Recherche avancée       Liste groupes



      
PUB ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1980 Face To Face
  Dark Room
1981 Night Attack
1998 Skin & Bone

The ANGELS - Dark Room (1980)
Par ERWIN le 26 Mars 2018          Consultée 665 fois

Les rois du marketing, je vous dis ! Voilà une pochette à ranger aux côtés des classiques du genre en séries Z au cinéma ! On imagine fort bien notre équipe de soiffards à 5 heures du mat dans un pub d'Adelaïde en train de se pencher sur leur prochaine couv en griffonnant un croquis sur un carnet, entre deux jeux à boire, quelques rots et une bagarre. Bref, nous voici déjà en 1980, et le temps, c'est du houblon ! Il faut payer les tournées – à boire pas musicales enfin ! - et dans le cas de nos poivrots, ce sont de très, très longues tournées qui écument tous les pubs du coin. Et donc ce dessin de couv... Bon, on reste dans l'ambiance quoi !

Dieu merci, musicalement, nos kangourous n'ont pas changé d'un iota. La fête de cette pièce noire débute avec le premier single intitulé "No secrets", et on reprend là où l'histoire s'était arrêtée quelques mois auparavant. Pas plus de compromis, on reconnaît le son entre mille ! Tout ceci est from down undern impossible de se tromper : le son est from down under, la compo est from down under, le houblon est from down under. On repart vers les rythmes binaires et bien crados avec la longue "Face the day" où seul le refrain voit Doc Neeson en pleine séance de coolitude. Un titre pour taper du pied comme seule la terre continent sait nous les envoyer, que se soit avec AC/DC, ROSE TATOO ou les potes locaux de COLD CHISEL. Les frangins Brewster sont aux manettes du début à la fin et officient à l'image des grands anciens que sont Harry Vanda et George Young. Tout ceci reste très familial. En tous cas, les trois singles ont une belle gueule même si le son est moins Heavy sur le dernier, un brin plus pub, des chansons "pour boire" quoi ! D'ailleurs, ce "Poor baby" me rappelle à merveille certains ambiances des DICTATORS quelques années plus tôt de l'autre côté de la planète. Mais il y a clairement un lien entre les furieux !

Nous avons ici des pièces longues de plus de six minutes. Incroyable ! Oui, c'et très long de ne pas lever le coude pendant tout ce temps ! Il y a en particulier "Wasted sleepless nights/dark room", agrémentée d'un Hammond de fière allure, qui permet au groupe de rebondir sur une compo enjouée et finalement moderne pour l'époque – rappelons que nous sommes à l'orée des mouvements new wave -, un mélange improbable d'éléments divers et variés avec un refrain très pop louche vers un pub pop assez sympatoche, et qui plaira à pas mal de monde. On calme aussi le jeu avec "The moment", un mid tempo très chouette qui nous permet de souffler un peu, avec pas mal de breaks à l'orgue franchement réussis. Mais nous avons aussi plus agressif ! Et notamment une superbe chevauchée sur "Alexander", avec une rythmique plombée de superbe extraction. Pour moi, voilà le sommet de l'opus, quelle bonne humeur ! Quelle allure ! La clôture de l'album sur "Devil's gate" est aussi bien mémorable.

Nous sommes toujours au niveau du précédent album, pas de temps morts et seul un couple de titres vaguement en deçà avec "Night comes early" et "I'm scared", et encore ! C'est de la vraie bonne zique sans prise de tête, du rock'n'roll sans prétention, avec juste l'idée de s'éclater entre potes tout en vidant quelques godets. Je reste à nouveau sur un 3.5 solide, transformé en 4 et ne passez pas à côté de "Alexander".

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


COLD CHISEL
Animal Circus (1982)
Un sommet à -50 mètres.




Bob DYLAN
Highway 61 Revisited (1965)
Le prince de la folk se fait rockeur

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- John Brewster (guitare)
- Rick Brewster (guitare)
- Bernard 'doc' Neeson (chant)
- Chris Bayley (basse)
- Buzz Throckmann (batterie)


1. No Secrets
2. Poor Baby
3. Wasted Sleepless Nights/dark Room
4. Face The Day
5. Night Comes Early
6. Alexander
7. The Moment
8. I'm Scared
9. Devil's Gate



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod