Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK/ROCK  |  STUDIO

Commentaires (6)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ayreon
- Membre : Pink Floyd

Roger WATERS - Is This The Life We Really Want? (2017)
Par BRADFLOYD le 5 Novembre 2020          Consultée 569 fois

Roger WATERS peut autant nous émouvoir que nous agacer.
Alors, même si j'ai toujours préféré, et de loin, David GILMOUR et Richard WRIGHT, quand bien même leurs productions sont parfois moyennes, leurs opus sont très largement au-dessus du lot au regard de la soupe que l'on nous sert sur les ondes. Le père Roger, quant à lui, je l'ai toujours trouvé quelque peu neurasthénique. C'était grâce aux deux compères susmentionnés que ses productions étaient magnifiées dans le FLOYD, un groupe supérieur à la somme de ses individualités, comme les BEATLES.

Alors, me direz-vous ? Roger est toujours aussi neurasthénique, avec ses démons qui le hanteront jusqu'à son dernier souffle. Il est toujours aussi peu mélodiste que David GILMOUR parolier. Et pourtant… Lorsque j'ai entendu les premiers extraits de l'album, je me suis dit immédiatement que j'allais me faire suer. Mais, tel le fan moyen qui achète tout de l'oeuvre (Oeuvre avec le grand O, devrais-je écrire), j'ai acheté le CD et le 33 tours. On ne se refait pas. Et je me suis dit qu'il fallait quand même que je l'écoute, cet album, après, toutefois, avoir lu sur Internet une palanquée de critiques positives, voire négatives ou pas franchement enthousiasmantes telle que celle de LONG JOHN SILVER. Je ne voulais pas que ça me gonfle au-delà du raisonnable.

Et bien, cet album est vachement bon. Alors, certes, il nous ressert ses gimmicks habituels (on n'est pas Roger WATERS pour rien), mais je dois dire que c'est, pour moi, son meilleur album, sans conteste. Il ne manque juste que quelques envolées guitaristiques dont Kilminster (pour ceux qui ne le sauraient pas, ce guitariste a réussi à chausser les charentaises de GILMOUR, jouant les parties de guitares de "The Wall" à la note près, et avec le feeling en plus, ce qui n'est pas donné à tout le monde) donc, je reprends, Kilminster aurait pu le gratifier, puisque jouer avec David, en dehors de quelques shows, est devenu illusoire.

Le retour en arrière est même, parfois, jouissif. Je pense, par exemple, à "Picture That" (j'adore sa mélodie), "Bird In A Gale", ces deux titres faisant immanquablement penser à "Animals" des FLOYD (soit dit en passant le meilleur album des FLOYD, selon mon humble avis). Et que dire de "Smell The Rose" qui, pour le coup, méritait une guitare plus GILMOURienne. D'ailleurs, on parle de la production de Nigel Godrich (excellente au demeurant et extrêmement moderne, d'ailleurs) mais le pied total aurait été d'avoir une production d'un certain Steven WILSON qui aurait pu faire ces solis à la GILMOUR qui manquent tant ici (imaginez le pied que cela aurait pu être). Ce titre, donc, "Smell The Rose", est, malgré cela, un superbe titre que je me réécoute régulièrement.
Les autres titres ne sont pas du remplissage et ce jusqu'au dernier, "Part Of Me Died", fort agréable, et, si vous vous êtes sentis rebutés par les titres écoutés, ça et là sur Internet, parce que trop lents ou "noirs", écoutez l'album en entier et d'un coup. On est loin d'un formatage fait pour la radio. On est là dans la construction d'une oeuvre et, même si pour certains, elle est imparfaite, elle possède une identité propre, au même titre que celle de DYLAN, COHEN ou autres poètes qui ont utilisé la musique pour des textes d'une beauté et/ou d'une violence extrêmes.

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE :


AGITATION FREE
Malesch (1972)
Dunes, ruines, étoiles, Orient et LSD




The UNITED STATES OF AMERICA
The United States Of America (1968)
Peinture frelatée, toile grotesque


Marquez et partagez





 
   LONG JOHN SILVER

 
   BRADFLOYD

 
   (2 chroniques)



- Roger Waters (chant, guitare, basse)
- Nigel Godrich (claviers, guitare, collages sonores)
- Gus Seyffert (guitare, claviers, basse)
- Jonathan Wilson (guitare, claviers)
- Roger Joseph Manning, Jr. (claviers)
- Lee Pardini (claviers)
- Joey Waronker (batterie)
- Jessica Wolfe (choeurs)
- Holly Laessig (choeurs)
- David Campbell (arrangements)


1. When We Were Young
2. Déjà Vu
3. The Last Refugee
4. Picture That
5. Broken Bones
6. Is The Life We Really Want?
7. Bird In A Gale
8. The Most Beautiful Girl
9. Smell The Roses
10. Wait For Her
11. Oceans Apart
12. Part Of Me Died



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod