Recherche avancée       Liste groupes



      
ALTERNATIF  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Catherine Ringer

Les RITA MITSOUKO - Cool Frénésie (2000)
Par ERWIN le 7 Novembre 2017          Consultée 245 fois

Un hiatus de 7 longues années sépare cet opus de la dernière livraison en date des RITA MITSOUKO en 93... Un sacré bail quand on appartient à la crème du rock français. Bien évidemment, les groupes se sont multipliés, les genres se sont transformés. Il va falloir s'adapter aux exigences des nouvelles générations, mais c'est un beau challenge qui s'offre au talentueux duo déjanté. Vu leurs personnalités, on se doute que le gant va être relevé, c'est l'évidence. En tout cas désormais, tout est d'eux : la musique comme la production, Frédéric Chichin et Catherine Ringer ne vont rien laisser au hasard.

On retrouve tout d'abord deux versions de leur super tube « Alors c'est quoi », grand standard de cette année 2000. La première est étonnante de clarté pour un groupe habitué à enrober ses compos d'une multitude de petit bidouillages. Là, c'est simple et carré comme un groupe de rock lambda. Et la vidéo nous dépeint des artistes qui semblent avoir atteint la maturité. Alors certes, Catherine est plus mal sapée que jamais... mais toujours aussi troublante ! Plus loin, nous avons avec « Allo » une version plus alternative, avec les orchestrations habituelles : beaucoup de sequencers et des synthés un peu foufou. Mais c'est « Cool frénésie » qui est le premier single de cette livraison : les gros moyens sont lâchés pour le tournage d'une vidéo superbement loufoque, presque grotesque mais finalement mignonne. Ce titre reste dans l'esprit très proche de ceux de leurs grands classiques. « Femme de moyen-age » malgré ses jolies percussions, n'aura pas la même postérité, mais la compo reste sympa.

Pour une fois cependant, les meilleurs titres ne sont pas les singles. En effet, « Fatigué d'être fatigué » est un véritable sommet : cette rythmique lancinante et reptative met en scène un chant lascif d'une force bluffante. Miss Ringer dans l'une de ses plus belles performances. En concert, un must absolu pour les RITA. Et comme pour « Alors c'est quoi », l'absence des sequencers montre à quel point le duo est parvenu à transcender sa musique pour ne plus garder que l'essentiel. Magnifique, pas moins ! Mais « La sorcière et l'inquisiteur » est le morceau que je préfère des RITA. Catherine y évolue des tréfonds de son âme jusqu'au bout de ses doigts. Un chant posé ou délirant, des effets partout, des sifflotements, des vocalises, un jeu thêatral remarquable du début à la fin. L'orchestration des cordes donne à l'ensemble un look épique de superbe tenue. Une vraie petite merveille de créativité.

Et il y a encore du très lourd : « Gripshitrider in Paris » nous amène sur un tempo plus smooth, rare chez Fred et Catherine. Une chanson à la gloire de Paris qui joue fort bien son rôle, des cuivres et une atmosphère de boîte de nuit jazzy... Pour un peu on se croirait à St Germain des prés. Pour passer du coq à l'âne, Catherine propose avec « C'était un homme » un hommage à son papa, déporté en camp de concentration pendant la seconde guerre mondiale. On remarque le jeu de mots liant l'ouvrage de Primo Levi « Si c'est un homme » à ce morceau. Sujet sérieux s'il en est... C'est tristounet, mais pas si mal venu quand on considère l'ensemble hétéroclite de l'album.

La fort originale « Dis-moi des mots » chantée en duo avec leur vieux pote Jean Néplin, tient particulièrement la route. C'est marrant, on a clairement l'impression d'entendre Alain BASHUNG qui y parle avec son habituel ton détaché. Un super beau texte avec une Catherine toujours aussi impliquée. Le refrain est particulièrement réussi. La ritournelle psychédélique de « Un zéro » jouxte « Les guerriers » qui renoue avec les aspects les plus alternatifs du groupe. Enfin, la « Jam » est l'instrumental qui clôture ce superbe ouvrage, fer de lance de la discographie des RITA MITSOUKO.. Enfin instrumental... Catherine y gémit, y vocalise, et le titre se tend autour d'elle comme une toile d'araignée musicale. Le ton est new Age, ambient, presque world par instant. étonnante expérience qui sonne « désertique ».

Le cinquième opus des RITA MITSOUKO atteint les sommets et se positionne sans le moindre doute au milieu des plus grands classiques du rock français. Pas le moindre temps mort, pas de faute de goût, ce d'autant que le groupe se permet d'aborder tous les genres avec le même bonheur. Superbement réalisé, incroyablement mis en scène par le duo et portant aux nues le talent de Catherine Ringer, Cool frénésie est très recommandable et mérite une place de choix dans votre discothéque.

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


Rod STEWART
Smiler (1974)
Stout et chips




Dave STEWART
The Blackbird Diaries (2011)
An englishman in the us


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Cool Frénésie
2. Femme De Moyen Age
3. Toi & Moi & Elle
4. La Sorcière Et L'inquisiteur
5. Dis Moi Des Mots
6. Allo !
7. Gripshitrider In Paris
8. C'était Un Homme
9. Les Guerriers
10. Fatigué D'être Fatigué
11. Pense à Ta Chambre
12. Un Zéro
13. Alors C'est Quoi
14. Jam



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod