Recherche avancée       Liste groupes



      
PUB ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1980 Face To Face
  Dark Room
1981 Night Attack
1998 Skin & Bone

The ANGELS - Night Attack (1980)
Par ERWIN le 24 Avril 2018          Consultée 173 fois

1980 est une année particulière dans l'histoire du groupe australien des ANGELS. Les Etats-Unis s'intéressent à eux, mais les obligations légales les obligent à changer le nom du groupe. Le groupe n'est pas novice et changer de nom pose un problème dans son Australie natale. Il va donc falloir envisager une double formule. Les anges restent au paradis en Oz, mais deviennent ANGEL CITY au pays de l'oncle Sam, c'est une rude évolution ! Pour le reste, les frangins Brewster restent aux manettes, et Doc « le seul, l'unique, le vrai » Neeson, assure toujours la drague et la folie en concert !

Trois singles sont extraits de cette galette au look toujours aussi joli ! On débute par « Fashion and fame » qui pioche dans les terres du Hard plutôt FM/AOR. Le chant de Doc y est assez posé et se débarrasse quelque peu de sa folie, pour un début bien alternatif dans l'esprit et une velléité sans doute plus commerciale que d'ordinaire, mais l'ensemble ne fait pas frémir le billboard. Au tour de l'efficace « Night attack » qui pourrait fort bien passer pour une resucée d'un titre des potes de comptoir d'AC/DC. Il s'agit d'un boogie un peu rapide. Le solo ressemble à ceux d'Angus, c'est bluffant de réalisme, bien sûr en studio car en concert, le grand échalas maigrichon est plus immobile qu'un Robert FRIPP sous tranquillisants ! Si vous êtes français vous aurez presque l'impression que les mecs gueulent « Banzaï » sur le refrain. Puis « Living on the outside », une composition qui louche un tant soit peu vers le billboard mais avec une très légère envie de percer, à peine. A croire que les mecs n'y croyaient pas vraiment. Il faut dire qu'avec le nez dans leurs pintes il n'est guère simple de réussir, mais le refrain se laisse bien répéter.

C'est donc ailleurs qu'il faut chercher son plaisir ! La belle rythmique bien grasse de « Long night » donne le ton très rapidement. Ce n'est pas encore avec cet album crasseux que nos angelots vont cesser d'écumer les pubs à cinq heures du mat et se mettre à la new wave. INXS a déjà pris la place de toutes manières ! Je sais, c'est facile, c'est tout bêta, mais ce que c'est bon ! Vous avez aussi « Running wild », un excellent titre sans concession où la seule sensation est de courir à s'en arracher les tripes. Le petit refrain au ton pop se laisse fort bien amadouer et le titre est une chouette tuerie.

Nos angelots sont des petits fans de la culture et de l'histoire françaises, puisqu'après avoir composé « Marseilles », un titre à la gloire éternelle de la cité phocéenne, voilà qu'ils nous proposent un titre sur la révolution française avec « Storm the Bastille ». C'est à signaler mais ce n'est pas plus mémorable que ça, juste un bon titre rentre-dedans. On est tout le temps en train de vider des godets dans le pub d'Adelaïde. Voyez donc cette ambiance enfumée, alcoolisée et presque punk sur « Talk about you ». Enfin, « City out of control » ne se signale guère par son originalité !

Le cinquième album des ANGELS ne dépareille pas dans leur disco, mais ce n'est pas celui que je recommande pour débuter dans le pub rock from south Australia ! Oui, il y a de la sueur et du houblon un peu partout, et les gonzes restent de supers potes de beuverie, mais le produit final se révèle pour le moment le plus faible de l'histoire des évadés du ciel.

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


David BOWIE
Blackstar (2015)
L'étoile noire




Axel BAUER
Simple Mortel (1998)
Superbe renflouage


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- John Brewster (guitare)
- Rick Brewster (guitare)
- Bernard 'doc' Neeson (chant)
- Chris Bayley (basse)
- Buzz Throckmann (batterie)


1. Long Night
2. Running Wild
3. Fashion Dan Fame
4. City Out Of Control
5. Night Attack
6. Nothin' To Win
7. Living On The Outside
8. Talk About You
9. Storm The Bastille



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod