Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Harry Nilsson
- Membre : The Beatles , Bert Jansch

George HARRISON - All Things Must Pass (1970)
Par MANIAC BLUES le 9 Octobre 2010          Consultée 8994 fois

Avec sa longue barbe, son chapeau mou et ses grandes bottes en caoutchouc, George Harrison a la mine satisfaite du jardinier british qui a bien pris soin de son gazon. Entouré de nains de jardin symbolisant ironiquement les quatre Beatles, George Harrison a l'air de lancer un pied de nez à ses anciens complices. « Imaginez que vous avez été constipé des années. Imaginez soudain que vous avez la diarrhée...C'est cela pour moi, All Things Must Pass » rétorquait finement l'ex-Beatles en 1970. En effet, avec ce triple album qui s'est vendu à plus de trois millions d'exemplaire, le Britannique a fait vibrer avec force sa fibre créatrice et a prouvé au monde entier que le génie des Fab Four ne se résumait pas qu'à John Lennon et Paul McCartney.

George Harrison a en effet consommé avec soulagement son divorce avec les scarabées et n'a pas eu de mal a amorcer le virage de sa nouvelle carrière solo; c'est pour lui une libération : il va enfin pouvoir sortir de l'ombre et affirmer ses propres talents de compositeur/interprète. Dans l'art de la composition de tubes à la fois accessibles et d'une grande poésie, Harrison est en effet un véritable orfèvre : il s'était déjà illustré sous l'ère Beatles en signant quelques bijoux qui ont fait date dans l'histoire comme « While My Guitar Gently Weeps ». D'ailleurs, bon nombre de chansons de ce double album, à l'origine triple, sont en fait des morceaux qui ont été refusés par les Beatles, par exemple « All Things Must Pass » ou « Isn't It A Pity ».

Par son ampleur, sa diversité, ses influences parfois orientales, les genres abordés qui oscillent entre pop lumineuse, rock énergique et British blues, ATMP est une œuvre fascinante à tout point de vue. Ce côté magnétique qui la caractérise a largement été mis en valeur par le travail de production de Phil Spector et George Harrison qui ont développé un son singulier à la fois pesant et aérien. En outre, l'ex-Beatles a réuni autour de lui un casting impressionnant comptant beaucoup de ses illustres amis comme Ringo Starr, Billy Preston et surtout Eric Clapton qui illumine certains titres de son toucher somptueux. Bob Dylan a également été convié aux festivités et il offre même à George Harrison l'une des plus belles ballades de l'album : « If Not for You ».

A chaque nouvelle écoute, la richesse de l'album se révèle davantage un peu plus. Au delà de l'incontournable « My Sweet Lord », le premier disque contient de véritables perles; on se laisse facilement emporter par la douceur et la sobriété de « I'd Have You Anytime », la frénésie de « Wah-Wah », la langueur de « Isn't It a Pity » dont cette première version est davantage réussie que celle du deuxième disque, ou par la sérénité rageuse du phénoménal « Let It Down ». Ce disque est sans failles, sans réelles faiblesses, chaque morceau nous faisant délicieusement voyager dans cet univers si singulier, sensible et bouleversant.

Le deuxième acte succède magnifiquement au premier disque, George Harrison continuant à nous envoûter grâce à sa voix plein de charmes, à des refrains émouvants et à une section rythmique toute en souplesse s'adaptant aussi bien à la pop qu'au rock ou au blues. La force énigmatique de « Ballad Of Sir Fankie Crisp », qui se mêle à la puissance de « Art Of Dying », hymne aux arrangements dantesques, en fera frissonner plus d'un. En outre, rare sont ceux qui peuvent résister à l'élégance de « Hear Me Lord », à la grâce de la chanson titre, à la rythmique implacable de « I Dig Love » ou au ténébreux « Beware Of Darkness ».

La dernière partie de l'album, sans doute la moins accessible et captivante, est une série de jams enregistrés entre potes. Outre le délirant « It's Johnny Bithday » (joyeux anniversaire John Lennon!) ou l'interminable « Out Of The Blue », « Thanks For The Pepperoni » s'avère être le titre le plus passionnant et accrocheur de cette jam session. Cependant, on a tendance à davantage apprécier les compositions pop sophistiquées comme « Run Of The Mill » ou « Behind That Locked Door » à ces improvisations un peu arides, vestiges d'une époque qui exaltait ce genre d'exercices de style.

Quarante après sa sortie, ce double album s'écoute toujours avec une certaine émotion et un immense plaisir. Le travail pharaonique de production de Phil Spector a heureusement résisté à l'épreuve du temps, bien que George Harrison, toujours très perfectionniste ait émis des regrets à ce sujet, reprochant la surenchère d'effets de réverbération. La superbe édition sortie en 2001 et agrémentée de nombreux bonus a été un formidable succès commerciale, prouvant bien que cette œuvre indispensable passionne toujours autant les foules. ATMP est à la fois une œuvre personnelle, celle d'un artiste à la voix si touchante, et un album collectif enregistré entre amis. Inoubliable et intemporel.

A lire aussi en ROCK par MANIAC BLUES :


CREEDENCE CLEARWATER REVIVAL
Bayou Country (1969)
Solide comme le rock...




CREEDENCE CLEARWATER REVIVAL
Willy And The Poor Boys (1969)
Les Creedence au sommet !


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



- George Harrison (chant, guitares, chœurs)
- Eric Clapton (guitares)
- Dave Mason (guitares)
- Bobby Withlock (claviers)
- Gary Wright (claviers)
- Gary Brooker (claviers)
- Billy Preston (claviers)
- Carl Raddle (basse)
- Klaus Voormann (basse)
- Jim Gordon (batterie)
- Alan White (batterie)
- Ringo Starr (batterie)
- Bobby Keys (saxophone tenor)
- Jim Price (trompettes)
- Pete Drake (pedal steel guitar)
- Badfinger (guitares rythmiques, percussions)
- “george O’hara-smith Singers” (chœurs)


1. I’d Have You Anytime
2. My Sweet Lord
3. Wah-wah
4. Isn’t It A Pity
5. What Is Life
6. If Not For You
7. Behind That Locked Door
8. Let It Down
9. Run Of The Mill
10. I Live For You (bonus)
11. Beware Of Darkness (bonus)
12. Let It Down (bonus)
13. What Is Life (bonus)
14. My Sweet Lord (2000, Bonus)

1. Beware Of Darkness
2. Apple Scruffs
3. Ballad Of Sir Frankie Crisp (let It Roll)
4. Awaiting On You All
5. All Things Must Pass
6. I Dig Love
7. Art Of Dying
8. Isn’t It A Pity (version 2)
9. Hear Me Lord
10. It’s Johnny’s Birthday (original Jam)
11. Plug Me In (original Jam)
12. I Remember Jeep (original Jam)
13. Thanks For The Pepperoni (original Jam)
14. Out Of The Blue (original Jam)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod