Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK/BRITPOP  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 



PULP - Party Clowns: Live In London 1991 (2012)
Par WALTERSMOKE le 2 Mai 2016          Consultée 513 fois

Nombreux sont les albums cherchant à exploiter le passé de PULP, mais il n'y en a au final que très peu qui en valent la peine. Jusqu'en 2012, seule la compilation Masters of the Universe (1994) pouvait se targuer d'être le seul disque d'intérêt pour ce qui précédait His'n'Hers, sorti la même année. Et puis, alors que la tournée de reformation du groupe bat son plein, voilà que sort Party Clowns: Live in London 1991, un disque au nom clair comme de l'eau de roche. Un live déjà vieux de deux décennies... En voilà une archive qui peut être intéressante.

Party Clowns est un album exhaustif puisque contenant l'intégralité du concert qu'il présente. Un concert très court cependant puisqu'il n'a duré que 40 minutes [1]. Ceci étant, PULP a déjà enregistré de nombreuses chansons de qualité, notamment celles qui figurent sur Separations, album studio sorti en 1992 mais enregistré en 1989. On est donc en pleine période alternatif/acid house, bien que la transition vers la britpop ait commencé. Sauf que ! Le soir du concert, si la claviériste Candida Doyle reste fidèle aux claviers, c'est une orientation clairement typée rock qui joue, délaissant les boîtes à rythme et les synthés acides. Voilà de quoi attirer ceux qui se sont toujours sentis réfrénés par Separations.

De par sa durée, Party Clowns présente une tracklist plutôt famélique. Ainsi, sur les 8 pistes présentes, 5 sont tirées de Separations (logique), tandis que "Babies", "Space" et "Live On", un inédit assez rare à trouver par ailleurs. Ceci étant, l'écoute de ces chansons révèle tout l'art de Jarvis Cocker et ses camarades à leur offrir un tout nouveau visage, là où la « normalité » force à une interprétation relativement proche du studio. Le résultat est bien évidemment flagrant sur "Countdown", passant de la pépite house à une cavalcade pop-rock jouissive – seul l'excès de cymbales de la part de Nick Banks est dommageable. Il s'agit là du final de choix après un (petit) déluge de merveilles à la fois simples et intenses. C'est bien simple, le défaut relatif de l'album réside dans les brèves présentations des morceaux par Jarvis ! Pour peu qu'on adhère déjà aux chansons studio de base, il paraît difficile de cracher sur les versions jouées ici. Et lorsque PULP offre du contenu inédit, il ne se fout alors pas de la gueule de ses fans, en témoigne "Live On", un morceau énergique et dramatique à la fois, qui n'aurait peut-être pas démérité sa place sur His'n'Hers.

Qu'il est bon de se pencher sur Party Clowns ! Pour une durée standard de 40 minutes, on se retrouve avec du bonheur en barres et qui apporte une plus-value réellement importante à son répertoire. En définitive, c'est peut-être à ça que devrait ressembler un vrai bon live, un concert où les chansons revêtiraient forcément de nouveaux habits.

[1] : ça, on peut le vérifier très facilement sur ce lien : http://www.setlist.fm/setlist/pulp/1991/town-and-country-club-london-england-1bd7bda0.html

A lire aussi en ROCK par WALTERSMOKE :


PULP
Separations (1992)
Pulp en retard, mais toujours grand




CHRISTOPHE
Olympia (1975)
Un Olympia pour lui tout seul


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Jarvis Cocker (chant, guitare, stylophone)
- Russell Senior (guitare, violon)
- Candida Doyle (claviers)
- Steve Mackey (basse)
- Nick Banks (batterie)


1. Space
2. Death Ii
3. Live On
4. Love Is Blind
5. Separations
6. Babies
7. My Legendary Girlfriend
8. Countdown



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod