Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Shania TWAIN - Now (2017)
Par MARCO STIVELL le 7 Octobre 2017          Consultée 332 fois

Shania TWAIN est l'argument parfait qu'on peut adresser à la misanthropie, l'antidote à tous les maux qui infestent l'humanité actuellement, y compris la haine que notre espèce révèle pour elle-même, pour un tout ou pour un rien, même si ce tout – nécessaire lui par contre - est la défense de la planète par exemple. Cette femme est une force de la Nature, elle a encaissé tous les malheurs et les déconvenues possibles et continue de vouloir offrir le meilleur d'elle à son public. Elle manque de perdre la voix ? Qu'à cela ne tienne, elle chante haut et fort (dans la limite de ses possibilités, plus graves désormais), elle aligne les concerts. À 52 ans, elle veut paraître comme elle était à 32 ou 37, sur scène aussi, et du coup, on pourrait l'appeler fontaine de jouvence car qu'elle ait eu ou non recours à des moyens spéciaux, elle porte sa force incroyable aussi bien à l'extérieur qu'au-dedans. Et ce sourire, ah !

On voulait vite entendre son nouvel album, peut-être un peu moins après la parution du single "Life's About to Get Good" il y a quelques semaines. On sait néanmoins que maintenant, c'est souvent la moins bonne chanson qui est choisie, et force est de constater que ça ne rate pas non plus avec Shania. Now est donc cette offrande qui vise à gommer quinze années de trop grande discrétion en termes de création. Plusieurs producteurs se succèdent, Ron Aniello (Bruce SPRINGSTEEN depuis Wrecking Ball, etc), Jake Gosling et Jacquire King en sont les principaux, également co-auteurs des chansons avec TWAIN et aidés occasionnellement par Dan Book, Matthew Koma et même Olle Romo. Ajoutons la liste de musiciens, et la charte d'une grosse réalisation se trouve plus que remplie (on parle ici de l'édition deluxe).

Deux constats s'imposent toutefois : d'abord Now n'est pas le nouveau Come on Over, ce chef-d'oeuvre de la pop qui se chargeait de vous faire danser non-stop. Ensuite, Shania dont le sex-appeal est plutôt joliment mis en valeur sur la pochette et à travers le clip du premier titre, "Swingin' With My Eyes Closed" (qui a dit que les femmes avançant en âge ne devaient pas porter de robes transparentes ?), Shania dont la voix seule a toujours été un atout, recourt à l'Auto-tune et autres artifices qui, sans déguiser sa voix, agissent souvent de manière désagréable. Il faut dire que son timbre, plus proche des chanteuses black à présent, change la donne. L'intention de vouloir sonner moderne déteint sur la qualité de la réalisation, pas sur tous les morceaux heureusement.

Et néanmoins, les éléments actuels ont parfois du bon, comme sur "Let's Kiss and Make up" où la belle dame fait une très sympathique incursion dans le domaine de la pop minimaliste qui marche fort depuis trois ans. Sa voix s'accorde aux petites boucles de synthés et percussions programmées, la mélodie est avenante. Un peu avant, on a l'aérien "Who's Gonna Be Your Girl", pendant de "I Won't Leave You Lonely", inoubliable et placé lui aussi en cinquième position sur la version internationale de Come on Over (1999), l'album le plus vendu des années 90.

On trouve de bonnes chansons, placées entre les arpèges de guitare folk et la pop teintée d'électronique, qu'il s'agisse de "Poor Me" et sa production très Olle Romo comme du splendide bonus "All in All" qui ferme l'ensemble. Avec "Swingin' With My Eyes Closed" et "Life's About to Get Good", Shania TWAIN propose des paroles positives sur des tempos enlevés, quoique légers et loin du rock d'avant. En dehors de ballades réussies ("Soldier", "Where Do You Think You're Going") elle compense ce manque par des nouveautés, "You Can't Buy Love" et son tempo sixties en particulier. Il y a aussi la chanson de l'US Open, "We Got Something They Don't" où pour la première fois, Shania chante accompagnée de cuivres. Quitte à le faire sur un ton soul et un son aussi fédérateur, on aurait préféré entendre un bon solo de saxophone plutôt que ce trombone trop sage.

Il y a donc des pistes intéressantes, et ce que la chanteuse perd en vigueur, elle tente de le distiller avec sagesse tout en restant convaincante, malgré l'aspect parfois trop factice et qu'on regrette d'autant plus quand le naturel revient au grand galop. D'ailleurs, les banjos, les violons et la country n'ont pas été oubliés, ils sont juste équilibrés avec autre chose. Preuve que la chanteuse veut, en studio du moins, rappeler que Mutt Lange est bien parti mais qu'elle ne tourne pas pour autant le dos à ce qui fait qu'on l'a aimée depuis longtemps. Et toujours cette impression que ce qu'elle fait, même si ça sonne très "dans l'air du temps", il n'y a qu'elle qui le fait ainsi. Mes hommages Madame.

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


MERMAID KISS
Salt On Skin (2006)
Un baiser salé comme on aimerait en avoir plus...




Joe JACKSON
Night Music (1994)
Classique contemporain, his finest


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Shania Twain (chant)
- Matt Chamberlain (batteries)
- Greg Leisz (dobro, guitare slide, pedal-steel guitare)
- Kaveh Rastegar (basse)
- Ron Aniello (guitares, claviers, banjo, programmations)
- Dan Book (claviers, choeurs, programmations)
- Matthew Koma (guitares, synthétiseurs, choeurs, vocoder)
- Jake Gosling (batterie, percussions, synthétiseurs)
- Jacquire King (programmations)
- Olle Romo (programmations)
- Roget Chahayed (synthétiseur, piano)
- Gabe Witcher (violon)
- Roy Bittan (piano)
- Mike Viola (guitare électrique)
- Max Collins (basse)
- Noam Pikelny (banjo)
- Chris Leonard (guitares, basse, bouzouki)
- Kris Donegan (guitare électrique, tiplé)
- Michael Freeman (guitare électrique)
- Spencer Thomson (guitare électrique, claviers)
- Tim Lauer (claviers, mellotron)
- Eric Darken (percussions, vibraphone, programmations)
- Ian Fitchuk (piano, batterie, orgue)
- Jude Cole (guitare acoustique)
- Jason Wade (choeurs)
- Steve Richards (violoncelle)
- Darrell Leonard (bugle)
- Dave Palmer (piano)
- Leif Shires (trompette)
- Oscar Utterstrom (trombone)
- Jimmy Baldwin (saxophone ténor)
- Chris West (saxophone baryton)
- Jordan Lehning (arrangements des cuivres)
- Peter Gosling (piano)
- Andy Nixon (batterie)
- Kristin Wilkinson (alto)
- David Angell, David Davidson (violon)


1. Swingin' With My Eyes Closed
2. Home Now
3. Light Of My Life
4. Poor Me
5. Who's Gonna Be Your Girl
6. More Fun
7. I'm Alright
8. Let's Kiss And Make Up (édition Deluxe)
9. Where Do You Think You're Going (édition Deluxe)
10. Roll Me On The River
11. We Got Something They Don't
12. Because Of You (édition Deluxe)
13. You Can't Buy Love
14. Life's About To Get Good
15. Soldier
16. All In All (édition Deluxe)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod