Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-PUNK  |  COMPILATION

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



BAUHAUS - Singles (2013)
Par ARP2600 le 24 Mars 2015          Consultée 686 fois

Avant de commencer, précisons quel est au juste l'objet de cette chronique. L'idée est de parler du plus grand nombre possible de chansons ne figurant pas sur les albums de Bauhaus. Pour ce faire, j'ai opté pour cette compilation des singles sortie en 2013 au sein d'un box de 5 CD, contenant d'autre part les quatre albums originels sans plages bonus. Cette compilation est également disponible individuellement sur les plate-formes.

Le disque se constitue de 20 plages, à répartir en trois groupes. D'une part les singles inédits proprement dits : «Bela Lugosi's dead», «Dark Entries», «Terror Couple Kill Colonel», «Telegram Sam», «Ziggy Stardust», «Lagartija Nick» et «The Sanity Assassin». Ensuite, les chansons figurant sur album dans une version différente : «In fear of dub», «Kick in the eye», «Spirit», «Third Uncle» et «She's in parties». Enfin, quelques faces B de single : «Rosegarden funeral of sores», «Crowds», «Scopes», «Earwax», «Paranoia, paranoia» et «Spirit in the sky», ainsi que deux inédits : «Poison Pen» et «Watch that grandad go». Le tout mélangé sans grande logique, malheureusement... tout au plus peut-on remarquer que les titres les moins réussis sont plutôt relégués en fin d'album, voire en plage bonus.

La deuxième catégorie est la moins intéressante, «Kick in the eye», «Third Uncle» et «She's in parties» n'étant que des radio edit essentiellement plus courts que sur album. «In fear of dub» est un dub de «In fear of fear», déjà très dub d'avance... on a donc droit à une plage assez répétitive et peu mémorable. Le cas de «Spirit» est plus intéressant, car il s'agit d'une version totalement différente, orientée new wave, beaucoup plus commerciale que la version très prog de l'album. Il semble que la version single soit antérieure, mais elle paraît quoi qu'il en soit bien légère par rapport à l'autre... cela aide à comprendre le fossé entre l'image du groupe donnée par les singles et la réalité art rock des albums.

La catégorie des faces B est un peu ingrate. Ce sont souvent des chansons un peu expérimentales, peu dignes de figurer sur un album. Le cas de «Rosegarden funeral of sores» qui ouvre la compilation est amusant, c'est une reprise d'une face B de John CALE, assez fidèle à l'orignale, les deux étant parues en 80. Un titre très intriguant, ce qu'on ne peut pas dire de l'infecte «Crowds», sans doute le pire chant jamais proposé par Peter Murphy, ou les insignifiants bonus «Paranoia, paranoia» et «Spirit in the sky». «Scopes» et «Earwax» sont bancales mais acceptables. Les deux inédits sont plus gratifiants, ce sont des chansons bien structurées et rythmées qui n'ont sans doute été écartées qu'en raison du formidable niveau d'écriture de Mask.

Quant aux singles inédits, ils sont bien entendu la raison principale d'écouter cette compilation, même s'ils ne sont pas tous géniaux. «Terror Couple Kill Colonel» est le dernier single antérieur au premier album et un titre bien médiocre. Ensuite, le légendaire «Bela Lugosi's dead», dont le groupe semble à raison vouloir se démarquer... ce n'est pas une très bonne chanson, dans sa version originale dépouillée comme dans le «Tomb raider mix» présent ici comme sur les autres compiles parues auparavant. Il est amusant de voir qu'ils l'ont ici reléguée en plage bonus, à la toute fin du disque.

Les cinq autres sont tout ce qu'il y a de plus brillants... ainsi leur première grande chanson, qui reste une de leurs meilleures, la féroce «Dark entries», qui a d'ailleurs souvent été ajoutée pour débuter In the flat field, c'est dire ; et puis les reprises meilleures que les originales de «Telegram Sam» de T-REX et «Ziggy Stardust» de David BOWIE, illustrant si bien leur prétention à faire du glam sombre; enfin ces deux singles de 83, proposant une musique bien plus musclée et post-punk que celle de Burning from the inside, «Lagartija Nick» et la superbe «The Sanity Assassin», leur dernier témoignage avant la séparation, réservée à l'époque aux fans du groupe.

Difficile de faire autre chose que ces listes pour présenter un tel fourre-tout, j'en suis navré. Il faut savoir qu'il y a encore quelques autres faces B absentes de ce disque, mais il contient certainement l'essentiel de ce qu'il faut savoir de BAUHAUS en dehors des albums. Tout ce qu'on y trouve est instructif, et une moitié des plages est vraiment excellente, il est donc un fort bon complément à la discographie de ce groupe essentiel.

A lire aussi en NEW-WAVE par ARP2600 :


DEVO
Q: Are We Not Men? A: We Are Devo! (1978)
Dévoluons gaiement




ULTRAVOX
Lament (1984)
Le chant du cygne de la new wave ?

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- Peter Murphy (chant)
- Daniel Ash (guitare, saxophone, chant)
- David J (basse, chant)
- Kevin Haskins (batterie)


1. Rosegarden Funeral Of Sores
2. Poison Pen
3. Telegram Sam
4. Ziggy Stardust
5. Dark Entries
6. Scopes
7. The Sanity Assassin
8. Spirit
9. Lagartija Nick
10. Earwax
11. Watch That Grandad Go
12. Third Uncle (single Edit)
13. Terror Couple Kill Colonel
14. In Fear Of Dub
15. Kick In The Eye (single Remix)
16. She's In Parties (single Edit)
17. Crowds
18. Paranoia, Paranoia
19. Spirit In The Sky
20. Bela Lugosi's Dead (tomb Raider)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod