Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



IMAGINE DRAGONS - Origins (2018)
Par ERWIN le 27 Février 2019          Consultée 466 fois

Voyez-vous ça , le groupe préféré de nos ados gamers ressort un album un an seulement après son petit dernier en date ! Voila qui n'est pas banal à notre époque, et finalement plutôt positif. Après avoir vendu près de 50 millions de disques, plus rien n'oblige les mormons d'IMAGINE DRAGONS à remettre le couvert si rapidement en tout cas. Commençons par cette superbe pochette ! Au moins voilà un effort évident de nos ex aspirants rock stars, cette photo ! On se situe entre des préoccupations écologiques et et des idées apocalyptiques, curieux équilibre symbolisé par ce promeneur au milieu d'un paysage urbain ou la nature reprend ses droits.

Le premier single est "Natural", une ambiance soul, un rythme martial sur une guitare atone et un chant très habité de Dan Reynolds en sont les principaux éléments, Franchement très agréable, l'ensemble sonnant très musique de films et parfaitement raccord avec la fameuse pochette science fictionnaire. Pour moi, c'est une belle remise à niveau. L'Amérique entière la fredonne puisqu'elle a été choisie pour illustrer la saison de football americain de college. Comme de bien entendu, elle atteint la place de numéro un au billboard, une paille ! Très réussie.

"Zero" est une petite course très pop, Dan y "bouffe" la moitié des mots dans un débit qu'EMINEM n'aurait ps renié, on perd en puissance et le mode épique est mis de coté. Ce n'est pas désagréable mais ne va pas révolutionner votre vision de la musique, même s'il fait partie de la BO du DISNEY Ralph. "Machine", le troisième single, reprend les trademarks plus classiques du groupe, Dan y hurle de manière scandée sur le refrain en choeur avec ses petits camarades, lui donnant ainsi le look d'un hymne de stade, beaucoup moins définitif que "Natural" toutefois. On en termine avec les singles sur le quatrième – tout de même - "Bad liar", ou les rapports humains et la confiance sont comme à l'accoutume au premier plan. C'est très léger et pop, avec un refrain dans la lignée des compos du groupe. Plutôt sympa.

"Cool out" est un mid tempo qui se veut dansant, très soft, presque smooth si la voix du chanteur le permettait. Ca reste une construction très basique enrobée dans des arrangements de production maximum. "Bullet in a gun" avec ses nombreux effets tous de lancinance tient pas mal la route, avec un petit flow de Danny ! Il y a une batterie cartonée sur "Only", la petite amourette "Stuck" est transparente alors que "Boomerang" est presque irritante.

La petite guitare polissonne de "West coast" nous replonge un peu dans les effluves d'une musique qui se voudrait "américaine", un peu cheap mais avec de la bonne humeur, on fait des merveilles ! Les demoiselles vont se pamer en entendant ça ! Nous avons aussi "Digital" et ses percussions technoïdes qui alternent avec une guitare folk...."We are the face of the future"... On est bien tiens ! Mais au final, c'est un bof... Les deux notes qui sous tendent "Love" prêtent un peu à rire, petite comptine positive : "We are one" adressée au monde entier, pas dingue, mais écoutable.

J'y ai cru le temps de quelques titres, mais le manque de fond des compositions les rend tout de même très fragiles. A l'exception de "Natural" qui dépote remarquablement, le reste et notamment les autres singles sont chouettes... en musique de fond... L'erreur n'est plus possible, malgré les millions d'albums vendus, la musique d'IMAGINE DRAGONS ne peut être celle de la relève, il faudra attendre et espérer qu'un jour, un groupe sorte de l'anonymat et propose une nouvelle forme de musique, originale et que le monde entier reprendra sans honte. On est certes un peu mieux que sur Evoke, mais pas suffisamment pour atteindre les 3 étoiles. C'est dur quand on voit le statut de star international du groupe.

A lire aussi en POP par ERWIN :


Robbie WILLIAMS
I've Been Expecting You (1998)
Bubblegum de qualité.




Emiliana TORRINI
Crouçie D'où La (1995)
Une voix qui déchire !


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
   BAKER

 
   (2 chroniques)



- Dan Reynolds (chant)
- Ben Mckee (basse)
- Wayne Sermon (guitare)
- Daniel Platzman (batterie)


1. Natural
2. Boomerang
3. Machine
4. Cool Out
5. Bad Liar
6. West Coast
7. Zero
8. Bullet In A Gun
9. Digital
10. Only
11. Stuck
12. Love



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod