Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


MADEMOISELLE K - Jamais La Paix (2008)
Par NESTOR le 21 Juin 2018          Consultée 98 fois

Donner rapidement une suite à un très bon premier album n’est pas toujours chose aisée. C’est le constat qu’a dû faire MADEMOISELLE K, lorsqu'il a fallu s’atteler à la composition du successeur du très prometteur Ça Me Vexe (2006), en se trouvant confronté au dilemme du second album. Celui qui doit être composé dans l’urgence, alors que son prédécesseur a bénéficié d’une longue période de composition et de maturation, avant d’être enregistré. Celui qui ne doit pas non plus, décevoir les attentes créées par son devancier. De fait, pour ce deuxième opus, le groupe a changé de formule : les délais de composition étant bien plus courts, le groupe a été associé à l’écriture qui avait été, jusqu'alors, monopolisée par Katerine GIERAK.

Evoquer un sentiment d’urgence qui se refléteraît dans ce Jamais La Paix, pourrait être de mise dans ces conditions, mais ferait à mon sens un peu trop cliché. D'autant plus que cela était déjà une des caractéristiques de son prédécesseur : ce condensé de rock frais et spontané qui semblait jaillir fougueusement d’un groupe impertinent et impétueux. Des qualificatifs que l’on pourrait très bien à nouveau apposer sur leur deuxième album, qui se révèle très rock et même un petit peu plus brut que son prédécesseur. Il faut dire qu’à l’exception de "Maman XY" et "Alors Je Dessine", qui représentent la facette apaisée de MADEMOISELLE K, d’un point de vue musical en tout cas, les titres qui composent Jamais La Paix donnent tout son sens à ce titre. C’est globalement rugueux, impulsif et enthousiaste. Et bien souvent terriblement efficace comme le prouvent les excellents "Click Clock" et "Grave".

Mais, comme cela était déjà le cas avec son premier album, et comme ce sera le cas dans la suite de sa carrière, le groupe ne reste pas figé dans un rock basique et unidimensionnel. Il nous entraîne visiter des ambiances et des univers assez variés. Au gré de ce Jamais La Paix, nous pouvons ainsi aller du dansant "Enjoliveur", au plus torturé "Maman XY", dans lequel le chant se fait déchirant, en passant par le direct et nerveux "Jamais La Paix". Et si la recette reste assez stable, le charme de la découverte s’est un peu dissipé. De ce fait, les compositions manquent parfois de ce petit supplément d’âme, de ce petit plus, propre à leur donner un côté imparable.

A part l’ardant "Jamais La Paix", et "Maman XY" qui se voit propulsé en avant par son caractère tourmenté, les autres morceaux se contentent bien souvent de procurer un plaisir immédiat, qui bien que réel se révèle un peu fugace. Bon nombre de morceaux ne parvenant pas à s’accrocher durablement à notre mémoire pour s’imposer comme des classiques du groupe. Nul doute que sur scène, transcendés par la fougue de MADEMOISELLE K, la majorité des titres qui composent ce Jamais La Paix, révèleront leur pouvoir de contagion. Mais sur disque, la fièvre reste maîtrisée. Ou pour être plus exact, si ce deuxième album est plus qu’agréable, et possède bon nombre de qualités, il ne parvient pas à se hisser au niveau de ces illustres prédécesseurs et successeurs. Il faut dire que la tâche n’était pas aisée.

Isolé de son contexte, cet album demeure très bon. Mais lorsque l’on prend en compte le potentiel du groupe, on ne peut que convenir qu’il ne présente pas celui-ci au sommet de ses capacités. Et que, contrairement à ce à quoi il nous habituera par la suite, le groupe semble peiner à évoluer et à se bonifier, se contentant de reproduire ce qu’il nous avait déjà proposé par le passé. Encore une fois, ce jugement un peu sévère doit être entendu au regard de ce que MADEMOISELLE K est capable de produire, et nous a prouvé par la suite. Mais au moment de sa sortie, Jamais La Paix n’était pas autre chose qu’un très bon album de rock pêchu.

A lire aussi en ROCK par NESTOR :


La SOURIS DEGLINGUEE
La Citée Des Anges (1984)
L'album de la transition




MADEMOISELLE K
Jouer Dehors (2011)
Le premier sommet du groupe


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Katerine Gierak (chant, claviers, guitare)
- Pierre-louis Basset (basse, percussions)
- David Boutherre (batterie)
- Pierre-antoine Combard (guitares)


1. Le Vent La Fureur
2. A.s.d.
3. Jamais La Paix
4. Maman Xy
5. Grave
6. Pas Des Carrés
7. En Smoking
8. Click Clock
9. Tea Time
10. Alors Je Dessine
11. Enjoliveur
12. Espace
13. Jamais La Paix (version Piano)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod