoquent les ouds, chantée par un rocker à forte gouaille, est une franche réussite. La section rythmique impressionne et on a droit un superbe solo. On salue l’audace et la qualité des arrangements.
« Promises » sur la face B n’est clairement pas du même niveau, il s’agit d’une jam où la voix est secondaire, Marc Tobaly profitant de l’espace libéré pour presser le jus qui sort par son ampli. Un titre en roue libre bien bâclé par ailleurs.
Une bonne pioche sur deux. La bonne nouvelle avant la mauvaise.
Le single s’écoulera très bien, signe qu’une grosse partie du public est prête à suivre le sillage des VARIATIONS, et de fait on est dans une période plutôt bénéfique de l’histoire du groupe. La presse ne s’y intéresse pas plus que cela, ce qui n’est au bout du compte pas plus mal pour la tranquillité.
La prochaine missive sera un nouveau single, qui sera publié en septembre.
Jusque là…


* La réciproque étant, par ailleurs, communément admise par les observateurs.
** "Trop beau pour être vrai ?" Mais rien n'est trop beau dans une bio.
*** TEST : "Es-tu plutôt: wikipédia ? youtube ? discogs ?" Active le lien ICI

A lire aussi en HARD ROCK par LONG JOHN SILVER :


AEROSMITH
Night In The Ruts (1979)
Ils sont fous ces dupont !




Les VARIATIONS
Nador (1970)
Nador n' roll


Marquez et partagez





 
   LONG JOHN SILVER

 
  N/A



- Marc Tobaly (guitare)
- Joe Lebb (chant)
- Jacques Grande (basse)
- Jacky Bitton (batterie)


1. Come Along
2. Promises



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod