Recherche avancée       Liste groupes



      
GLAM ROCK  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1976 The Runaways
 

- Style : Pat Benatar
- Style + Membre : Joan Jett

The RUNAWAYS - The Runaways (1976)
Par ERWIN le 12 Juillet 2015          Consultée 3188 fois

Ah, les z'amis, voyez donc le festin qui nous attend ! En effet, nous voici face à un quintette d'une importance évidente dans l'histoire de la musique populaire : les légendaires RUNAWAYS – « Les Fugitives » – de Los Angeles, California ! Ah ça tue rien que de le dire ! Joan JETT, Lita FORD, Cherie CURRY et même Mikki STEELE rien que pour moi ! Ouais ! C'est comme ça, on s'est battu à la rédaction de FP pour savoir qui emporterait le morceau – enfin le... les ! Donc Joan et Sandy West se rencontrent à 15 ans grâce au producteur Kim Fowley, l'alchimie prend, elles recrutent Mikki et commencent à tourner sur un répertoire de reprises bien rock. Puis Lita intègre le groupe à la gratte solo, Mikki est virée, Jackie Cox la remplace, mais c'est avec le recrutement de la blonde flamboyante qu'est Cherrie Curry que débute réellement l'aventure.

Difficile de situer avec précision le genre musical auquel nous sommes ici confrontés. Joan JETT incarne sans nul doute un rock sans compromission, que je positionne quant à moi plus du coté punk, mais Lita FORD est une métalleuse sans aucun doute, et Cherie aurait fait n'importe quoi pour vendre des semi-remorques de skeuds ! Au final, nous voici face à un condensé sympa de hard, de punk et de glam... ATN sera ravi d'entendre que j'ai envie d'appeler ça du bon gros rock qui tache !

La moitié des titres ici proposée est chantée par Cherie, alors que l'autre moitié reste l'apanage de Joan JETT. Let's begin par la blonde ! La légende débute donc avec le titre « Cherry Bomb », écrite d'après les dires des nanas lors de la session de recrutement de Cherie Currie, et serait donc un hommage à la beauté de la blondinette, une vraie bombe. Le titre est en tout cas devenu le grand standard des filles, et un des hymnes du hard rock. La monolithique et très ACDCienne « Thunder » est assez sympa, simplicité totale mais aussi efficacité maximale, c'est un peu la même analyse pour « Secrets ». La teen – 16 ans à peine – en fait parfois beaucoup comme sur « American Nights », alors qu’« Is It Day or Night » pèche par manque d'originalité à mon sens, mais c'est bien la seule.

Alors voyons pour la brunette ! Je suis plutôt fan de « You Drive Me Wild », on y retrouve cet élan rock'n'roll qui toujours caractérisera les chansons de Joan JETT. D'ailleurs, tiens, on la retrouve ensuite sur la reprise de Lou REED prénommée... « Rock and Roll ». Un petit exercice de style pas vilain du tout. Il faut admettre que la petite Joan saura toujours faire preuve de cette agressivité qui n'appartient qu'à elle. On continue dans le classique avec la superbe « Blackmail », qui donne plus envie de danser que de headbanguer. On pourra toutefois déplorer quelques petites faiblesses sur le chant de « Lovers », mais on sent aussi que la titounette en garde sous la gibson, que diable ! Elle même n'a encore que 17 printemps !

Finalement, le grand standard de cette livraison est le dernier titre « Dead End Justice », puisque pendant sept minutes, Cherie et Joan vont s'échanger le chant, Lita va intervenir avec à propos, sur ce long jam très glam dans l'esprit. Quelques interludes réussis, des bridges tempérés, voilà une vraie chanson comme on les aime. Un titre qui aurait pu trouver sa place dans un classique comme The Rocky Horror Picture Show, rien que ça !

Lita FORD reste pour l'instant assez discrète en général, proposant des soli souvent courts et manquant encore un peu de relief, mais on aperçoit déjà son joli postérieur moulé dans un short scandaleux – trop long regardez plutôt ! – lors de leurs prestations scéniques. Quant à la section rythmique, Sandy assume son rang d'influence majeure dans les batteuses de l'histoire, alors qu'il faut admettre que Jackie est ici absente, carrément remplacée par le bassiste de BLONDIE Nigel Harisson dans les crédits... Ce qui n'enlève rien à la valeur de l'opus. L'ensemble a très belle gueule malgré le jeune âge des nanas.

Le pari de Kim Fowley est sur le point d'être gagné. L'association de toutes ces mignonnes gonzesses attire immanquablement l'attention et même si les USA ne sont pas complètement sous le charme, le succès des donzelles au Japon ou en Scandinavie est total. Une brillante carrière s'ouvre sous leur pas. Il faudra juste apprendre à gérer les égos... Pas gagné ! Fortement conseillé à tous les amateurs de rock !

A lire aussi en GLAM ROCK par ERWIN :


Joan JETT
Pure And Simple (1994)
La panthère du rock




Joan JETT
Greatest Hits (2010)
La belle quinca


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Cherrie Curry (chant)
- Joan Jett (chant, guitare)
- Lita Ford (guitare solo)
- Jackie Fox (basse)
- Sandy West (batterie)


1. Cherry Bomb
2. You Drive Me Wild
3. Is It Day Or Night
4. Thunder
5. Rock And Roll
6. Lovers
7. American Nights
8. Blackmail
9. Secrets
10. Dead End Justice



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod