Recherche avancée       Liste groupes



      
SYNTHWAVE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



LADYTRON - Ladytron (2019)
Par ARP2600 le 3 Mars 2019          Consultée 319 fois

Depuis que mes collègues Walter et Seijitsu m’ont incité à découvrir Ladytron, j’ai eu quelques difficultés à entrer dans le style de ce groupe. Intéressant certes, mais il manquait quelque chose. Puis, récemment, ayant entendu parler de la sortie d’un nouvel album, j’y suis revenu et j’ai accroché à Witching Hour, leur contribution dreampop.

Ledit nouvel album, car c’est de lui qu’il est question, est assez semblable à Witching hour. Mélodique, rêveur, assez mélancolique, et une structure similaire, mais il est nettement plus orienté techno. Pourquoi ont-ils mis huit ans avant de le sortir, mystère… en tout cas, pas de syndrome du comeback, la qualité et la fraîcheur sont au rendez-vous. Dans l’intervalle depuis Gravity the seducer, la chanteuse Marnie a commencé une carrière solo, ce qui explique sans doute sa plus grande participation à l’écriture des morceaux, la plupart du temps avec bonheur, sauf sur « Tomorrow is another day », qui aurait peut-être dû être écartée ou du moins placée ailleurs que comme final, un rôle qui aurait bien mieux convenu à « The Mountain ». D’autre part, Mira Aroyo ne chante que deux titres, sans bulgare (elle chante à mon avis assez mal donc point trop n’en faut de toute façon).

Et donc, ce Ladytron de 2019 est un vrai plaisir pour les amateurs de pop électronique, certainement meilleur que Gravity the seducer, à mon avis au-dessus du trop homogène Velocifero. Ici, on mélange des éléments new wave et techno, ce qui fait le lien entre mon style de prédilection actuel et celui de mon adolescence. On pourrait citer presque toutes les plages comme moments forts, citons donc : l’introduction puissante « Until the fire », qui s’enchaîne avec la magnifique « The Island », une de leurs plus belles mélodies, étonnamment romantique, mais sans être kitsch. Dans la deuxième partie, « Deadzone » et « You’ve changed » sont des morceaux de dance superbement calibrés, qui m’emplissent de nostalgie des années 90, tout en étant bien plus intelligents que la plupart des morceaux de cette époque. Enfin, « Horroscope » offre une montée en puissance allant presque d’Enigma à de la techno hardcore, assez saisissant.

Retour réussi pour Ladytron donc, qui s’inscrit définitivement à mon avis, avec ce sixième album délicieux et pertinent, parmi les groupes qui comptent dans l’histoire de la musique électronique.

A lire aussi en NEW-WAVE par ARP2600 :


XTC
Go 2 (1978)
Le disque post-punk de xtc.




VISAGE
Visage (1980)
Ultravox + Magazine


Marquez et partagez







 
   WALTERSMOKE

 
   ARP2600

 
   (2 chroniques)



- Helen Marnie (chant, synthés)
- Mira Aroyo (synthés, choeurs, chant sur 5 et 11)
- Daniel Hunt (synthés)
- Reuben Wu (synthés)
- +
- Igor Cavalera (batterie)
- Billy Brown (batterie)
- John Gibbons (cuivres sur 6)
- Dan Thorne (cuivres sur 6)
- Dino Gollnick (guitare sur 11)


1. Until The Fire
2. The Island
3. Tower Of Glass
4. Far From Home
5. Paper Highways
6. The Animals
7. Run
8. Deadzone
9. Figurine
10. You've Change
11. Horrorscope
12. The Mountain
13. Tomorrow Is Another Day



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod