Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Black Widow

COVEN - Blood On The Snow (1974)
Par MARCO STIVELL le 27 Mars 2016          Consultée 868 fois

Du sang sur la neige... Blood on the Snow... L'oie agonisante et Sire Perceval comme témoin ont fait bien des émules ! C'est une digne forme d'inspiration pour COVEN, qui en profite pour nous afficher de nouveau son amour pour le Malin.

Sur la pochette, Belzebuth devient ménestrel... Le groupe apporte un soin particulier à la présentation de ce disque (paru chez Buddah Records), leur meilleur rien qu'au niveau visuel. Dessins, photos, références occultes, paroles des chansons, crédits... C'est le plus complet !

"Blood on the Snow", morceau narratif aux guitares huileuses et placé en fin de disque, est souvent mentionné comme premier clip vidéo paru en VHS et commercialisé. À travers l'artwork de la pochette et le charme ensorceleur de Jinx Dawson, COVEN joue beaucoup avec son image de groupe sataniste, qui ne transparait pas franchement aux yeux d'une personne limitée au contexte audio.

Ce troisième disque se situe dans la veine du précédent, mais avec des chansons plus élaborées comme les superbes "Lost Without a Trace", bien noir, et "Blue, Blue Ships", une merveille ! Les années 70 sont bien installées désormais, et une ballade sur fond de notes staccato au piano se voit relevée à une sauce onirique improbable, presque angélique. Steve Ross martèle ses fûts tandis que John Hobbs pose des nappes de mellotron, et le chant passionné de Jinx Dawson se conclut par des vocalises enivrantes sur un final à rallonge... Extraordinaire !

COVEN joue beaucoup sur les ambiances avec ce disque, mais n'en délaisse pas pour autant le caractère pop et blues de sa musique. Une reprise excellente et torride de "Easy Evil" (standard interprété par Dusty SPRINGFIELD et de nombreux autres) propose l'intervention d'un saxophone qui dialogue en cascade à travers un effet d'écho ; dommage que la voix de Jinx Dawson n'ait pas été plus souvent confrontée à cet instrument, elle n'en est que plus sexy !

Fidèle à lui-même, le groupe teste et s'amuse, entre les voix surréalistes de "Blood on the Snow" et les lignes mélodiques pop avenantes et ensoleillées comme celle de "I Need a Hundred of You", où Christopher Neilsen partage le micro avec la belle Jinx. Basse ronde, soli de guitare, piano étincelant et intervention de cordes orchestrales, comme sur le disque précédent, démontrent la cohésion du groupe et l'idée qu'il aurait pu avoir bien plus de succès auprès du grand public. "Lady O" est un joyau, tellement féminin (Jinx, I love you!)... Qui se souvient du tout premier album ?

Oui, on l'aime Jinx. Et encore plus quand elle s'éclate au point de le hurler, d'en jouir (et ça se transmet, ces choses-là !...), comme sur "Don't Call Me", titre hard-rock grandiose qui nous fait regretter amèrement le diktat masculin du rock. Robert, Ian, Ozzy, vous êtes géniaux, mais là désolé, il faut rendre à Cléopâtre ce qui appartient à César !

Certes, la blonde Jinx n'a rien à voir avec la reine égyptienne physiquement parlant, mais son pouvoir de séduction n'est pas inférieur, surtout quand il se déploie sur une cavalcade d'instruments rock, riffs de guitares rageuses, basse lourde, piano en croches... Pour le néophyte, un morceau comme "Don't Call Me" peut s'avérer trompeur, la suite étant plus calme, que ce soit sur les titres pop élancés ("Lady O", "I Need a Hundred of You") ou les morceaux atmosphériques ("Blue, Blue Ships", "Lost Without a Trace", "Blood on the Snow"). Au moins, le voilà prévenu !

Sur neuf titres, le talent de COVEN est distillé en éventail. Avec un mixage mieux dosé (les voix en pâtissent souvent), ce disque aurait pu être un chef-d'oeuvre, d'autant plus qu'il marque la fin d'une époque, et le début d'une pause bien trop longue : 34 ans avant la prochaine publication !

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


FISH
Internal Exile (1991)
A la croisée des chemins




BLUEHORSES
Dragons Milk And Coal (1999)
Le hard-rock celtique dans toute sa splendeur

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Jinx Dawson (chant)
- Steve Ross (batterie, percussions)
- Oz Osborne (basse)
- Christopher Neilsen (guitares, choeurs)
- John Hobbs (claviers)
- + Divers Instrumentistes


1. Don't Call Me
2. This Song's For All You Children
3. Lady-o
4. Blue, Blue Ships
5. I Need A Hundred Of You
6. Hide Your Daughters
7. Lost Without A Trace
8. Easy Evil
9. Blood On The Snow



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod