Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Sir Reg, The Porters , Happy Ol' Mcweasel, The Moorings , The Rumjacks , Wild Colonial Bhoys
 

 Site Officiel (271)

The STANFIELDS - Limboland (2018)
Par GEGERS le 30 Mai 2018          Consultée 260 fois

Les STANFIELDS gueulent. A une époque où celui qui gueule le plus fort est celui qui est le plus écouté, les STANFIELDS gueulent. Non pas pour imposer un quelconque point de vue, mais face à l'obscurantisme ambiant le groupe de rock canadien a décidé de ne pas faire profil pas et de tenter de faire entendre sa voix.
La première strophe crachée par Jon Landry sur "Afraid of the World", titre d'ouverture de ce quatrième album, constitue en ce sens un petit pied de nez aux incompétents qui œuvrent à la déchéance de notre civilisation post-moderne : "A line was drawn in the sand / By a fool with a big stick and tiny hands / Promised a wall, talked about greatness / And dared to speak for me".
C'est envoyé ça non ? Les STANFIELDS, comme ils l'ont prouvé sur leurs réalisations passées, n'ont besoin de personne pour dire le fond de leur pensée. Nous ne sommes pas dans le domaine de la protest-song, mais plutôt dans le portrait social, un peu comme si Bruce Springsteen était né à Halifax, voyez-vous ?

Limboland s'inscrit dans la lignée de Modern Operandi, la précédente réalisation des Canadiens. Ce nouvel album se fait certainement moins torturé, et le groupe fait moins appel à la distorsion pour faire parler la poudre. Le propos est résolument rock, mais bénéficie de cette touche celtisante, typique des groupes de la Nouvelle-Ecosse, qui se manifeste par une utilisation toujours importante du violon, composant essentiel de la musique du groupe. Autour de la voix toujours rugueuse de Jon Landry les instruments s'assemblent pour proposer des titres directs, peut-être moins alambiqués que sur Modern Operandi, mais porteurs de mélodies captivantes et persistantes.

L'opposition entre ombre et lumière ne s'est jamais montrée aussi puissante et tendue que sur ce nouvel album. Il y a le désespoir, sale et solitaire, que chacun peut ressentir dans son existence, sur "Total Black", titre folk acoustique lui-même tiraillé entre la mélancolie et l'espoir. En témoigne le mélange fusionnel et réussi des voix de Jon Landry et de son invitée Maggie MacDonald, accompagnée au violon de sa soeur Cassie sur ce titre qui s'impose comme une pépite qui marquera longtemps le répertoire du groupe de sa classe. La lumière, on la trouve du côté de "There's a Light", titre enjoué agrémenté d'une section de cuivres, qui caresse l'espoir fou de lendemains meilleurs. Sur "Light" l'espoir est un peu forcé, très distordu, à l'image de nos humeurs.

Sans faiblir, les STANFIELDS parviennent à faire de Limboland une œuvre rock intense et sérieuse. Le groupe chante ce qui lui tient à cœur, pose son cœur sur la table, et se renouvelle sans casser les codes de son identité sonore. La fin d'album, particulièrement variée et percutante, démontre tant en matière de titres plus traditionnels ("How Long Is The Road") qu'en matière de ballades délicieusement désabusées ("Blow Winds Blow"), le groupe n'a décidément plus rien à prouver. Signe des grands albums, Limboland continue de se révéler au fil des écoutes, dégageant finalement une atmosphère douce-amère à l'image de notre existence : complexe, et cherchant en permanence la lumière dans l'ombre de nos désillusions. Une réussite.

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


Ben HARPER
Live From Mars (2001)
Live extraterrestre




LEVELLERS
Static On The Airwaves (2012)
Pas évident d'écrire une protest-song


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Jon Landry (chant, guitare, bouzouki, percussions)
- Calen Kinney (violon)
- Jason Macisaac (guitare)
- Dillan Tate (basse)
- Mark Murphy (batterie, percussions)
- Maggie Macdonald (chant sur 'total black')
- Cassie Macdonald (violon sur 'total black')
- Andrew Mackelvie (saxophone 4, 9, et 10)
- Andrew Jackson (trombone 4, 9, et 10)
- Paul St-amand (trompette 4, 9, et10)


1. Afraid Of The World
2. Desperation
3. Lantern In The Window
4. Your Flag (won't Save You Anymore)
5. Carolina Reaper
6. Light
7. Let It Run
8. Total Black
9. There's A Light
10. How Long Is The Road
11. Blow Winds Blow (bonus Track)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod