Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Leningrad, Leonid Fiodorov

AUKTYON - Na Solntse (2016)
Par SASKATCHEWAN le 4 Juillet 2016          Consultée 1329 fois

D’années en années, le groupe pétersbourgeois AUKTYON semble prendre un malin plaisir à se démarquer des autres formations de la scène rock russe. Le collectif mené par le chanteur-guitariste Leonid Fiodorov s’est depuis longtemps libéré de toute étiquette de genre pour évoluer dans un monde qui lui est propre, un univers où les instruments les plus improbables rivalisent d’audace avec des textes à la poésie déglinguée. Phénoménale en concert, toujours intrigante sur disque, la machine AUKTYON livre en 2016 un nouvel album plein de surprises et d’enchantements, énième réussite dans un parcours qui a connu beaucoup d’errances mais peu d’erreurs.

Même si le groupe n’est plus porté par cette créativité folle qui a fait sa renommée au début des années 90, il revient environ tous les quatre-cinq ans éblouir les amateurs de son jazz-rock imprévisible. Moins artiste que par le passé, AUKTYON est devenu plus musicien, en mettant l’accent sur l’improvisation, sur la spontanéité. Leonid Fiodorov, autrefois si méticuleux, souvent insatisfait, s’épanouit désormais dans des sessions d’enregistrement courtes où les idées fusent et restent gravées sur disque sous leur forme brute. L’accent est davantage mis sur le développement naturel des thèmes, beaucoup moins sur les trouvailles sonores.

On aurait pourtant tort de croire que la joyeuse équipe se repose sur ses lauriers. Derrière l’enchaînement naturel des morceaux, on ressent un travail de titan et une expérience qui a mûri pendant de longues années. Na Solntse est l’album le plus jazz de la carrière d’AUKTYON, en rupture marquée avec le schéma couplet refrain sur des morceaux comme « Propal » et « Louna oupala ». Ce qui n’empêche pas une certaine énergie rock de ressurgir à l’occasion, appuyée par des guitares incisives et distordues. En la matière, l’introduction de « Synok », le titre d’ouverture, est une mise en jambe qui ne fait pas dans la dentelle !

Comme toujours, les imbrications entre les textes et la musique sont absolument fascinantes. Dans ses tirades souvent brumeuses, le parolier Dimitri Ozerski explore tous les recoins sonores de la langue russe, transformant les mots en instrument de musique le temps de huit chansons-poèmes. Le texte de « Plyt » par exemple participe autant au rythme lancinant de ce morceau fleuve que le didgeridoo et les saxophones.

Difficile de relever un titre meilleur que les autres sur Na Solntse. Il y a l’entraînant « Synok », l’envoûtant « Tchaïki », le contemplatif « Mir Taïet », mais au fond, ce douzième album du groupe est un tout dont on aura du mal à extraire l’une des parties. Ce disque s’écoute au calme, en se laissant porter par le flot des paroles et les changements subtils d’instrumentations. On tape du pied, on se perd en rêveries, on se concentre sur un thème joué au piano, on danse seul et ridicule sur « Propal »…

Comme son titre l’indique, Na Solntse (« au soleil » en russe) est un album lumineux, la bande son idéale pour un été pétersbourgeois où les éclaircies sont entrecoupées d’averses dont on se protège en se réfugiant sous les innombrables porches de l’ancienne capitale impériale. Peu connu en France, AUKTYON prouve une fois de plus avec ce disque qu’il mériterait une attention beaucoup plus soutenue de la part des mélomanes internationaux. C’est une invitation !

A lire aussi en ROCK par SASKATCHEWAN :


GHINZU
Blow (2004)
Ghinzu revient avec la frite




The MADCAPS
Slow Down (2017)
Quatre garçons dans le vent breton


Marquez et partagez







 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Boris Chaveïnikov (batterie, percussions)
- Viktor Bondarik (basse)
- Iouri Parfionov (trompette, bugle, clarinette, flûte)
- Nikolaï Roubanov (saxophones, clarinette, claviers)
- Mikhaïl Kolovski (trompette, didgeridoo)
- Dimitri Ozerski (claviers, textes)
- Vladimir Volkov (contrebasse, claviers, kalimba, viole de gambe)
- Leonid Fiodorov (guitare, chant, percussions, claviers)
- Lidia Fiodorova (chant)
- Oleg Garkoucha (folie douce)


1. Synok
2. I Den I Notch
3. Propal
4. Louna Oupala
5. Tchaïki
6. Plyt
7. Na Solntse
8. Mir Taïet



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod