Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  SINGLE

L' auteur
Acheter Ce Single
 


2015 Fearless
2017 Explicit
2017 On My Own
 

- Style : Teejay

Marina KAYE - On My Own (2017)
Par MARCO STIVELL le 30 Mai 2017          Consultée 706 fois

Il y a deux ans, Marina KAYE, jeune marseillaise, touchait en plein but avec un premier album classieux, Fearless, en plus de rompre avec le ton habituel des chanteuses françaises. Depuis, la demoiselle a évolué, comme tout être humain. Le changement est une motivation permanente de la jeune génération et les beaux cheveux très longs ont vite laissé (hélas pour votre serviteur) place à une coupe "mode" au carré.

Petite frayeur au moment du duo avec SOPRANO, qui demeure fort sympathique en dehors des "Cosmo" etc. "Mon Everest" est un beau morceau de rap populaire et le fait d'inviter Marina KAYE était une excellente idée. Seulement, on pouvait penser que les mondes mêlés de Marseille et de la célébrité grandissante (Paris, médias, USA...) amèneraient la chanteuse à devenir une égérie de « bad boys ». Une de plus, pour être précis, ce qui eût été dommageable dans le sens où sa carrière solo et en dehors du rap se suffit à merveille.

Rien de cela depuis, mais un deuxième album sans cesse repoussé – que KAYE voudrait plus urbain, du coup - et une grosse période meublée par des publications routinières sur les réseaux sociaux. Tout ça pour dire que lorsque sort le single "On My Own", on est content, on saute de joie à l'annonce de la nouvelle, mais l'enthousiasme retombe vite.

Le son de Fearless est repris, certes, selon les volontés de l'artiste qui a néanmoins choisi Kore, un producteur de rap très en vue. Beaucoup de personnes se sont lassées des passages radio répétés de "Homeless", mais c'est peu de choses par rapport à l'impression qui se dégage de cette nouvelle chanson.

Comprenons-nous bien, il ne s'agit pas du texte : une histoire inspirée d'une trahison sentimentale, par un homme dont la jeune femme cherche à s'éloigner le plus possible. Au niveau des paroles, rien à redire, cela fonctionne.

La musique propose des idées connues, un titre pop triste rythmé par des boucles électroniques puissantes, la surprise venant d'un choeur masculin qui soutient la voix discrètement. Comme cela arrive parfois, l'abondance et la surenchère ne contribuent pas à la qualité d'une chanson qui vise le ciel, c'est même l'inverse qui se produit. On a pu observer ce phénomène avec ADELE et son méga-tube "Hello".

La voix de Marina KAYE reste fidèle à elle-même, superbe, mais les effets ajoutés paraissent ici bien superflus. La mélodie du refrain est trop linéaire (une montée de gamme) et trop souvent répétée dans la deuxième partie pour que l'ensemble puisse convaincre comme "Homeless" l'avait fait.

Cela dure 3 minutes 30, mais la redondance est déjà forte. Alors avec la production moderne, froide, le rythme martelé, c'est plus un sentiment de lourdeur que l'on ressent. La mélodie aurait sans doute pu mieux séduire si l'artiste avait misé davantage sur la sobriété, un peu comme elle l'avait fait pour "Sounds Like Heaven", quelque chose d'onirique et non rentre-dedans. Il faut voir ce que donnera le nouvel album, mais pour le moment, méfiance.

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Marina KAYE
Explicit (2017)
Confirmation d'un incroyable talent




Murray HEAD
Voices (1981)
Pop de luxe


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. On My Own



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod