Recherche avancée       Liste groupes



      
B.O. JEU/CARAïBES  |  B.O FILM

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Michael LAND - The Curse Of Monkey Island (1997)
Par MARCO STIVELL le 7 Août 2017          Consultée 234 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

The Curse of Monkey Island, un troisième volet qui n'était ni prévu, ni attendu. Le moins qu'on puisse dire, c'est que LucasArts a fait fort ! Nonobstant le départ de Ron Gilbert six ans plus tôt, les concepteurs ont recréé l'univers de la saga de l'île aux Singes, tout en lui restant fidèle. On ne peut qu'être heureux de retrouver Guybrush Threepwood, Elaine Marley, LeChuck, Lady Vaudou, les énigmes les plus folles, les décors des Caraïbes et les partitions sonores de Michael LAND !

D'autant plus que ce nouveau volet, troisième jeu qui puise dans cet univers, est parfaitement à la hauteur. Sorti avec un goût d'Halloween, le 31 octobre 1997 en Amérique du Nord (février 98 en Europe), il bénéficie des nouvelles technologies, les améliorations du moteur SCUMM et du système de synchronisation iMUSE, mais aussi de Windows (95, 98) et d'une parution sur CD-Rom. Le visuel est beaucoup plus enrichi, les personnages dialoguent pour de vrai et le plaisir n'en est que renforcé en suivant l'histoire. En France, la voix de Guybrush est celle de l'acteur Paolo Domingo, qui a doublé Aladdin dans le film DISNEY en 1992.

Au début de l'histoire, on voit l'île aux Singes de loin, puis Guybrush perdu en mer. LAND en profite déjà pour mettre ces ambiances de steel drums dont on est si friands. Guybrush est d'emblée confronté au terrible LeChuck dont il est prisonnier est le générique est lancé. On retrouve ainsi le thème principal, d'une bien meilleure manière sur le plan sonore qu'au moment du deuxième volet.

Puis l'histoire se déroule ; la belle Elaine, sauvée des griffes de LeChuck, est malencontreusement changée en statue d'or lorsque Guybrush lui offre une bague pendant qu'il la demande en mariage (il n'y a que dans Monkey Island que ce genre de choses peut arriver !) et notre ami pirate, sans barbe désormais (ouf !), doit tout faire pour conjurer ce sort vaudou. D'abord sur l'île des Pirates, il doit recruter un équipage et faire voile vers l'île du Sang où, selon les indications de Lady Vaudou, il pourra trouver le nécessaire pour ramener Elaine à la vie.

Le vent du renouveau profite également à Michael LAND qui livre une bande-son tout à fait excellente. Les influences reggae se tassent un peu plus au profit des cordes – valses piratesques et grandes envolées héroïques -, des bassons (harmonisés à plusieurs reprises), de l'accordéon, du clavecin, de la cornemuse et de tant d'autres choses qui viennent nous chatouiller les oreilles en brodant autour du même thème, lorsque celui-ci est adapté à plusieurs personnages.

L'ambiance est tellement prenante qu'on pardonne ces redondances. Et puis en parlant de reggae, quel thème peut-il être plus rafraîchissant que celui du marais poisseux de Lady Vaudou, avec cette bonne rythmique de basse et de guitare ? Pendant ce temps, le crâne nommé Murray, nouveau venu parmi les personnages récurrents de la série, encore un rigolo celui-là, se paie la tête de Guybrush tout en se convaincant lui-même qu'il peut arriver à conquérir le monde, en restant fixé à un poteau en bois et en mâchant du chewing-gum. C'est Monkey Island, haut en couleurs !

Et la musique, encore une fois, ne se prive pas. Le hautbois est à l'honneur, lorsque Guybrush se fait gober par le serpent géant, ou ne serait-ce que dans le très joli thème de Puerto Pollo, la ville qu'on explore de fond en comble dans la première partie du jeu. Les influences de musique baroque employés çà et là, sont splendides. Le jazz et le cajun retrouvent eux aussi leur place avec le thème de ce cher vieux Stan, le vendeur Texan au bagou insupportable qui s'adapte à tous les domaines, et qu'on retrouve d'ailleurs là où on l'attend le moins.

L'ambiance nocturne de l'île du Sang (qui remplace l'île de Mêlée et l'île de Scabb du coup) est tout simplement passionnante autant dans le jeu que dans le son, avec ses reggaes lents, ses vagues de synthés doux, ses bongos légers, ses steel-drums subtiles dans la mélodie, son caractère tribal au moment de retrouver les cannibales du tout premier jeu de la saga. Cette fois, non seulement ils ne mangent plus de viande, mais sont les prêtres d'un volcan allergique au lactose, vous avez bien lu !

Deux heures vingt de bande originale, c'est beaucoup, mais en prenant le temps de l'écouter, on se rend compte que la qualité est égale tout du long. Pas de lourdeurs ni de thèmes crispants comme sur LeChuck's Revenge, de l'élégance au contraire, beaucoup de mélodies, y compris dans les moments en roue libre, et de quoi sourire, conformément au jeu, un chef-d'oeuvre. Au niveau des idées, en plus des énigmes, les concepteurs se sont lâchés : compétition de caber écossais (lancer de tronc d'arbre), bataille navale, combat d'insultes au sabre, représentation théâtrale de Shakespeare version contemporaine (avec un air cynique de "ça devrait ne jamais exister !"), romance "morbide" dans la famille Bonnesoupe... Génial, de bout en bout !

A lire aussi en DIVERS par MARCO STIVELL :


Justin HURWITZ
La La Land (2017)
Le film le plus adorable de l'année




Michelle BRANCH
Everything Comes And Goes (2010)
L'été encore clément


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Michael Land (tous les instruments)


1. Introduction & Main Titles
2. Chapter 1 - The Demise Of The Zombie Pirate Lechuc
3. Lechuck's Hold
4. Bloodnose The Pirate (le Pirate Sanguinez)
5. Wally Crying
6. Firing The Cannon
7. Murray's Introduction
8. Lechuck's Treasure Hold
9. Chapter 2 - The Curse Gets Worse
10. Voodoo Swamp (la Marais Vaudou)
11. Voodoo And Things
12. Mocking The Voodoo Lady & Voodoo Jazz
13. Jazzy Voodoo In The Swamp
14. Elaine Is Stolen
15. The Fort
16. Plunder Island Map (carte De L'île Des Pirates)
17. Puerto Pollo
18. The Barbery Coast (chez Les Barbiers)
19. Edward Van Helgen
20. Cutthroat Bill
21. Haggis Mcmutton
22. Captain Rottingham
23. In The Belly Of The Snake (dans Le Ventre Du Serpe
24. Shaving Rottingham's Head
25. Quicksand & Papapishu
26. Blondebeard's Chicken Parlor
27. Choose Your Weapon
28. On The Hill
29. The Caber Tossing
30. Rubber Caber Tossing
31. At The Cabana
32. Cabana Boy
33. The Brimstone Beach Club
34. Danjer Cove (la Crique De Danjer)
35. Using The Row Boat
36. Boarding The Sea Cucumber
37. Monkeys Of The Sea Cucumber
38. Mr. Fossie
39. Guybrush Shares Too Much
40. Speares - A Theater-medley
41. Slappy Cromwell Juggling
42. Monkeyed Lightshow
43. Sea Cucumber (le Concombre Des Mers)
44. The Barbery Coast - Remix
45. Dominic Armato Demo Tape (bonus)
46. Chapter 3 - Three Sheets To The Wind
47. On Deck Of Guybrush's Ship
48. Boarded By Captain Rottingham
49. A Pirate I Was Meant To Be
50. The Combat Map
51. The Sea Battles (la Bataille Navale)
52. Swordfighting (le Combat D'insultes)
53. More Swordfighting
54. Even More Swordfighting
55. And Yet Some More Swordfighting
56. Winning A Sword Fight
57. Mocking The Voodoo Lady & Voodoo Jazz
58. The Weaponary Shop
59. Fighting Rottingham
60. Recovering The Map
61. To Blood Island (l'île Du Sang)
62. Chapter 4 - Thieves, Bartender, His Aunt & Her Lov
63. The Wreck Of The Sea Cucumber
64. Blood Island Map
65. Goodsoup Hotel Exteriors
66. The Goodsoup Family Hotel (l'hôtel De La Famille B
67. Upstairs At The Hotel
68. Griswald Goodsoup
69. Spare Room
70. Blood Island Beach
71. The Windmill
72. Passing Out
73. End Credits (hey, I'm Not Dead)
74. Stan Returns
75. The Cemetery
76. Meeting Lemonhead
77. In The Volcano
78. Human-like Sacrifice
79. Goodsoup Family Crypt
80. Scaring Mort, The Grave Digger
81. Boarding The Sea Cucumber
82. The Undead Lovers
83. The Clearing
84. Arriving At Skull Island
85. Skull Island (l'île Du Crâne)
86. Falling Off The Cliff
87. The Smugglers' Cave
88. Fighting The Smugglers
89. Chapter 5 - Kiss Of The Spider Monkey
90. Time Out, Young Man
91. Lechuck's Evil Stories
92. Maturity In 23 Seconds
93. Chapter 6 - Guybrush Kicks Butt Once Again
94. Rollercoaster Of Death
95. End Credits



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod