Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Embryo

XHOL CARAVAN - Motherfuckers Gmbh & Co Kg (xhol) (1972)
Par WALTERSMOKE le 1er Juin 2015          Consultée 954 fois

Quand sort en 1972 le troisième album studio de Xhol Caravan, publié sous le nom de Xhol, le groupe est tout proche de sa fin de vie. En effet, le groupe se voit déchiré par des dissensions artistiques et personnelles. De plus, le directeur de son label veut également inciter le groupe à partir dans un gros délire cosmique en parfaite inadéquation avec le style habituel de Xhol. Signer chez Ohr dirigé par Rolf-Ulrich Kaiser, ça comporte une part de risques.

C'est donc dans une sale ambiance que sort Motherfuckers GmbH & Co. KG. Tout un programme, ce titre. Enregistré en 1970 en partie en live, il s'agit donc de la dernière livraison d'un groupe alors clairement tourné vers la scène, comme en attesteront les live sortis quelques décennies plus tard. Derrière une pochette terriblement moche et insensée, voilà que se cache un nouveau disque mineur de la galaxie krautrock, il faut l'admettre. MF (pour faire court) est un disque qui se veut intéressant et varié, mais qui souffre d'un trop gros taux de morceaux inutiles, musicalement impertinents. Ainsi, le plus gros de la face A est occupé par "Orgelsolo", un morceau que l'on peut raisonnablement qualifier de gros foutage de gueule. De même pour "Grille", fait de gazouillements d'oiseaux et de flûtes perdues. Cool.

Ce qui est dommage, c'est que les bons morceaux, sans être fantastiques, montrent un quatuor doué. "Love Potion 25" est un intéressant jam de 13 minutes, assez basique mais sympathique. À ce propos, on notera un solo de saxophone réutilisé par Embryo sur son deuxième album, Embryo's Rache. Intrigant, quand on sait que le saxophoniste Hansi Fischer, ex-membre de Xhol Caravan qui ne joue pas ici, a joué chez la bande à Burchard. "Radio" est également une intro originale, qui passe en revue les différentes vies du groupe au gré des fréquences radio. Enfin, "Leitungsprinzip" aurait pu annoncer des choses remarquables si et seulement s'il ne durait pas moins de 90 secondes.

Bref, le résultat n'est pas glorieux et ne fait pas honneur au talent de Xhol. Alors qu'Electrip annonçait un groupe prêt à en découdre, ses successeurs ont provoqué l'effet d'un pétard mouillé. Dommage, car cela précipitera le groupe dans l'oubli après sa dissolution en 1974, avant sa relative sortie de l'ombre par le label Garden of Delights dans les années 2000. Mais qu'on se le dise, Xhol Caravan, aussi connu en tant que Soul Caravan et Xhol, était un groupe doué.

Note réelle : 2,5/5

A lire aussi en JAZZ par WALTERSMOKE :


EMBRYO
We Keep On (1973)
Embryo au sommet, acte II




EMBRYO
Rocksession (1973)
Embryo au sommet, acte i


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Skip Van Wyk (batterie)
- Tim Belbe (saxophone)
- Klaus Briest (basse)
- Öcki (claviers)


1. Radio
2. Leistungsprinzip
3. Orgelsolo
4. Side 1 First Day
5. Grille
6. Love Potion 25



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod