Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK/JAZZ /EXPERIMENTAL  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : John Zorn , Reed / Anderson / Zorn, Naked City, Mr. Bungle, Napalm Death, Public Image Limited, Ruins [japon]

PAINKILLER - 50th Birthday Celebration - 12 (2005)
Par LE BARON le 17 Avril 2018          Consultée 431 fois

Painkiller est le dernier volume de l’ébouriffante série de concerts donnés par John Zorn à l’occasion de son 50ème anniversaire. 12 albums pour 12 formations enregistrées en septembre 2003, au Tonic, et dont une bonne part est dédiée au versant parfois raide de la musique du New-Yorkais : celui de l’improvisation totale.

Retrouver PAINKILLER est un plaisir, d’autant plus qu’il n’est nullement dans les habitudes de John ZORN de faire revivre un groupe. Bien évidemment, il ne s’agit pas pour lui de reprendre des titres déjà enregistrés, musique improvisée oblige, mais plutôt de se remettre à jouer avec une formation plus ou moins semblable, et dont le nom est avant tout la garantie d’un univers sonore plutôt que d’une partition.

Le groupe n’est plus tout à fait le même : du trio initial, il reste l’inoxydable Bill LASWELL, et John ZORN bien sûr. Mick HARRIS est parti vers d’autres cieux, et ZORN a l’excellente idée de le remplacer par Hamid DRAKE, d’un tout autre calibre que le batteur de NAPALM DEATH. DRAKE lui est non seulement supérieur techniquement, mais il vient du jazz, et même du free. Il est puissant, imaginatif, et rompu à l’improvisation. De plus, à ce trio s’ajoute un invité de marque : Mike PATTON, dont la proximité avec John ZORN sera toujours plus grande au fil du temps. Ce n’est pas leur première collaboration. Il y a eu MR BUNGLE, mais également WEIRD LITTLE BOY, en 1998, malheureusement assez décevant.

L’album est constitué de 3 titres, tous totalement improvisés on l’a dit, et les deux premiers sont particulièrement réussis. La basse et la batterie, imperturbables, tiennent le navire à flots malgré les assauts répétés du saxophone et de la voix. Si l’ancrage est solide, et les solistes puissants, l’ensemble est étonnant. Car malgré lesdits assauts, il se dégage de ce concert une toute autre atmosphère que celle attendue. En fait, le groupe semble joyeux ! Certes, on retrouve les couinements secs et violents de saxophone – les fameux « duck calls » - mais également des notes tenues étrangement émouvantes. Quant à Mike PATTON, s’il hurle avec entrain, il le fait sans emphase et avec une certaine retenue.

Voilà qui doit paraître étrange à ceux qui connaissent le groupe et ceux qui le composent ! Mais au fil des écoutes, il devient impossible de se débarrasser de la sensation qu’au fond ce qui transparaît, c’est l’immense plaisir des musiciens à jouer cette musique, dans une atmosphère que l’on finirait presque par qualifier de sereine. Cette version de PAINKILLER s’est en fait débarrassée de son goût de l’extrême et de l’urgence poisseuse des débuts, gagnant en simplicité et en maturité. John ZORN a 50 ans et cela s’entend.

Alors bien sûr, on pourra sans doute reprocher à cet album une certaine « normalité », même s’il reste très éloigné des canons du mainstream. En fait, le trio devenu quartet sait toujours faire parler la poudre, mais il le fait de façon moins démonstrative et surtout moins systématique. Est-ce mieux ? Moins bon ? Difficile de trancher. Ce qui a été perdu en violence a été gagné en maturité et en ouverture vers d’autres sonorités.

Il est dès lors difficile de noter cet album car au fond, ce n’est plus le même groupe ! Sa musique est désormais plus fluide, parfois même quasi aérienne, et étrangement dispensatrice d’une certaine bonne humeur. On est si loin des premiers EP qu’on hésite à les comparer. Bah, notons notre plaisir !

A lire aussi en JAZZ par LE BARON :


Jimmy SCOTT
The Source (1970)
Préparez vos mouchoirs !




The LOUNGE LIZARDS
The Lounge Lizards (1981)
Ceci n'est pas du Jazz


Marquez et partagez





 
   LE BARON

 
  N/A



- John Zorn (saxophone)
- Bill Laswell (basse)
- Hamid Drake (batterie)
- ++++
- Mike Patton (voix)


1. Your Inviolable Freedoms
2. Dpm
3. Prophethood Of Chaos



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod