Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Johnny Winter , Stevie Ray Vaughan , Buddy Guy

Popa CHUBBY - The Catfish (2016)
Par ERWIN le 10 Janvier 2017          Consultée 548 fois

L'inévitable livraison 2016 de Popa CHUBBY ! Pour une fois, le bluesman touche à tout choisit de faire preuve d'un peu d'humour sur une pochette proposant un alter ego plus sympathique que notre obèse new yorkais. La tache n'était pas bien ardue, on sait que Ted ne cherche pas à se gagner les faveurs du public féminin de toutes manières. Ce poisson chat a au moins l'avantage de tirer un sourire pour débuter l'écoute de cet énième opus.

Alors, c'est du Horowitz dans le texte ! Notre bon vieux Popa part dans tous les sens. Allez, voyons voir déjà ce surprenant titre qu'est "Motorhead saved my life", profession de foi en forme d'hommage à Lemmy, parti cette année foutre le boxon au paradis. Idée sympa à la base, mais le morceau rime plus avec du garage rock qu'avec du bon vieux hard rock crasseux assourdissant "à la tête à moteur", qui plus est assez médiocre. On reste dans le blues rock avec "Dirty diesel" qui rappellera aux fans du genre certains morceaux de Johnny WINTER, mais c'est avec l'éponyme "The catfish" que Popa livre une prestation de qualité en termes de rock vitaminé.

On continue avec les hommages : "Wes is more", assez touchante, présentera la vision Chubbiesque de l'oeuvre de Wes MONTGOMERY, un des grands gratteux de l'histoire, spécialiste d'un jeu au pouce très velouté, quelque peu oublié aujourd'hui. On trouve aussi sur cette galette le "C'mon in my kitchen" de Robert JOHNSON, dans une sauce assez digeste drivée par une national de belle allure. Le seconde reprise présente est signée des EVERLY BROTHERS, leur grand classique "Bye bye love" servi sous des atours Reggae... de quoi y perdre son latin certes, mais nous n'en sommes pas à une incogruité près avec notre Popa.

Rien de bien exceptionnel pour l'instant. Je sortirai toutefois de l'anonymat la très chouette "Slow down sugar", une espèce de rap blues digne des grands élans créatifs de notre artiste, qui vous permettra de prendre votre pied pour peu que votre oreille soit un brin tolérante. On peut aussi évoquer le joli et long solo de "Blues for Charlie", que Mr Horowitz a écrit en mémoire des victimes des attentats de Charlie hebdo, n'oublions pas que la France est le pays d'adoption du bluesman. Je rajoute enfin l'agréable "Put a grown man on shame" et on aura fait le tour de la question.

C'est clairement du blues easy listening, comme à l'accoutumée. Il n'en demeure pas moins que Popa connaît son art et parvient toujours à proposer quelque chose d'original. Déconseillé aux amateurs de vrai blues, ce skeud trouvera certainement une place de choix chez les fans de musique un peu "facile" mais cependant "bien fichue". Pour les soirées entre amis, cela fera son effet sans aucun doute.

A lire aussi en BLUES par ERWIN :


Hugh LAURIE
Let Them Talk (2011)
The house of blues




SEASICK STEVE
You Can’t Teach An Old Dog New Tricks  (2011)
Le barjo is back


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Going Downtown See My Old Gal Sue
2. Good Thing
3. Bye Bye Love
4. Cry Till It's A Dull Ache
5. Wes Is More
6. Motorhead Saved My Life
7. Blues For Charlie
8. Dirty Diesel
9. Slow Down Sugar
10. Pur A Grown Man On Shame
11. The Catfish
12. C'mon In My Kitchen



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod