Recherche avancée       Liste groupes



      
HARDCORE / DUB / AMBIENT  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : John Zorn , Reed / Anderson / Zorn, Naked City, Mr. Bungle, Napalm Death, Public Image Limited, Ruins [japon]

PAINKILLER - Execution Ground (1994)
Par LE BARON le 28 Août 2017          Consultée 995 fois

Le début des années 90 est une période charnière pour John ZORN. En 1994, NAKED CITY, son groupe phare depuis 1989, n’existe déjà plus. Kristallnacht, album fondateur de son exploration de l’identité juive est paru quelques mois plus tôt. Le label Tzadik verra le jour l’année suivante, permettant enfin à ZORN de sortir des disques à son rythme, complètement fou, et auprès duquel même Frank ZAPPA passe pour un rigolo.

Certains s’étonneront d’une telle capacité de travail, mais ZORN répète souvent qu’il n’a aucune vie en dehors. Pas de famille, pas de vie sentimentale. Son appartement est rempli de livres et de disques, c’est tout. Il s’est même débarrassé de sa cuisine, pour gagner de la surface de rangement. ZORN est un surdoué doublé d’une sorte d’ascète, un moine-soldat dont la vie est entièrement dédiée à la musique.

Execution Ground paraît donc à une époque charnière, mais surtout très occupée ! Est-ce pour cela que ZORN paraît en retrait ? Le saxophone, dont la violence faisait la marque de PAINKILLER, est étonnamment peu présent sur le disque. L’ajout de voix (en plus des hurlements) et d’électronique ne compense pas cette absence. Et puis, il y a la durée des morceaux, qui s’est largement amplifiée, et donne l’impression que le groupe a perdu l’esprit de guérilla qui le caractérisait. L’urgence, si elle est toujours présente par endroits, n’est plus vitale, et cela est revendiqué par le groupe qui invoque désormais davantage le Dub, et même l’Ambient, comme « syles » musicaux. C’est plus lent, et encore plus lourd.

Ce n’est pas totalement surprenant. Le disque prolonge un changement d’atmosphère déjà perceptible dans Buried Secrets. Des explosions de violence plus rares, au profit d’une musique qui prend son temps, à défaut d’être apaisée, car le climat reste tout de même poisseux. Devenu lancinant, PAINKILLER porte désormais bien son nom et vous sert un analgésique. La douleur est toujours là, mais elle n’est plus aussi vive, juste sourde. On a quitté le charnier du champ de bataille pour l’atmosphère aseptisée des soins palliatifs.

En fait, on ne peut se départir de l’impression que Bill LASWELL a pris le pouvoir et qu’il s’agit avant tout d’un de ses disques. Or, si son travail est respectable, il est à des lieues de la dynamite Zornienne habituelle. Débarrassé d’une bonne partie de sa furie passée, Execution Ground en devient à la fois plus facile d’accès que Guts Of A Virgin et Buried Secrets – ce n’est plus un tabassage en règle – mais au prix d’une immersion moins évidente. Car il faut du temps – et pas mal d’écoutes – pour plonger dans ses profondeurs abyssales, peuplées de créatures effrayantes et parfois fascinantes.

Execution Ground est le dernier album studio de PAINKILLER. 2 EP et un CD, fût-il double, c’est tout de même peu. PAINKILLER refait pourtant surface de temps à autre, mais toujours au travers d’enregistrements Live. La salle de concert est la vraie place de ce groupe, l’improvisation y est dès lors totale et l’expérimentation sonore plus intéressante. Si la note est sévère, c’est parce-qu’il s’agit d’un album sur lequel on revient peu, et pour de mauvaises raisons : un côté décousu, des sonorités aseptisées, trop propres, des lenteurs qui finissent certes par vous embarquer, mais non sans distiller une dose d’ennui.

A lire aussi en NEW-AGE/AMBIENT :


Dan AR BRAZ
Septembre Bleu (1988)
Toujours aussi personnel et beau




FFWD
Ffwd (1994)
Fripp meets The Orb. 'Nuff Said


Marquez et partagez





 
   LE BARON

 
  N/A



- John Zorn (saxophone alto, voix)
- Bill Laswell (basses, samples)
- Mick Harris (batterie, samples)


- execution Ground
1. Parish Of Tama (ossuary Dub)
2. Morning Of Balachaturdasi

1. Pashupatinath
2. Pashupatinath (ambient)
3. Parish Of Tama (ambient)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod