Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Catherine Ringer

Les RITA MITSOUKO - The No Comprendo (1986)
Par ERWIN le 26 Octobre 2017          Consultée 357 fois

C'est auréolé du prestigieux succès de « Marcia Baila » que les RITA MITSOUKO rentrent en studio pour donner un successeur à leur premier album éponyme. Un groupe de rock au sommet des charts, voilà qui n'est guère fréquent dans l'hexagone. Jusqu'à présent, cela se passe entre TRUST, TELEPHONE et INDOCHINE, comme les polls de Best à l'époque le laissent penser. Cependant, 1986 va être une année riche en arrivées nouvelles, les BERURIER NOIR font beaucoup parler d'eux, et les RITA portent de nombreux espoirs, plus proche des mouvements new wave que réellement alternatifs, NIAGARA va d'ailleurs aussi pointer du nez.

Ce qui est nouveau aussi, c'est de voir des nanas porter l'image du rock en France : Muriel Moreno et Catherine Ringer sont deux belles et intelligentes jeunes femmes. Muriel tape plus dans la sensualité, là où Catherine est purement sexuelle, Muriel est drivée par son compagnon et créée de toutes pièces son personnage de Barbarella alors que miss Ringer ne semble faire que ce qu'elle veut, elle ne joue pas de rôle, cette authenticité est probablement l'élément clé du succès des Parisiens.

L'acte II débute par la sortie avant album du single « Andy ». Réaction immédiate, on sait que les RITA ne seront pas un one hit wonder. L'hystérie dégagée par le titre est certainement moins poétique que « Marcia Baila » mais le résultat est d'une évidence absolue. Les sequencers sont là, créant la base de la musique du duo, impossible toutefois de rattacher ce titre à un quelconque courant musical, totalement loufoque et inclassable, la vidéo à l'avenant axe définitivement le groupe dans une catégorie sexe ? Classique.

Le titre majeur de cette livraison est pourtant le suivant : il s'agit de l'ineffable « C'est comme ça » . La vidéo de Modiano a largement contribué à renforcer l'image du groupe auprès du public rock. Le personnage de Fred en Pierrot lunaire, riffant tel un bûcheron obsédé tout du long, et la magnifique Catherine, ondulant telle la féline qu'elle ne cessera jamais d'être, et sortant une splendide performance vocale. Un hymne définitif du rock français, inamovible pierre angulaire de leur carrière. Ce morceau est une course folle vers l'orgasme.

« Les histoires d'A » achève de positionner cet album au sommet du rock français : « Les histoires d'amour finissent mal en général »... Bah quelle efficacité ! Tout le monde connaît cette ritournelle ! Trois titres de cette trempe dans un seul album, c'est carrément rare ! On rajoute à cette triplette le superbe morceau punk in english qu'est « Someone to love », d'une violence rare chez les RITA. Hélas, c'est tout... les autres titres sur le No comprendo sont quasi inutiles.

Nous en restons donc là pour la deuxième livraison de Fred et Cathy. Le pouvoir des singles est tel que la déception n'est évidemment pas de mise. Certes, on peut déplorer le manque de qualité du reste de l'album, mais qu'importe, l'histoire le retiendra comme l'accession du duo au firmament du rock frenchy. Qui plus est, c'est une année faste pour eux, Jean-Luc Godard les fait tourner, jusqu'à cette mythique scène chez Denisot où Catherine ne se laisse pas faire par l'icône GAINSBOURG qui la traite de pute, et n'hésite pas à l'envoyer paître. Quelle classe cette nana !

A lire aussi en NEW-WAVE par ERWIN :


DEPECHE MODE
Spirit (2017)
Let's go backwards !

(+ 1 kro-express)



FRANKIE GOES TO HOLLYWOOD
Welcome To The Pleasure Dome (1984)
Les guerriers gays de la new wave


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Les Histoires D'a
2. Andy
3. C'est Comme ça
4. Vol De Nuit
5. Someone To Love
6. Stupid Anyway
7. Un Soir Un Chien
8. Bad Days
9. Tonite
10. Nuit D'ivresse



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod